Cadran à tronc cylindrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On trouve la description de ce type de cadran dans Les récréations mathématiques de Jacques Ozanam (1778), ou dans la Gnomonique graphique de Joseph Mollet (1820).

L'heure se lit à l'intersection de l'ombre du chapeau sur le tronc cylindrique avec la limite ombre-lumière sur ce même cône.

Exemple de cadran à chapeau


Liens externes[modifier | modifier le code]

Alexandre Vial, Théorie du cadran à chapeau, Cadran Info n°20, 2009 [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le cadran à tronc conique