Gouvernement Tusk II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cabinet Tusk II)
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement Tusk II
(pl) Drugi rząd Donalda Tuska
IIIe République de Pologne
Donald Tusk, en 2012.
Donald Tusk, en 2012.

Président de la République Bronisław Komorowski
Président du Conseil des ministres Donald Tusk
Élection 9 octobre 2011
Législature VIIe
Formation
Fin
Durée 2 ans, 308 jours
Composition initiale
Parti(s) PO-PSL
Ministres 19
Femmes 4
Hommes 15
Représentation
Diète
235 / 460
Sénat
65 / 100

Précédent Tusk I Drapeau de la Pologne Kopacz Suivant

Le gouvernement Tusk II (en polonais : Drugi rząd Donalda Tuska) dirige la République de Pologne entre le [1] et le , durant la septième législature de la Diète et la huitième législature du Sénat.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le président du Conseil des ministres libéral sortant Donald Tusk, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition de centre droit entre la Plate-forme civique (PO) et le Parti paysan polonais (PSL). Ensemble, ils disposent de 235 députés sur 460, soit 51,1 % des sièges de la Diète, et de 65 sénateurs sur 100[2].

Il est formé à la suite des élections législatives du 9 octobre 2011. Il succède ainsi au gouvernement Tusk I, constitué et soutenu par une coalition identique.

Au cours de ce scrutin, la PO confirme son statut de première force politique de Pologne avec 39,2 % des suffrages exprimés et devient le premier parti à arriver en tête et à remporter plus de 200 députés deux fois de suite, tandis que le PSL totalise 8,4 %. Pour la première fois depuis 1989, une majorité sortante est reconduite par les électeurs[2].

Le , Tusk remet sa démission au président de la République Bronisław Komorowski, qui le charge aussitôt de former un nouveau cabinet.

La liste des ministres est officiellement présentée le [2] et le gouvernement est immédiatement assermenté. Bien que le président du Conseil des ministres ait annoncé ne pas vouloir de « changements révolutionnaires », l'exécutif compte dix nouveaux ministres sur dix-neuf, dont Jarosław Gowin au ministère de la Justice, Jacek Cichocki au ministère de l'Intérieur, et Michał Boni au nouveau ministère de l'Administration et de la Numérisation. En revanche, les ministres des Affaires étrangères, des Finances, de l'Économie, de la Défense et du Développement régional sont maintenus. Lors du vote de confiance organisé le lendemain, le gouvernement reçoit l'investiture de la Diète par 234 voix pour et 211 voix contre.

Un ajustement ministériel est réalisé le , qui voit le ministre des Finances Jacek Rostowski promu vice-président du Conseil. À peine neuf mois plus tard, le , un remaniement plus large est organisé. Il voit le départ de Rostowski, à son poste depuis sept ans, et la promotion d'Elżbieta Bieńkowska aux fonctions de vice-présidente du Conseil et ministre des Infrastructures et du Développement, et concerne des ministères plus secondaires.

Choisi comme futur président du Conseil européen, Donald Tusk remet sa démission le au chef de l'État. Le , Komorowski charge la présidente de la Diète Ewa Kopacz, proposée par la PO et appuyée par le PSL, de former le nouveau cabinet[3]. Le gouvernement Kopacz est présenté et assermenté le .

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale (18 novembre 2011)[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux membres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Poste Titulaire Parti
Président du conseil des ministres Donald Tusk PO
Vice-président du conseil des ministres
Ministre de l'Économie
Waldemar Pawlak (jusqu'au 27/11/2012)
Janusz Piechociński (à partir du 06/12/2012)
PSL
Ministre de la Santé Bartosz Arłukowicz PO
Ministre du Développement régional Elżbieta Bieńkowska PO
Ministre de l'Administration et de la Numérisation Michał Boni Aucun
Ministre du Trésor d'État Mikołaj Budzanowski Aucun
Ministre de l'Intérieur Jacek Cichocki Aucun
Ministre de la Justice Jarosław Gowin PO
Ministre de l'Environnement Marcin Korolec Aucun
Ministre du Travail et de la Politique sociale Władysław Kosiniak-Kamysz PSL
Ministre de la Science et de l'Enseignement supérieur Barbara Kudrycka PO
Ministre des Sports et du Tourisme Joanna Mucha PO
Ministre des Transports, des Travaux publics et de l'Économie maritime Sławomir Nowak PO
Ministre des Finances Jacek Rostowski PO
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Marek Sawicki (jusqu'au 26/07/2012)
Stanisław Kalemba (à partir du 31/07/2012)
PSL
Ministre de la Défense nationale Tomasz Siemoniak PO
Ministre des Affaires étrangères Radosław Sikorski PO
Ministre de l'Éducation nationale Krystyna Szumilas PO
Ministre de la Culture et du Patrimoine national Bogdan Zdrojewski PO
Ministre sans portefeuille
Chef de la chancellerie de la présidence du conseil des ministres
Président du comité permanent du gouvernement
Tomasz Arabski Aucun

