Cahiers des Anneaux de la mémoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cahiers des Anneaux de la mémoire  
Titre abrégé CAM
Discipline Histoire
Langue Français
Directeur de publication Yvon Chotard
Jean-Marc Masseaut
Publication
Maison d’édition Anneaux de la mémoire (France)
Période de publication 1999-
Fréquence Annuelle
Indexation
ISSN 1280-4215
Liens

Depuis 1999, et à la suite du colloque tenu à Dakar sur "Les héritages du passé", l'association des Anneaux de la mémoire édite et publie une revue scientifique en langue française, les Cahiers des Anneaux de la mémoire (CAM) sur les thèmes de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs conséquences contemporaines. Ces cahiers sont publiés annuellement et distribués conjointement par les Anneaux de la mémoire (Nantes) et les éditions Karthala (Paris). Chaque volume est constitué de dix à quinze articles de chercheurs internationaux.

Les Cahiers des Anneaux de la mémoire se veulent depuis l’origine un espace de rencontres, de dialogues et de débats entre chercheurs internationaux jeunes ou confirmés (européens, américains, africains...). L’association souhaite également que les Cahiers soient, autant que faire se peut, une tribune pour les jeunes chercheurs dans le but annoncé de soutenir leurs travaux.

Les objectifs des Cahiers des Anneaux de la mémoire[1] sont doubles :

  • Permettre aux historiens de construire une histoire universelle et scientifique :
    • par la collecte et la diffusion de travaux de référence sur la traite atlantique ;
    • par l’encouragement à la recherche sur d’autres circuits de la traite, terrestres et maritimes ;
    • par l’étude de la construction et de l’évolution des systèmes esclavagistes.
  • Contribuer à la prise de conscience de tous les héritages que l’histoire de l’esclavage et de la colonisation nous a légué :
    • en s’interrogeant sur les modèles et les institutions nées de ces confrontations ;
    • en prenant la mesure de la part du passé dans la construction de nos repères culturels ;
    • en explorant les traces de ces traumatismes collectifs dans la mémoire psychique et les dynamiques des constructions identitaires.

Sommaire

Organisation de la revue[modifier | modifier le code]

  • Un comité de rédaction composé de chercheurs internationaux.
  • La pluridisciplinarité des chercheurs publiés : les articles sont issus de travaux d’historiens mais aussi de sociologues, d’anthropologues, de psychanalystes ayant travaillé aux Antilles et en milieu antillais et/ou africain, d’économistes, de linguistes travaillant sur ces sujets.
  • L’ouverture et la confrontation des points de vue grâce à l’appel à contribution des chercheurs internationaux (européens, africains, américains, etc.).
  • L’ouverture à de jeunes chercheurs, notamment africains.
  • La revue a un format identique à celui d’un livre (16 x 24 cm) et contient 300 à 350 pages.

Il est à noter que c’est l’unique revue entièrement consacrée à ce thème. Elle se veut donc être un ouvrage de référence dans le domaine de la traite et de l’esclavage.

Comité de rédaction[modifier | modifier le code]

Secrétariat de rédaction[modifier | modifier le code]

  • Patricia Beauchamp-Afade, coordinatrice de l’association
  • Mathilde Bouclé-Bossard, chargée de projets de l’association
  • Renaud Dechamp, correcteur
  • Sylvie Fievet, adhérente aux Anneaux de la mémoire
  • Jessica Gotz, chargée de projets de l'association

Réalisation / Maquette[modifier | modifier le code]

  • Rui Manuel Pinto Mascate, infographiste

Présentation des numéros[modifier | modifier le code]

Cahier n° 1 (1999) : La traite esclavagiste, son histoire, sa mémoire, ses effets[modifier | modifier le code]

Ce premier cahier est épuisé. Tous les articles peuvent en être téléchargés gratuitement sur le site des Anneaux de la mémoire[2].

