Cafougnette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cafougnette est un héros de la région Nord-Pas-de-Calais, l'équivalent de Tartarin à Tarascon. Il a été créé par Jules Mousseron, poète de langue picarde et mineur de fond.

Cafougnette apparaît officieusement sous la plume de Jules Mousseron dans la chanson Zeph' à Madagascar en 1896, et pour la première fois dans un monologue intitulé Cafougnette à Paris. Dès lors, il deviendra le héros d’une soixantaine d’histoires savoureuses après un petit détour comme personnage récurrent dans la revue humoristique Le Galibot, parue à Denain de au printemps 1902, toujours écrite — sauf à de rares exceptions — par Mousseron, qui en était le rédacteur en chef. Plus d'un siècle s’est écoulé… et le personnage vit toujours.

D’où vient le nom ? Est-ce une pure invention issue de l’imagination fertile de Jules Mousseron d’un mot qui chantait bien ? Vient-il de « cafouillage », terme qui désignait dans le vocabulaire minier du Nord une mauvaise veine de charbon ? Une personne inorganisée se disait également « cafouillette » dans la région de Denain. Certains affirment que Cafougnette aurait été importé par des mineurs piémontais venus au début du XIXe siècle et serait la version française de cafoni qui désigne un paysan rustaud et dont le propos est une cafognetta. Peut-être s’agit-il un peu de tout ça, de cette sonorité amusante et de l’image qu’il renvoie ! Quoi qu’il en soit, si l’on peut gloser des heures sur l’origine du nom, il n’en reste pas moins la création originale de Jules Mousseron. Le personnage n’apparaît dans aucun écrit antérieur à l’œuvre elle-même de l’auteur.

Les histoires que racontait Jules Mousseron étaient inspirées de mésaventures arrivées à des amis. Pour ne pas les mettre dans l’embarras et leur éviter de fâcheuses moqueries, il remplaçait leur nom par celui de Cafougnette ! C’est ainsi que tous les problèmes du monde s’abattirent sur ce pauvre diable de Cafougnette. Grâce à cela, cet anti-héros s’est imposé aux yeux de tous car on a reconnu en lui l’homme rencontré au marché, à l’estaminet, à la ducasse ou au coin du peignon.

Sur les autres projets Wikimedia :

Cafougnette ne survit pas qu’au travers de ces bonnes histoires. Les Denaisiens l’ont matérialisé dans les années 1950 en Géant. Chaque lundi de Pâques, sous le soleil, la pluie ou dans le froid, il mène le carnaval dont il est le roi et réchauffe le cœur des spectateurs. Cafougnette est maintenant le héros d'une bande dessinée adaptée par Frédérick Maslanka (scénariste et arrière-arrière-petit-fils de Jules Mousseron) et Rémy Mabesoone (dessinateur).

Jacques Bonnaffé a mis en scène et joué les textes de Jules Mousseron, Cafougnette et l'défilé. Ces textes sont compilés sur le disque La Fin du Monde, le spectacle a fait l'objet d'un DVD : Cafougnette dernier défilé.

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pcd) Jules Mousseron, Tout Cafougnette, édition, présentation et notes de Jean Dauby, Condé-sur-l’Escaut, 1974 (2e édition)