Remaniement du 25 février 2013[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux membres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Poste Titulaire Parti
Président du conseil des ministres Donald Tusk PO
Vice-président du conseil des ministres
Ministre des Finances
Jacek Rostowski PO
Vice-président du conseil des ministres
Ministre de l'Économie
Janusz Piechociński PSL
Ministre de la Santé Bartosz Arłukowicz PO
Ministre du Développement régional Elżbieta Bieńkowska PO
Ministre de l'Administration et de la Numérisation Michał Boni Aucun
Ministre du Trésor d'État Mikołaj Budzanowski (jusqu'au 24/04/2013) Aucun
Włodzimierz Karpiński PO
Ministre de l'Intérieur Bartłomiej Sienkiewicz Aucun
Ministre de la Justice Jarosław Gowin (jusqu'au 30/04/2013)
Marek Biernacki (à partir du 06/05/2013)
PO
Ministre de l'Environnement Marcin Korolec Aucun
Ministre du Travail et de la Politique sociale Władysław Kosiniak-Kamysz PSL
Ministre de la Science et de l'Enseignement supérieur Barbara Kudrycka PO
Ministre des Sports et du Tourisme Joanna Mucha PO
Ministre des Transports, des Travaux publics et de l'Économie maritime Sławomir Nowak (jusqu'au 15/11/2013) PO
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Stanisław Kalemba PSL
Ministre de la Défense nationale Tomasz Siemoniak PO
Ministre des Affaires étrangères Radosław Sikorski PO
Ministre de l'Éducation nationale Krystyna Szumilas PO
Ministre de la Culture et du Patrimoine national Bogdan Zdrojewski PO
Ministre sans portefeuille
Chef de la chancellerie de la présidence du conseil des ministres
Président du comité permanent du gouvernement
Jacek Cichocki Aucun

Remaniement du 27 novembre 2013[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux membres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Poste Titulaire Parti
Président du conseil des ministres Donald Tusk PO
Vice-président du conseil des ministres
Ministre des Infrastructures et du Développement
Elżbieta Bieńkowska PO
Vice-président du conseil des ministres
Ministre de l'Économie
Janusz Piechociński PSL
Ministre de la Santé Bartosz Arłukowicz PO
Ministre de l'Administration et de la Numérisation Rafał Trzaskowski PO
Ministre du Trésor d'État Włodzimierz Karpiński PO
Ministre de l'Intérieur Bartłomiej Sienkiewicz Aucun
Ministre de la Justice Marek Biernacki PO
Ministre de l'Environnement Maciej Grabowski Aucun
Ministre du Travail et de la Politique sociale Władysław Kosiniak-Kamysz PSL
Ministre de la Science et de l'Enseignement supérieur Lena Kolarska-Bobińska PO
Ministre des Sports et du Tourisme Andrzej Biernat PO
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Stanisław Kalemba PSL
Ministre de la Défense nationale Tomasz Siemoniak PO
Ministre des Affaires étrangères Radosław Sikorski PO
Ministre des Finances Mateusz Szczurek Aucun
Ministre de l'Éducation nationale Joanna Kluzik-Rostkowska Aucun
Ministre de la Culture et du Patrimoine national Bogdan Zdrojewski (jusqu'au 17/06/2014) PO
Małgorzata Omilanowska Aucun
Ministre sans portefeuille
Chef de la chancellerie de la présidence du conseil des ministres
Président du comité permanent du gouvernement
Jacek Cichocki Aucun

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Donald Tusk donne sa feuille de route », sur www.lepetitjournal.com,‎ (consulté le 17 novembre 2015)
  2. a, b et c Pierre Astié, Dominique Breillat et Céline Lageot, « Repères étrangers », Pouvoirs, vol. n° 141,‎ , p. 157-170 (ISSN 0152-0768, lire en ligne)
  3. Pierre Astié, Dominique Breillat et Céline Lageot, « Repères étrangers », Pouvoirs, vol. n° 152,‎ , p. 161-178 (ISSN 0152-0768, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]