  • François Manchuelle, « La « Régénération de l’Afrique » : Importance et ambiguïté d’un concept de la pensée française concernant l’Afrique aux 18e et 19e siècles ».
  • Bruno Hervé, « Quelques aspects de la traite négrière nantaise : 1772-1778 ».
  • Nathalie Sannier, « Nantes, la traite négrière et l’océan Indien au 18e siècle ».
  • Christiane Rafidinarivo Rakotolahy, « Océan Indien : Esclavage et colonisation : Empreintes de l’esclavage dans les relations internationales ».
  • Eric Saugera, « La Route du négrier ».
  • Didier Guyvarc’h, « Les Troubles de la mémoire nantaise de la traite des Noirs au 20e siècle ».
  • Marc Lastrucci, « De la difficulté de rappeler la traite à Nantes, et la violence en général ».
  • James L.A. Webb, « Transformations écologiques et apparition de la frontière du désert, 1600 – 1850 ».
  • Elisée Soumonni, « De l’intérieur à la côte : Des lacunes à combler dans l’étude de la traite négrière au Dahomey ».
  • Nicoué L. Gayibor, « La Traite négrière sur la côte occidentale des esclaves ».
  • Paul E. Lovejoy, « Cerner les identités au sein de la diaspora africaine : L’Islam et l’esclavage aux Amériques ».
  • Yolande Béhanzin-Joseph-Noël, « Les Esclaves affranchis des Petites Antilles françaises et des colonies espagnoles dans les conflits internes, les guerres coloniales et les luttes pour la liberté ».
  • Hugues Liborel-Pochot, « L’Imaginaire de l’esclave : Esquisse des fondements d’une pensée antillaise ».
  • Olivier Douville, « Du sujet aux prises avec l’histoire : La Scène traumatique et la scène originaire ».

Cahier n° 2 (2000) : Esclavage et engagisme dans l’océan Indien[modifier | modifier le code]

L’océan Indien[modifier | modifier le code]

  • Prosper Eve, « La Thèse de la douceur de l’esclavage à Bourbon : Mythe ou réalité ? »
  • Hubert Gerbeau, « De la traite dans l’océan Indien à l’engagisme : Les Anticipations d’un gouverneur de Bourbon au début du 19e siècle ».
  • Haï Qang Ho, « Données statistiques et hypothèses économiques sur la traite, les affranchissements et le prix des esclaves à la Réunion (1837-1847) ».
  • David Gagneur, « L’Abolition de l’esclavage comme expédient des débuts difficiles de la colonisation à Madagascar ».
  • Laurent Sermet, « La Fin de l’engagisme à Sainte-Marie de Madagascar ».
  • Jacques Weber, « Les Conventions de 1860 et 1861 sur l’émigration indienne : Principes humanitaires, enjeux économiques et politiques ».
  • Céline Bousseau, « Le Coolie trade chinois ou le Trafic d’une nouvelle main d’œuvre ».
  • Edith Wong Hee Kam, « Engagisme chinois à la Réunion ».
  • Gillette Staudacher-Valliamee et Wilhiam Zitte, « La Bulle Ineffabilis en langage créole de Bourbon ». « Langues et patrimoine créoles au 19e siècle ».

Le monde atlantique[modifier | modifier le code]

  • John K. Thornton, « La Nation angolaise en Amérique, son identité en Afrique et en Amérique ».
  • M’Baye Gueye, « La Tradition orale dans le champ de la traite négrière ».
  • Abdoulaye Bara Diop, « Les Castes dans la société wolof ».
  • Jean-Marc Masseaut, « Symbolique des noms de navires négriers ».

