Cafédomancie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Figures laissées par du marc de café dans le fond d'une tasse

La cafédomancie ou caféomancie est un procédé de divination consistant à présager l'avenir ou autre mystère en interprétant les traces laissées par du marc de café au fond d'une assiette ou d'une tasse, ou sur une serviette.

Origines[modifier | modifier le code]

L'origine exacte de cette pratique est incertaine. Certaines sources présument une origine mésopotamienne qui se serait généralisée dans l'Empire ottoman avant d'être exportée vers la fin du XVIIIe siècle dans les Balkans puis en Europe centrale à la suite des campagnes militaires ottomanes[1] avant de se généraliser. Selon un auteur du XIXe siècle écrivant sous le pseudonyme de Johannès Trismégiste la pratique aurait été codifiée par un mage ou astrologue Florentin du nom de Tomaso (Thomas) Tamponelli[2], dont on ne sait rien, dans un traité écrit au début du XVIIIe siècle[3].

Nathaniel Moulth écrivait en 1845, après avoir cité Trismégiste mais préciser ses sources : « D'autres astrologues, non moins dignes de confiance, affirment que la cofféomancie fut découverte vers le milieu du XVe siècle par un derviche arabe, et qu'elle se répandit rapidement en Europe, en même temps que l'usage du café. Elle pénétra en France, par Marseille, en 1645. Mais ce ne fut qu'en 1669 que Soliman-Aga, ambassadeur de Mahomet IV, enseigna aux belles dames de Paris, à prendre du café et à lire dans son marc le sort qui leur était réservé dans l'avenir[4]. ». Cette dernière affirmation est douteuse, car le sultan ottoman Mahomet IV avait quitté le pouvoir en 1687 et ne pouvait donc avoir d'ambassadeur à Paris à cette époque. Quoi qu'il en soit, cette pratique semble ne s'être répandue en France qu'au XVIIIe siècle, car elle ne figure pas dans un recueil édité en 1699[5].

Pratique[modifier | modifier le code]

Le café bu (on aura pris soin d'en laisser quelques gouttes pour que la tasse reste légèrement humidifiée), on pose la soucoupe sur la tasse comme un couvercle et on retourne l'ensemble. Il faut ensuite patienter trois minutes avant d'enlever la tasse. Soulevez la tasse, et posez-la (toujours en position renversée) sur la serviette blanche et ceci autant de fois que des marques se dessinent. Le principe consiste ensuite à interpréter les figures que l'on discerne parmi les marques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Manuale di caffeomanzia : Il futuro nei fondi di caffè, Hermes Edizioni, coll. « Manuali Hermes », , 112 p. (ISBN 9788879382151)
  2. Johannes Trismégiste, L'art de connaitre l'avenir, Bruxelles, Société belge de librairie, , 120 p. (lire en ligne), p. 107
  3. (it) Manuale di caffeomanzia : Il futuro nei fondi di caffè, Hermes Edizioni, coll. « Manuali Hermes », , 112 p. (ISBN 9788879382151, lire en ligne), p. 31
  4. Moulth, p. 339
  5. Diversitez curieuses en plusieurs lettres, t. 1, Amsterdam, André De Hoogenhuysen, , 355 p. (lire en ligne), p. 313-355

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Johannès Trismégiste, L'art de connaitre l'avenir, Bruxelles, Société belge de librairie, , 120 p. (lire en ligne), p. 107-115
  • Nathaniel Moulth, Petit manuel du devin et du sorcier, Paris, Passard, (lire en ligne), p. 339-376
  • Jacques Collin de Plancy, Dictionnaire infernal : répertoire universel des êtres, des personnages, des livres... qui tiennent aux esprits, aux démons..., Paris, H. Plon, , 723 p. (lire en ligne), p. 443-444

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]