Cadre conceptuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cadre.

Un cadre conceptuel est un outil d'analyse comptant plusieurs variations et contextes. Il est utilisé pour faire des distinctions conceptuelles et organiser des idées. Les cadres conceptuels forts saisissent quelque chose de réel et le font d'une manière facile à retenir et à appliquer. Isaiah Berlin emploie la métaphore d'un renard et d'un hérisson pour faire des distinctions conceptuelles dans la façon dont les philosophes et les auteurs importants voient le monde[1]. Berlin décrit les hérissons comme ceux qui utilisent une seule idée ou principe d'organisation pour voir le monde (les exemples donnés comprennent Dante, Pascal, Dostoïevski, Platon, Ibsen et Hegel). Les renards d'un autre côté, incorporent un type de pluralisme et voient le monde à travers des lentilles multiples et parfois contradictoires (les exemples qu'il donne comprennent Goethe, Joyce, Shakespeare, Aristote, Hérodote, Molière, Anderson, Balzac).

Les économistes emploient le cadre conceptuel de l'« offre » et de la « demande » pour faire la distinction entre le comportement des consommateurs et les systèmes d'incitation des entreprises[2]. Comme beaucoup de cadres conceptuels, l'offre et la demande peuvent être présentées par le moyen de représentations visuelles ou graphiques.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le terme « cadre conceptuel » s'emploie à la fois selon l'échelle (grandes et petites théories)[3],[4] et les contextes (sciences sociales[5],[6] marketing[7], science appliquée[8], art [9] etc.). Sa définition et son application explicites peuvent donc varier.

Les cadres conceptuels sont particulièrement utiles comme organisation de dispositifs dans la recherche empirique. Un certain nombre de chercheurs ont appliqué la notion de cadre conceptuel à la recherche empirique déductive au niveau de l'étude micro ou individuelle[10],[11],[12],[13]. Ils utilisent les parties de football américain comme métaphores pour éclaircir la signification de « cadre conceptuel » (utilisé dans le cadre d'une étude empirique déductive).

De même, les cadres conceptuels sont des représentations abstraites, reliées à l'objectif du projet de recherche qui dirige la collecte et l'analyse de données (sur le plan de l'observation - sur le terrain). De façon critique, un jeu de football est un « plan d'action » lié à un but particulier, en temps opportun, habituellement résumé comme distance longue ou courte[14]. Shields et Rangarajan font valoir que c'est ce lien qui fait des parties de football américain une si bonne métaphore. Ils définissent un cadre conceptuel comme « la façon dont les idées sont organisées pour atteindre l'objectif d'un projet de recherche »[15]. Comme les parties de football, les cadres conceptuels sont associés à des fins de recherche. L'explication[16] est le type le plus commun des fins de recherche utilisé dans la recherche empirique. L'hypothèse formelle est le cadre associé à l'explication[17]. La recherche explicative se concentre habituellement sur le « pourquoi » ou « ce qui a causé » la survenance d'un phénomène. Les hypothèses officielles avancent des explications possibles (réponses à la question du pourquoi) qui sont testées par la collecte de données et l'évaluation de la preuve (habituellement quantitative à l'aide de tests statistiques). Kai Huang par exemple[18] a voulu déterminer quels facteurs ont contribué à des incendies résidentiels dans les villes américaines. Trois facteurs ont été posés qui ont contribué à ces incendies. Ces facteurs (caractéristiques environnementales, de population et de construction) sont devenus les hypothèses ou cadre conceptuel qu'il a utilisé pour parvenir à ses fins : expliquer les facteurs qui ont eu une influence sur les incendies domestiques dans les villes américaines[19].

Types de cadres conceptuels[modifier | modifier le code]

Plusieurs types de cadres conceptuels ont été identifiés[20],[21],[22] et se conforment à un but de recherche de la manière suivante :

  • Hypothèse de travail -- Exploration ou recherche exploratoire
  • Catégories descriptives -- Description ou recherche descriptive
  • Type d'idée pratique -- (Analyse)
  • Modèles de recherche opérationnelle -- Prise de décision
  • Hypothèse formelle -- Explication et prédiction

Il faut observer que Shields et Rangarajan (2013) ne prétendent pas que les exemples ci-dessus sont le seul appariement cadre-objectif. Pas plus qu'ils ne prétendent que le système est applicable aux formes inductives de la recherche empirique. Au contraire, les appariements cadre conceptuel-objectif de recherche qu'ils proposent sont utiles et fournissent aux nouveaux chercheurs un point de départ pour développer leur propre conception de la recherche[22].