Cahier n° 3 (2001) : La Traite et l’esclavage dans le Monde Lusophone ; La Révolution française et l’esclavagee ; Les débats aujourd’hui[modifier | modifier le code]

CouvCam3.jpg

La Traite et l’esclavage dans le Monde Lusophone[modifier | modifier le code]

  • J. B. Ballong-Wen-Mewuda, « Africains et Portugais : Tous des négriers aux 15e et 16e siècles dans le golfe de Guinée ».
  • John K. Thornton, « Les Premiers Contacts entre le Portugal et le royaume d’Angola ».
  • Nicolas Ngou-Mve, « São Tomé et la diaspora bantou vers l’Amérique hispanique ».
  • Roger Botte, « Le Portugal, les marchés africains et les rapports Nord-Sud (1448-ca 1550) ».
  • Zacharie Saha, « De l'esclavage coutumier à la traite transatlantique dans la région de Dschang au Cameroun : Un aspect des circuits terrestres en amont du Golfe de Guinée aux 18e et 19e siècles ».
  • Didier Lahon, « L'Esclavage au Portugal : Utopie et réalité ».
  • João Pedro Marques, « Le Portugal et la traite illégale : Une affaire de complaisance »
  • Oruno D. Lara, « La Traite luso-brésilienne après l’abolition anglaise de 1807 ».
  • Shihan de Silva Jayasuriya, « Le Rôle des esclaves africains dans les comptoirs portugais du Sri Lanka et de l’Extrême-Orient ».
  • Tania Riserio d’Almeira Gandon, L’Indien et le Noir : Une relation légendaire au Brésil.
  • Maria Inês Côrtes de Oliveira, « La Grande Tente nagô : Rapprochements ethniques chez les Africains de Bahia au 19e siècle ».
  • Carine Durand, « Mémoires et oublis des résistances esclaves au Brésil : Vers une réinterprétation théâtralisée des processus de domination ».

La Révolution française et l’esclavage[modifier | modifier le code]

  • Olivier Douville, « La France révolutionnaire et l’esclavage : Présentation du discours de Chaumette prononcé à la Convention nationale en 1793 ».
  • Florence Gauthier, « La Révolution française et le problème colonial : Droits de l’homme universels ou droits de l’homme du Nord ? ».

Les débats aujourd’hui[modifier | modifier le code]

  • Jacques Fredj, « L’esclavage des nègres est-il un crime contre l’humanité ? ».
  • Jean Galap, Olivier Douville, Stratégies identitaires à l’épreuve du déracinement et des héritages du passé esclavagiste : L'Exemple antillais.

Cahier n° 4 (2002) : Les Traites en Afrique ; Pirates noirs et marins de la traite ; Nos mémoires[modifier | modifier le code]

CouvCam4.jpg

Les traites esclavagistes en Afrique[modifier | modifier le code]

  • Catherine Coquery-Vidrovitch, « Traite et esclavage en Afrique occidentale au 19e siècle : De l'effet pervers de « l'humanitarisme » occidental ».
  • Samir Amin, « L’Économie politique des échanges transsahariens et des traites négrières arabes et atlantiques ».

Les marins dans la traite atlantique[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marc Masseaut, « Les Marins de l'Atlantique au 18e siècle : La Violence et la Traite ».
  • Nicolas Ngou-Mve, « Traite négrière, nègres marrons, pirates et corsaires dans la carrière des Indes ».
  • Jacques Ducoin, « Les Pirates noirs. Le négrier nantais la Concorde et le pirate anglais Edward Teach dit Blackbeard ».
  • Yolande Behanzin Joseph-Noel, « Théodore Canot, marchand négrier sur les côtes d'Afrique dans la première moitié du 19e siècle ».
  • Jean-Claude Halpern, « Les Africains au 18e siècle à travers les recueils de récits de voyage ».
  • Judy Anderson, « Les Principes de liberté universelle et la mécanique de l'exclusion : Le Débat colonial chez les négociants de Bordeaux en 1789-1792 ».
  • Claude Wanquet, « Identités et rivalités identitaires dans les sociétés créoles des Mascareignes à la fin du 18e siècle et pendant la Révolution ».

