Cabinet Kramp-Karrenbauer II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cabinet Kramp-Karrenbauer II
(de) Kabinett Kramp-Karrenbauer II

Land de Sarre

Description de cette image, également commentée ci-après
Ministre-présidente Annegret Kramp-
Karrenbauer
Élection
Législature 15e
Formation
Fin
Durée 5 ans et 8 jours
Composition initiale
Coalition politique CDU-SPD
Ministres 7
Femmes 3
Hommes 4
Représentation
Landtag
36 / 51
Flag of Saarland.svg

Le cabinet Kramp-Karrenbauer II (en allemand : Kabinett Kramp-Karrenbauer II) est le gouvernement du Land de Sarre entre le et le , durant la quinzième législature du Landtag.

Coalition et historique[modifier | modifier le code]

Dirigé par la ministre-présidente chrétienne-démocrate sortante Annegret Kramp-Karrenbauer, ce gouvernement est constitué et soutenu par une « grande coalition » entre l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) et le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD). Ensemble, ils disposent de 36 députés sur 51, soit 70,5 % des sièges du Landtag.

Il est formé à la suite des élections législatives régionales anticipées du .

Il succède donc au cabinet Kramp-Karrenbauer I, constitué et soutenu initialement par une « coalition jamaïcaine » entre la CDU, le Parti démocrate de Sarre (FDP/DPS) et l'Alliance 90 / Les Verts (Grünen).

Des dissensions chez les libéraux ont conduit à l'éclatement de la majorité, en . Après que la ministre-présidente a échoué à constituer une alliance avec les sociaux-démocrates, elle convoque les élections anticipées.

Au cours de scrutin, la disparition du FDP/DPS empêche la reconduction de l'ancienne majorité tandis que la gauche détient la majorité absolue des sièges. Cependant, la CDU et le SPD entament des négociations, qui ont abouti près de six semaines après la tenue du scrutin. C'est la première « grande coalition » en Sarre depuis 50 ans.

Lors des élections législatives régionales du , la CDU conforte sa domination, manquant la majorité absolue de deux sièges, tandis que le SPD stagne. Aucune autre majorité ne s'étant dégagée, les deux partis décident de poursuivre leur collaboration et constituent le cabinet Kramp-Karrenbauer III.

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale ()[modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Fonction Titulaire Parti
Ministre-présidente
Ministre de la Science, de la Recherche et de la Technologie
Annegret Kramp-Karrenbauer CDU
Vice-ministre-président
Ministre de l'Économie, du Travail, de l'Énergie et des Transports
Heiko Maas (jusqu'au 17/12/2013)
Anke Rehlinger (à partir du 15/01/2014)
SPD
Ministre des Finances et des Affaires européennes Stephan Toscani CDU
Ministre de l'Intérieur et des Sports Monika Bachmann (jusqu'au 12/11/2014)
Klaus Bouillon
CDU
Ministre des Affaires sociales, de la Santé, des Femmes et de la Famille Andreas Storm (jusqu'au 12/11/2014)
Monika Bachmann
CDU
Ministre de la Justice
Ministre de l'Environnement et de la Protection des consommateurs
Anke Rehlinger (jusqu'au 15/01/2014)
Reinhold Jost
SPD
Ministre de l'Éducation et de la Culture Ulrich Commerçon SPD

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]