Café des sciences

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Café des sciences
Logo Café des sciences.png
Histoire
Fondation
2008
Origine
À la suite de la création du site web communautaire cafe-sciences.org
Cadre
Zone d'activité
Type
Forme juridique
Structure
Bureau
Organisation
Président
Dounia Saez (d) (depuis ), Stéphane Debove (d) (-), Alan Vonlanthen (d) (-), Antoine Blanchard (d) (-), - (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Le Café des sciences est une communauté qui fédère des acteurs de la vulgarisation scientifique sur le web, pour augmenter leur visibilité via le portail cafe-sciences.org mais aussi pour conduire des actions collectives de vulgarisation. À ce titre, elle organise ou participe à des festivals de science, a publié un livre collectif[1] et anime des sites web et chaîne vidéo de vulgarisation destinés à des publics particuliers, comme le site Kidi'science de vulgarisation pour le jeune public.

Le site web du Café des sciences, cafe-sciences.org, agrège le contenu produit par l'ensemble de ses membres. Il est régulièrement cité comme une référence de la vulgarisation scientifique amateur sur le web[2],[3],[4],[5].

Historique[modifier | modifier le code]

Premier logo du C@fé des sciences
Premier logo du Café des sciences

Dans la foulée des premiers blogs de science apparus en France en 2003, une communauté se forme à partir de la fin 2006 autour d'un agrégateur commun, alors appelé C@fé des sciences[6].

Devenu une association en , le Café des sciences s'agrandit : il publiera son 2 000e billet le , et plus de 7 000 billets à la date du [6]. Les blogs de science s'imposent alors comme un canal important de communication scientifique[7],[8],[9],[10],[11],[12] et l'exposition médiatique du Café des sciences permet d'accroitre leur notoriété auprès du grand public (voir la revue de presse ci-dessous).

En mai 2014, avec le portail thématique VidéoSciences, le Café des sciences s'ouvre aux vidéastes web de vulgarisation scientifique[6].

Actions emblématiques[modifier | modifier le code]

En novembre 2010, le Café des sciences a co-fondé le collectif Le Grand Mix[13], organisateur de plusieurs événements visant à rapprocher la culture scientifique et la culture numérique, notamment des rencontres mensuelles : les Apéros sciences & web[14].

En octobre 2011, le projet collectif Votons pour la science porté par le Café des sciences a questionné les candidats à l’élection présidentielle française de 2012 (tous sauf deux) pour comprendre comment chacun appréhende les questions scientifiques et se positionne sur quelques thématiques choisies (énergie, éducation scientifique, innovation...)[6].

Lancé en janvier 2012, le site web Strip Science rassemblait des blogueurs du Café des sciences, des blogueurs BD et des illustrateurs et auteurs de bande dessinée intéressés par les sciences[6].

Lancé en février 2013, le site web Kidi’science[15] est né de l'envie "de s’adresser spécifiquement aux enfants et de concevoir des contenus appropriés au jeune public, si possible en réponse à des questions posées par les lecteurs eux-mêmes. Ce blog fait la part belle aux explications et illustrations pédagogiques, et propose régulièrement des expériences à reproduire chez soi"[6].

En janvier 2017, le Festival VidéoSciences a réuni, au Carrefour numérique de la Cité des sciences et de l’industrie, vidéastes web et grand public, sur la thématique de l'envers du décor de la création audiovisuelle sur le web[16].