Nos mémoires[modifier | modifier le code]

  • Christine Chivallon, Construction d'une mémoire relative à l'esclavage et instrumentalisation politique: le cas des anciens ports négriers de Bordeaux et Bristol
  • Hugues Liborel-Pochot, Témoignage au nom du Père

Cahier n° 5 (2003) : Les femmes dans la traite et l’esclavage[modifier | modifier le code]

  • Suzanne Miers, « Mue Tsaï à travers les yeux d’une victime. Histoire de l’asservissement et de l’évasion de Janet Lin ».
  • Yolande Behanzin, « Femmes et esclavages dans les Amériques (16 et 19e siècles) : Infériorité imposée, résistance assumée ».
  • Elvire Jean-Jacques Maurouard, « Noires épiques ».
  • Florence Gauthier, « Jeanne Odo ou l’Humanité des Africains : Deux portraits 1791-1794 ».
  • Richard Allen, « Femmes de couleur libres et l’esprit d’entreprise dans la société esclavagiste de l’île de France à la fin du 18e siècle ».
  • Shihan Jayasuriya, « Les Femmes dans l’esclavage au Sri Lanka ».
  • Claire Cone Robertson, « Femmes esclaves et femmes libres de l’Afrique et l’Europe à l’Amérique : Travail et Identité ».
  • Alexandro Stella, « La traite des enfants ».
  • Tara Inniss, « La Santé des enfants dans la société esclavagiste des Antilles anglaises : Descriptions médicales de Sir Hans Sloane à la fin du 17e siècle à la Jamaïque ».
  • Aurélia Martin Casares, « Rapports sociaux de sexe et esclavage ».
  • Myriam Cottias, « La Séduction coloniale : Damnation et stratégies : Les Antilles 18-19e siècles ».
  • Livia Lesel, « Fonction spéculaire et fonction poétique dans la dialectique de la subjectivation en milieu antillais ».

Cahier n° 6 (2004) : Haïti : Matières premières[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Vertus Saint-Louis, « Le Sucre et le peuplement d'Haïti ».
  • Florence Gauthier, « Au cœur du préjugé de couleur : Médéric Moreau de Saint-Méry contre Julien Raimond, 1789-1791 ».
  • Yves Bènot, « Les Insurgés de 1791, leurs dirigeants et l'idée d'indépendance ».
  • Yolande Behanzin-Joseph Noël, « Réflexions sur l'œuvre législative de Toussaint Louverture dans la colonie française de Saint-Domingue des années 1790 à 1802 ».
  • Gérard Barthélémy, « Affranchis mulâtres et noirs libres en compétition pour le contrôle de la société postcoloniale ».
  • Jacques de Cauna, « Haïti : Les Séquelles d'une révolution inachevée ».
  • Robert Charles, « Enquêter autrement avec les milieux négociants dominguois sous l'Ancien Régime ».

Terre[modifier | modifier le code]

  • Carlo Avierl Celius, « Haïti : Histoire, mémoire et patrimoine ».
  • Michaël Levy, « Conflits terriens et réforme agraire dans la plaine de l'Artibonite (Haïti) ».
  • François Blancpain et Marcel Dorigny, « Restitution de la dette de l'indépendance : Extrait des annexes du rapport du Comité de réflexion et de proposition pour les relations franco-haïtiennes ».
  • Jean-Marie Theodat, « L’Île merveilleuse : Haïti dans le regard du reste du monde ».

Cahier n° 7 (2004) : Haïti dans le monde[modifier | modifier le code]

CouvCam7.jpg

Frontières[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Theodat, « Haïti et la République dominicaine : La Négritude en partage ».
  • Dimitri Bechacq, « Commerce, pouvoir et compétences dans le vaudou haïtien ».
  • Cédric Audebert, « La Constitution de l'espace migratoire international des Jamaïcains : De la dépendance néocoloniale à la déterritorialisation ».
  • Monique Milia Marie-Luce, « Une migration de main-d’œuvre : Puertoricains, Antillais, Guyanais dans les années 1950-1960 ».
  • Jean Moomou, « La Politique des autorités coloniales françaises à l'égard des Marrons Boni : Entre intégration et exclusion (août 1776 à juillet 1841) ».
  • Karine Dupré, « Permanences et ruptures des formes urbaines des bourgs de Guadeloupe : Cas de Gosier et Trois-Rivières, de 1938 à nos jours ».

