Caesalpinia pulcherrima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fleur de paon, Flamboyant, Petit Flamboyant, Orgueil de Chine

Caesalpinia pulcherrima, appelé flamboyant, petit flambloyant, fleur de paon, orgueil de Chine ou bien, en Guyane, macata ou baraguette est une espèce de plantes dicotylédones de la famille des Fabaceae, sous-famille des Caesalpinioideae, originaire des régions tropicales d'Amérique (Sud du Mexique et Amérique centrale).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'espèce a été répandue par la culture dans la plupart des régions tropicales du monde. Elle s'est naturalisée par endroits et est parfois considérée comme une plante envahissante.

Ce sont des arbustes persistants pouvant atteindre 3 à 5 mètres de haut, aux grandes fleurs rouge-orangé ou jaunes, largement cultivés comme plante ornementale. C'est la fleur nationale de la Barbade (Pride of Barbados).

Il ne faut cependant pas confondre cet arbre avec son proche cousin Delonix regia, arbre plus grand également appelé « flamboyant » et à la floraison encore plus spectaculaire.

Usages[modifier | modifier le code]

Médecine[modifier | modifier le code]

Maria Sibylla Merian, botaniste néerlandaise du XVIIe siècle, décrivit la plante après l'avoir observé au Surinam[1]. Dans son livre, Metamorphosis insectorum Surinamensium, Merian relate que les esclaves africains et les populations amérindiennes utilisait la flos pavonis ou "fleur de paon" comme un abortif[2]. Elle écrit :

Les Indiens, qui sont maltraités par leurs maîtres hollandais, utilisent les graines [de cette plante] pour avorter de leurs enfants, afin que leurs enfants ne deviennent jamais des esclaves comme eux. Les esclaves noirs de Guinée et d'Angola ont demandé d'être bien traités, menaçant de refuser d'avoir des enfants. Ils me l'ont dit eux mêmes[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) S. Allen Counter, « Amazing mystery: A medicine man understood the secrets of this plant long before we did. How? », Boston Globe, (consulté le )
  2. Londa Schiebinger, Plants and empire: colonial bioprospecting in the Atlantic world, Cambridge, Massachusetts, Harvard University Press, , [Nachdr.]. éd. (ISBN 9780674025684)
  3. Stassa Edwards, « The History of Abortifacients », sur Jezebel