Des cadres conceptuels ont également été utilisés pour expliquer la théorie du conflit et l'équilibre nécessaire à atteindre, ce qui équivaut à une résolution. Dans ces cadres de conflit, les variables visibles et invisibles fonctionnent sous des concepts de pertinence. Des limites se forment et dans ces limites, les tensions relatives aux lois et au chaos (ou la liberté) sont atténuées. Ces cadres fonctionnent souvent comme des cellules, avec des sous-cadres, une stase, une évolution et une révolution[23]. Des anomalies (en) peuvent exister sans « lentilles » ou « filtres » adéquats pour les voir et ne peuvent devenir visible que lorsque des outils existent pour les définir[24].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Isaiah Berlin, 1953. Le Hérisson et le Renard : An Essay on Tolstoy’s View of History, Londres : Weidenfeld & Nicolson ; 1986 New York : Simon and Schuster, introduction de M. Walzer.
  2. Colander, David. 2013. Microeconomics, 9e édition, New York: McGraw Hill and Frank, Robert and Ben Bernanke. 2013. Principles of Microeconomics, 5e édition. New York: McGraw Hill.
  3. Ravitch et Riggan. 2012 Reason and Rigor: How Conceptual Frameworks guide Research, Thousand Oaks CA: Sage p. xiii
  4. Maxwell, J. 2009. Designing a qualitative study dans The State Handbook of Applied Social Science Research édité par L. Bickmam et D. Rog. Thousand Oaks, CA: Sage p. 222.
  5. Rodman, Hyman. 1980. Are Conceptual Frameworks Necessary for Theory Building? The Case of Family Sociology, The Sociological Quarterly vol. 21, no 3 pp. 429-441.
  6. Moorstein, Mark. Frameworks, Conflict in Balance.
  7. Jaworski, B, Stathakopoulos, V. and Krishnan H. S. 1993. Control Combinations in Marketing: Conceptual Framework and Empirical Evidence Journal of Marketing (en) vol. 57, no 1, pp. 57-69.
  8. Hobbs, R. and Norton, D. 2006. Towards a Conceptual Framework for Restoration Ecology. Restoration Ecology, vol. 4, no 2, pp. 93-110.
  9. Umberto Eco, 1978. A Theory of Semiotics, Indiana University Press, p. 310 note de fin #47 (ISBN 978-0253202178)
  10. Patricia M. Shields and Hassan Tajalli (2006), Intermediate Theory: The Missing Link in Successful Student Scholarship, Journal of Public Affairs Education 12(3): 313-334. https://digital.library.txstate.edu/handle/10877/3967
  11. Baum, K. 2003. Assessing Group Conflict: Understanding the Line-Staff Relationship in Fire Service dans Handbook of Conflict Management edited by W. Pammer and J. Killian. New York: Marcel Decker. pp. 129 – 135.
  12. Shields, Patricia et Rangarjan, N. 2013. A Playbook for Research Methods: Integrating Conceptual Frameworks and Project Management. [1]. Stillwater, OK: New Forums Press.
  13. Shields, Patricia 1998. Pragmatism as a Philosophy of Science: A Tool for Public Administration, Research in Public Administration. Volume 4 pp. 195-225. https://digital.library.txstate.edu/handle/10877/3954
  14. Shields, Patricia. 2014. Tools for Excellent Papers: 2014 ASPA Student Summit. Présentation à la conférence annuelle de l'American Society for Public Administration (en), Washington DC 15 mars, Ce powerpoint représente la connexion entre le football et les cadres conceptuels dans le contexte d'un grand article d'étudiants diplômés. La présentation nationale a été donnée devant des étudiants diplômés de l'administration publique à Washington DC.
  15. Shields, Patricia et Rangarjan, N. 2013. A Playbook for Research Methods: Integrating Conceptual Frameworks and Project Management, [2]. Stillwater, OK: New Forums Press. p. 24.
  16. Babbie, Earl. 2007. The Practice of Social Research (11e édition). Belmont, CA: Thompson, Wadsworth pp. 89. Babbie identifie également l'exploration et la description comme objectifs de la recherche empirique
  17. Brains, C., Willnat, L., Manheim, J. and Rich, R. 2011. Empirical Political Analysis: Quantitative and Qualitative Research Methods New York, NY: Longman, pp. 75-77. Brains et autres 2011 identifient également l'exploration, l'explication et la description aux buts des recherches. L'explication est reliée à des expérimentations d'hypothèses (comme cadre). Les autres fins de recherche ne sont pas connectées à un cadre
  18. Huang, Kai. 2009. Population and Building Factors that impact residential fire rates in large U.S. Cities. ‘’Applied Research Projects’’, Texas State University.
  19. Huang, Kai. 2009. Population and Building Factors that impact residential fire rates in large U.S. Cities. Applied Research Projects, Texas State University. p. 42. Les hypothèses formelles ont pris la forme de déclarations relationnelles. H1 : les facteurs environnementaux influencent les taux d'incendies résidentiels; H2 : les caractéristiques des populations ont une influence sur les taux d'incendies résidentiels ; H3 : les facteurs de construction influent sur les taux d'incendies résidentiels. Ces hypothèses pourraient être représentés visuellement comme H1 : A → TIR; H2 : B → TIR; H3 : C → TIR où A = facteurs environnementaux; B = caractéristiques des population ; C = facteurs de construction et RFR = Taux d'incendies résidentiels
  20. Patricia M. Shields and Hassan Tajalli (2006), Intermediate Theory: The Missing Link in Successful Student Scholarship, Journal of Public Affairs Education 12(3): 313-334. https://digital.library.txstate.edu/handle/10877/3967
  21. Patricia M. Shields (1998). Pragmatism as a Philosophy of Science: A Tool for Public Administration, Research in Public Administration. Volume 4: 195-225. https://digital.library.txstate.edu/handle/10877/3954
  22. a et b Patricia M. Shields et Rangarjan, N. 2013. A Playbook for Research Methods: Integrating Conceptual Frameworks and Project Management, [3]. Stillwater, OK: New Forums Press.
  23. Mark Moorstein, Frameworks, Conflict in Balance, iUniverse (ISBN 978-0595318247)
  24. Thomas Kuhn. (1996)La Structure des révolutions scientifiques

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]