Genre[modifier | modifier le code]

  • Dolorès Pourette, Les notions de « nature » et « contre nature ». Les Guadeloupéens de la région parisienne
  • Robbyn Seller, Localiser la violence familiale : un problème de catégories
  • Mylenn Zobda Zebina, Femmes et musiques contemporaines dans quatre sociétés noires des Amériques : Martinique, Jamaïque, États-Unis et Cuba
  • Elvire Jean-Jacques Maurouard, Ce qu'elles disent. Extraits des contes des îles savoureuses

Lettres[modifier | modifier le code]

  • Maximilien Laroche, « Histoire d'Haïti et histoire du roman haïtien ».
  • Nadève Mènard, « La Représentation de l'officier américain dans les romans haïtiens écrits durant l'occupation américaine, 1915-1934 ».
  • Odette Casamayor Cisneros, « Représentation du Noir dans la littérature cubaine des années 1990 et débuts du 21e siècle ».
  • Evelyne Trouillot, « Parlez-moi d'amour ».

Cahier n° 8 (2005) : Cuba[modifier | modifier le code]

CouvCam8.jpg
  • Rolando Alvarez-Estevez, « Aspects ponctuels du commerce d’esclaves entre la France et Cuba ».
  • Martha Silvia Escalona Sanchez, « Le Port de Matanzas et le commerce d’esclaves (1793-1839) ».
  • Jesús Guanche Perez, « Les Composants ethniques africains et leurs multiples appellations ».
  • Sergio O. Valdes Bernal, « La Traite négrière et la langue espagnole à Cuba ».
  • Gloria Garcia, « L’Esclave de plantation ».
  • María del Carmen Barcia Zequeira, « Familles d’esclaves dans les plantations cubaines ».
  • Digna Castaneda Fuertes, « Femme esclave et économie coloniale à Cuba au 19e siècle ».
  • Rodolfo Sarracino Magrinat, « Cuba en Afrique : Ceux qui sont rentrés ».
  • Orestes Garciga Garciga, « L’Histoire de l’esclavage dans les colonies françaises d’après José Antonio Saco ».
  • Ivonne Muniz, « Les Mythes afro-cubains à travers l’art ».
  • María Elena Vinueza Gonzales, « Marques et traces de l’Afrique dans la pensée musicale cubaine ».
  • Bárbara Balbuena Guttiérrez, « Évolution historique et situation actuelle des danses de la « Regla de Ocha » ».
  • Hernán Venegas Delgado, « Le Spectre de la révolution haïtienne et l’indépendance de Cuba ».
  • Rebecca J.Scott, « Les Archives de province, lieu de mémoire : Le Rôle des anciens esclaves dans la guerre d’indépendance cubaine (1895-1898) ».
  • Valérie Ganem, « La Traversée du miroir ».

Cahier n° 9 (2006) : De l’Afrique à l’Extrême orient[modifier | modifier le code]

CouvCam9.jpg
  • Behnaz A. Mirzai, Le commerce des esclaves africains dans l’Iran du XIXe siècle.
  • Galia Sabar, Une migration inachevée ? Réflexions sur la communauté africaine de travailleurs migrants en Israël, à la veille de sa disparition.
  • Thomas Vernet, Les réseaux de traite de l’Afrique orientale : côte swahili, Comores et nord-ouest de Madagascar (vers 1500 - 1750)
  • André-Baptiste Fitzroy, Habshis au début du XIXe siècle. L’Afghanistan: une note de recherche.
  • Ivan Van Der Biesen, Interpénétrations culturelles et transition d’un système économique. La diaspora de l’Afrique de l’Est et le Gujarat dans une perspective historico-anthropologique.
  • Sonia Bouketo, Les Habshis-Siddhis : une Histoire en pointillés.
  • Shihan de Silva Jayasuriya, Afro-Sri Lankais : liens et racines.
  • Ineke Van Kessel, Aux Indes néerlandaises : des Africains agents de police, militaires, exilés, et un prince.
  • Akiyo Aminaka, La place des Noirs dans les Nanban Byoubu. Le potentiel des Nanban Byoubu comme documentation historique visuelle au Japon.
  • Clifford Pereira, Les Africains de Bombay et la colonie de Freretown.
  • Gwyn Richard Campbell, Le commerce d’esclaves et la question d’une diaspora africaine dans le monde de l’océan Indien.
  • Jacques Cherel, Esclavage, traite cachée et mémoire à Mayotte.
  • Max Guerout, Le navire négrier l’Utile et la traite française aux Mascareignes.
  • Nigel Worden, L’esclavagisme dans l’océan Indien et ses conséquences dans la colonie du Cap.

