Caihong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Caihong juji

Caihong est un genre éteint de petits dinosaures à plumes iridescentes, des paraviens du clade des Avialae[1]. Le genre se rattache à la famille des anchiornithidés créée en 2017 par Christian Foth et Oliver Rauhut[2].

Il a vécu en Chine où il a été découvert dans la formation géologique de Tiaojishan dans la province du Liaoning. Cette formation est datée du Jurassique supérieur, de l'Oxfordien, et une datation radiométrique par l'uranium-plomb en 2016 lui a assigné un âge de 161 à 160 Ma (millions d'années)[3].

Une seule espèce est rapportée au genre : Caihong juji, décrite par Dongyu Hu et ses collègues en 2018[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Caihong vient du mandarin « Caihong » (arc-en-ciel), se référant à la belle préservation du spécimen découvert. Le nom d'espèce juji provient du mandarin « ju » (grand) et du « ji » (crête), se référant aux crêtes lacrymales proéminentes sur la tête de l'animal.

Découverte[modifier | modifier le code]

L'espèce est connue par un seul squelette presque complet avec sa contre-empreinte découvert par un agriculteur en 2014, à Gangou, dans le xian autonome mandchou de Qinglong dans le nord de la province du Hebei au nord-est de la Chine.

Description[modifier | modifier le code]

Plumes[modifier | modifier le code]

Il possède de longues plumes en forme de rubans. L'analyse au microscopie électronique à balayage de ses plumes a montré la présence d'organites, interprétés comme des mélanosomes, dont la morphologie, en forme de plaquettes, rappelle celle des mélanosomes qui produisent des couleurs iridescentes brillantes chez les oiseaux modernes, comme chez les colibris[1].

Des mélanosomes avaient déjà été observés en 2011 sur Gansus yumenensis, un Avialae plus récent (Crétacé inférieur) et évolué du clade des Ornithuromorpha[4], mais sans cette ressemblance avec ceux de plumes iridescentes modernes. Les plumes iridescentes de Caihong sont les plus anciennes décrites[1].

Les plumes pennées qu'il porte sur ses membres sont également plus longues que chez d'autres anchiornithidés comme Eosinopteryx et Anchiornis.

Ses plumes de queue (rémiges) montrent de larges aubes asymétriques, les plus anciennes connues du registre fossile[1]. Les plumes de queue de Caihong forment un large éventail ressemblant à ceux d'Archaeopteryx et de Jinfengopteryx. La surface de cet éventail est encore plus grande que celle d'Archaeopteryx qui pourtant a vécu environ 10 Ma (millions d'années) après Caihong[1].

Taille[modifier | modifier le code]

C'est un dinosaure de petite taille, environ celle d'un canard[5]. Sa longueur est estimée par ses inventeurs à 40 centimètres de long, pour une masse estimée de 475 grammes[1].

Corps[modifier | modifier le code]

Caihong juji est caractérisé par la présence d'une crête osseuse au-dessus de ses yeux, qui le distingue de ses proches parents Eosinopteryx et Anchiornis.

Classification[modifier | modifier le code]

Caihong est placé par ses inventeurs dans le clade des paraviens. L'analyse phylogénétique qu'ils ont réalisé place Caihong en groupe frère du genre Xiaotingia et proche du genre Anchiornis qui appartiennent tous les deux à la famille des Anchiornithidae[2],[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j (en) Dongyu Hu, Julia A. Clarke, Chad M. Eliason, Rui Qiu, Quanguo Li, Matthew D. Shawkey, Cuilin Zhao, Liliana D’Alba, Jinkai Jiang et Xing Xu, « A bony-crested Jurassic dinosaur with evidence of iridescent plumage highlights complexity in early paravian evolution », Nature Communications, vol. 9,‎ , Article number 217 (DOI 10.1038/s41467-017-02515-y)
  2. a et b (en) C. Foth et O.W.M. Rauhut, « Re-evaluation of the Haarlem Archaeopteryx and the radiation of maniraptoran theropod dinosaurs », BMC Evolutionary Biology, vol. 17,‎ , p. 236 (DOI 10.1186/s12862-017-1076-y, lire en ligne)
  3. (en) Z. Chu, H. He, J. Ramezani, S.A. Bowring, D. Hu, L. Zhang, S. Zheng, X. Wang, Z. Zhou, C. Deng et J. Guo, « High-precision U-Pb geochronology of the Jurassic Yanliao Biota from Jianchang (western Liaoning Province, China): Age constraints on the rise of feathered dinosaurs and eutherian mammals », Geochemistry, Geophysics, Geosystems,‎ (DOI 10.1002/2016GC006529, lire en ligne)
  4. (en) Barden, H.E. et al. (2011) Morphological and Geochemical Evidence of Eumelanin Preservation in the Feathers of the Early Cretaceous Bird, Gansus yumenensis. PLoS ONE 6(10):e25494
  5. (en) « Caihong juji: Jurassic Bird-Like Dinosaur Had Iridescent Feathers », sur SCINEWS, (consulté le 18 janvier 2018)