Cabinet Kretschmann I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cabinet Kretschmann I
(de) Kabinett Kretschmann I

Land de Bade-Wurtemberg

Description de cette image, également commentée ci-après
Photo de famille du cabinet Kretschmann.
Ministre-président Winfried Kretschmann
Élection
Législature 15e
Formation
Fin
Durée 5 ans
Composition initiale
Coalition Grünen-SPD
Ministres 12
Femmes 5
Hommes 7
Représentation
Landtag
71 / 138
Description de l'image Flag of Baden-Württemberg.svg.

Le cabinet Kretschmann I (en allemand : Kabinett Kretschmann I) est le gouvernement du Land de Bade-Wurtemberg entre le et le , durant la quinzième législature du Landtag.

Coalition et historique[modifier | modifier le code]

Dirigé par le nouveau ministre-président écologiste Winfried Kretschmann, ce gouvernement est constitué et soutenu par une « coalition verte-rouge » entre l'Alliance 90 / Les Verts (Grünen) et le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD). Ensemble, ils disposent de 71 députés sur 138 au Landtag, soit 51,4 % des sièges.

Il est formé à la suite des élections législatives régionales du .

Il succède donc au cabinet du chrétien-démocrate Stefan Mappus, soutenu par une « coalition noire-jaune » entre l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) et le Parti libéral-démocrate (FDP).

À l'occasion de ce scrutin, la CDU, qui dirige le Land depuis 1953, n'est pas en mesure d'empêcher la formation d'une coalition l'excluant du gouvernement et se retrouve, pour la première fois, dans l'opposition. C'est également la première fois dans l'histoire allemande qu'un écologiste dirige, de façon permanente, un gouvernement, et que le SPD est partenaire minoritaire dans une autre alliance qu'une « grande coalition » avec la CDU. Dans ce Land, c'est la seconde fois que la direction de l'exécutif revient à un représentant d'un « petit parti ».

Au cours des élections législatives régionales du , la coalition perd sa majorité absolue à la suite du très fort recul du SPD, qui abandonne plus de la moitié de ses forces parlementaires. En conséquence, Kretschmann, dont le parti a viré en tête pour la première fois de toute son histoire électorale, entreprend des discussions avec la CDU dans l'optique de constituer une « coalition verte-noire », là encore inédite. Les négociations ayant abouti, Kretschmann forme son second cabinet.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale (12 mai 2011)[modifier | modifier le code]

Poste Ministre Parti
Ministre-président Winfried Kretschmann Grünen
Vice-ministre-président
Ministre des Finances et de l'Économie
Nils Schmid SPD
Ministre sans portefeuille Silke Krebs Grünen
Ministre de l'Intérieur Reinhold Gall SPD
Ministre de la Justice Rainer Stickelberger SPD
Ministre de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports Gabriele Warminski-Leitheußer (jusqu'au 07/01/2013)
Andreas Stoch (à partir du 23/01/2013)
SPD
Ministre de la Science, de la Recherche et de la Culture Theresia Bauer Grünen
Ministre du Travail, des Affaires sociales, de la Famille, des Femmes et des Personnes âgées Katrin Altpeter SPD
Ministre des Transports et des Infrastructures Winfried Hermann Grünen
Ministre de l'Environnement, du Climat et de l'Énergie Franz Untersteller Grünen
Ministre du Milieu rural et de la Protection des consommateurs Alexander Bonde Grünen
Ministre de l'Intégration Bilkay Öney SPD
Ministre des Affaires fédérales, européennes et internationales Peter Friedrich SPD

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]