Cahier n° 10 (2007) : Les ports et la traite négrière – Nantes[modifier | modifier le code]

CouvCam10.jpg
  • Martine Acerra, Le navire négrier au 17e et 18e siècle
  • Bernard Michon, La traite négrière nantaise au milieu du 18e siècle (1748-1751)
  • Laure Pineau Defois, Le processus d’investissement foncier aux Îles des négociants métropolitains : le cas de l’élite nantaise au 18e siècle
  • Natacha Bonnet, Les Stapleton, de l'Irlande aux plantations antillaises
  • Guy Saupin, Les capitaines négriers nantais et la filière de la mer vers l’armement maritime (1717-1738) : du mythe aux réalités
  • Murielle Bouyer, Les marins de la rivière de Loire dans les équipages négriers : étude d'un bassin de main-d'œuvre de la traite nantaise au 18e siècle
  • Vincent Bugeaud, La Maltraitance disciplinaire au sein des équipages des navires négriers au 18e siècle : Une approche à partir de l’exemple nantais
  • Erick Noel, Noirs dans les prisons de Nantes
  • Pierre H. Boulle, Les Africains, les Orientaux et l’esclavage en France au 18e siècle
  • Elodie Le Garrec, L’opinion sur l’abolition de la traite des Noirs dans un port négrier : l’exemple de Nantes (1814-1831)

Cahier n° 11 (2007) : Les ports et la traite négrière – France[modifier | modifier le code]

  • Eric Saunier, Le Havre, port négrier : de la défense de l’esclavage à l’oubli.
  • Alain Roman, Saint- Malo : corsaires et négriers.
  • Pierrick Pourchasse et Philippe Hrodej, Brest et la traite négrière.
  • Philippe Haudrere, Projets et échecs de la Compagnie française des Indes dans le commerce des esclaves au 18e siècle.
  • Brigitte Nicolas, Lorient, port de traite de la Compagnie des Indes.
  • Patrick Andre, Vannes et la traite des Noirs au 18e siècle.
  • Jean-Michel Deveau, La Rochelle, second port négrier français.
  • Thierry Sauzeau, Les « bras » de la traite négrière. L'exemple des gens de mer de la Seudre au 18e siècle.
  • Silvia Marzagalli: Bordeaux et la traite négrière.
  • Gilbert Buti, Marseille, port négrier au 18e siècle.
  • Laurent Pavlidis, « L’ami GIMBERT ». Portrait d’un capitaine négrier de Saint-Tropez à l’époque de la traite illégale.
  • Gilles Forster, Les Suisses et la traite négrière. État des lieux et mises en perspective
  • Olivette Otele, Les ports de Bristol et Liverpool et la traite Atlantique.
  • Brigitte Kowalski, Badagri, un comptoir de traite sur la Côte des Esclaves
  • Olivier Douville, Le point de vue d’un psychanalyste sur le travail de mémoire de la traite négrière
  • Hugues Liborel-Pochot, Penser, écrire, être un homme, un nègre aujourd’hui.

Cahier n° 12 (2009) : Création plastique, traites et esclavages[modifier | modifier le code]

Une interview de Jean-Marc Masseaut, consacrée à ce numéro de la revue, a été publiée en ligne[3].