Membres[modifier | modifier le code]

Le Café des sciences admet régulièrement de nouveaux membres après évaluation des candidatures par les membres adhérents. En décembre 2018, le Café des sciences regroupait près de 200 membres, dont environ une moitié de vidéastes web[17]. On peut citer, parmi les plus connus :

Nathan Uyttendaele, des chaînes La statistique expliquée à mon chat et Chat sceptique, a été membre du Café des sciences.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Plusieurs membres du Café des sciences ont été distingués pour leurs activités de vulgarisation sur internet. On peut citer :

  • Nathan Uyttendaele de la chaîne vidéo “La statistique expliquée à mon chat” : lauréat du prix Wernaers 2017[18] et du prix Diderot 2017[19]
  • blog “Science étonnante” : coup de cœur du jury de l’anthologie 2014 des blogues de science francophones[20] et Prix Jean Perrin 2016 de la Société française de physique
  • blog “Passeur de sciences” : lauréat des Golden Blog Awards 2015 toutes catégories[21]
  • blog “The Globserver” : lauréat des Golden Blog Awards 2014 dans la catégorie “Science/Recherche”[22]
  • blog “La science infuse” : lauréat des Golden Blog Awards 2013 dans la catégorie “Science/Recherche”[23]
  • blog “Homo Fabulus” : coup de cœur du jury de l’anthologie 2013 des blogues de science francophones[24]
  • blog et podcast “Podcast Science” : lauréat des Golden Blog Awards 2012 dans la catégorie “Science/Recherche”[25]

Présidents[modifier | modifier le code]

  • 2008-2013 : Antoine Blanchard
  • 2014-2015 : Alan Vonlanthen
  • 2016-2019 : Stéphane Debove
  • depuis 2020 : Dounia Saez[26]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Café des sciences., La science à contre pied : un livre collaboratif du Café des sciences., Paris, Belin, 335 p. (ISBN 978-2-410-00302-4 et 2410003028, OCLC 985418749, lire en ligne)
  2. (en) Vinciane Colson, « Science blogs as competing channels for the dissemination of science news », Journalism, vol. 12, no 7,‎ , p. 889-902 (DOI 10.1177/1464884911412834)
  3. Oriane Deseilligny, « Matérialités de l’écriture : le chercheur et ses outils, du papier à l’écran », Sciences de la société, no 89,‎ , p. 38–53 (ISSN 1168-1446, DOI 10.4000/sds.224, lire en ligne, consulté le )
  4. Marion Coville, « Des réseaux sociaux au fablab : la culture scientifique et ses publics. Entretien avec Marion Sabourdy », dans Les images de la science, vol. 8, POLI Éditions, impr. 2014, cop. 2014 (ISBN 9782953454581 et 2953454586, OCLC 876819772, lire en ligne)
  5. (en) Eryn Brown et Chris Woolston, « Why science blogging still matters », Nature, vol. 554,‎ , p. 135 (DOI 10.1038/d41586-018-01414-6, lire en ligne, consulté le )
  6. a b c d e et f Antoine Blanchard, « Quand la culture scientifique s'affranchit sur le web : l'exemple des blogs de science en français (2003-2014) », dans Philippe Poirrier, Histoire de la culture scientifique en France. Institutions et acteurs, Éditions universitaires de Dijon, (ISBN 9782364411647 et 2364411645, OCLC 945070340, lire en ligne)
  7. Antoine Blanchard, « Ce que le blog apporte à la science », sur Internet Actu, (consulté le )
  8. Gabriel Gallezot et Olivier Le Deuff, « Chercheurs 2.0 ? », Les Cahiers du numérique, vol. 5, no 2,‎ , p. 15-32
  9. Cécile Méadel, « Les savoirs profanes et l’intelligence du web », Hermès, no 57,‎ , p. 111-117
  10. Véronique Temperville, « De l’usage des blogs à l’université. Quelques considérations », Distances et Savoirs, vol. 8, no 1,‎ , p. 13-14
  11. Antoine Blanchard, « Les blogs de science dans la recherche et la médiation scientifique : pourquoi, comment et pour qui ? », dans Michel Netzer, Les sciences en bibliothèque, Éditions du cercle de la librairie, (ISBN 9782765415251 et 2765415250, OCLC 983779506, lire en ligne)
  12. Marion Sabourdy et Mathieu Gesta, « Vidéastes, institutions et publics », Bulletin de l’Amcsti,‎ (lire en ligne)
  13. Antoine Blanchard, « Le grand mix : la timeline », sur Knowtex Blog, (consulté le )
  14. « Les Apéros Sciences & Web », sur tumblr.com (consulté le ).
  15. « Kidi'science », sur Kidi'science (consulté le ).
  16. « Festival Vidéosciences #FVS2017 », sur Videosciences, (consulté le )
  17. Antoine Blanchard, Stéphane Debove, Pleen Le Jeune, David Louapre et Tania Louis, « Que sait-on des vidéastes de science sur YouTube ? », sur Le Bulletin de l'Amcsti, (consulté le )
  18. « "La statistique expliquée à mon chat" a reçu le premier prix du Fonds Wernaers | UCLouvain », sur uclouvain.be (consulté le )
  19. « Prix Diderot 2017 », sur Amcsti (consulté le )
  20. « Anthologie des meilleures blogues de science 2014: les textes retenus! », sur www.sciencepresse.qc.ca (consulté le )
  21. Pierre Barthélémy, « « Passeur de sciences » élu meilleur blog de 2015 », sur Passeur de sciences (consulté le )
  22. Marie Haupais, « Le Globserver, lauréat des Golden Blog Award 2014 ! », sur Le Globserver, (consulté le )
  23. Guillaume Frasca, « Golden Blog Awards 2013 : merci ! », sur blog.science-infuse.fr, (consulté le )
  24. « Anthologie des blogues de science francophones : les billets retenus », sur www.sciencepresse.qc.ca (consulté le )
  25. Alan Vonlanthen, « Podcast Science vainqueurs de la catégorie Science/Recherche des Golden Blogs Awards 2012 », sur Podcast Science, (consulté le )
  26. « À propos », sur Café des sciences, (consulté le ).