  • Didier Lahon, Saints noirs et iconographie durant l’époque de l’esclavage dans la Péninsule Ibérique et au Brésil, 17e-19e siècles.
  • Cécile-Alice Fromont, Icônes chrétiennes ou symboles kongo ? : L’Art et la religion en Afrique Centrale au temps de la traite, 17e, 18e siècles.
  • Carlo Avierl Celius, « L’art » en situation coloniale esclavagiste : Saint-Domingue, 18e siècle.
  • Ana Lucia Araujo, De victime à résistant : mémoires et représentations de l’esclavage dans les monuments publics de la Route des esclaves.
  • Roberta Cafuri, La migration des symboles. La diaspora vue par des artistes au Bénin et Sénégal.
  • Jean-Philippe Uzel, Willie Cole : les objets déportés.
  • Dominique Berthet, L’insondable blessure.
  • Patricia de Bolliver, Au fil de la mémoire, Bouts de bois hurlants et Ligne bleue héritage... Sculptures et installations de Jack Beng-Thi.
  • Christoph Singler, Mémoire donnée en partage. Représentation de l’esclavage chez Vincente Pimentel.
  • Jacques Gourgue, De l’esclavage en peinture.

Cahier n° 13 (2010) : La Méditerranée[modifier | modifier le code]

  • Sandrine Duval, Une sépulture d'esclave en terre gauloise à la fin de l'âge du Fer.
  • Salah Trabelsi, Traites et esclavages en Tunisie. VIIe-Xe siècles
  • Bernard Vincent, L'esclavage en Méditerranée occidentale (XVIe-XVIIIe siècles)
  • Alessandro Stella, Les galères dans la Méditerranée (XV-XVIIIe siècles). Miroir des mises en servitude.
  • Luca Lo Basso, La rame et le croissant. Galères génoises et esclaves musulmans, XVIe-XVIIIe siècles
  • Philippe Rigaud, Aux bancs des galères de Provence. Les galiots de forsa (milieu XVe-milieu XVIe siècle).
  • Laurent Pavlidis, Saint-Tropez, une communauté provençale confrontée à l’esclavage de ses habitants

XVIe-XIXe siècles.

  • Jean-Pierre Farganel, La navigation vers le Levant à l’Epoque moderne (1545-1715) vue à travers l’exemple de quelques voyageurs français.
  • Sadok Boubaker, Réseaux et techniques de rachat des captifs de la course à Tunis au XVIIe siècle.
  • José Antonio Martinez Torres, Après la bataille de Lépante : L’Europe et la « problématique du rachat » de captifs chrétiens sur les côtes barbaresques durant l’époque moderne.
  • Wolfgang Kaiser, Frictions profitables. L’économie de la rançon en Méditerranée occidentale (XVIe-XVIIe siècles)
  • Aurelia Martin Casares, Esclavage et mentalité : la population esclave de Grenade au fil du XVIe siècle.
  • Bernard Vincent, Esclavages et dépendances.
  • Giovanna Fiume, Le roi Congo en Sicile: une piste de lecture
  • Antonio de Almeida Mendes, De la Méditerranée à l’Atlantique : les traites modernes en perspective.
  • Gilbert Buti, Gens de couleur et esclaves en Provence au XVIIIe siècle.

Cahier n° 14[modifier | modifier le code]

  • L'Afrique centrale atlantique

Cahier n° 15[modifier | modifier le code]

  • Créolités aux Amériques françaises

Cahier n° 16[modifier | modifier le code]

  • La Loire et le commerce atlantique - 17e-19e siècles

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Objectifs sur le site de la revue.
  2. Cahiers des Anneaux de la mémoire, n° 1, 1999. Texte intégral. Consulté le 23 mai 2012.
  3. « Le cahier no 12 des Anneaux de la mémoire : Thierry Leclère reçoit Jean-Marc Masseaut », sur Télérama.fr, série « Passage en revues », no 14. Écouter en ligne. Consulté le 24 mai 2012.

Article connexe[modifier | modifier le code]