Sources[modifier | modifier le code]

Presse écrite[modifier | modifier le code]

  • “La vie sous-marine décryptée grâce au youtubeur Melvak“, Ouest France (août 2018)
  • Cécile Berthaud, “Ils sont “hype”, les nouveaux vulgarisateurs“, L’Echo (mars 2017)
  • “Pharmacien, il décrypte les médocs pour vous sur YouTube“, La Voix du Nord (2 janvier 2017)
  • "Les youtubeurs scientifiques, nouvelles stars du Web", Le Monde (14 mars 2016)
  • "Sur YouTube, la science se déchaîne", Le Parisien Magazine (5 février 2016)
  • David Larousserie, “Comment le web révolutionne la recherche“, Sciences et avenir (février 2009)

Télévision[modifier | modifier le code]

  • “Journal télévisé 19/20” (6’13) sur France 3 Alsace (24 avril 2016)
  • “Science ! On blogue“, émission Parlons blogs sur Public Sénat (juin 2008)

Radio[modifier | modifier le code]

  • “Pseudo-sciences : les raisons du succès“, émission La méthode scientifique sur France culture (7 septembre 2017)
  • “Sciences et recherche dans les programmes des candidats à la Présidentielle”, émission La tête au carré sur France inter (mars 2017)
  • “Fête de la science : Comment rapprocher la science et les citoyens ?“, émission “La Méthode scientifique” sur France culture (13 octobre 2016)
  • Complotisme : le contre-feu des YouTubeurs scientifiques“, émission Les légendes du web sur France inter (8 avril 2016)
  • Chronique hebdomadaire de Pierre Kerner dans La tête au carré sur France inter (tous les lundis de la saison 2012-2013)
  • “Les blogs de science“, émission La tête au carré sur France inter (12 janvier 2011)
  • “Entretien avec Tom Roud, blogueur“, émission La tête au carré sur France inter (novembre 2009)
  • “Science en partage“, émission Recherche en cours sur Aligre FM (novembre 2008)
  • Chronique mensuelle d’Antoine Blanchard dans Impatience sur la Radio suisse romande RSR (saison 2008-2009)
  • “Détour par la blogosphère avec des blogueurs scientifiques“, chronique Reporter sur France inter (juin 2008)