Cabas-Loumassès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cabas-Loumassès
Cabas-Loumassès
Route principale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Mirande
Canton Astarac-Gimone
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Gers
Maire
Mandat
Henri Soumeillan
2014-2020
Code postal 32140
Code commune 32067
Démographie
Population
municipale
52 hab. (2017 en augmentation de 1,96 % par rapport à 2012)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 21′ 17″ nord, 0° 35′ 59″ est
Altitude 304 m
Min. 245 m
Max. 312 m
Superficie 4,11 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Cabas-Loumassès
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Cabas-Loumassès
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cabas-Loumassès
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cabas-Loumassès

Cabas-Loumassès (Cabàs e Lo Massès en gascon) est une commune française située dans le département du Gers, en région Occitanie.

Cabas-Loumassès est la plus petite commune du canton de Masseube.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Cabas-Loumassès est une commune de Gascogne et du Gers, située dans le sud-est du canton de Masseube.

Situation de Cabas-Loumassès (cliquez sur la carte pour accéder à une grande carte avec la légende).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cabas-Loumassès[1]
Bézues-Bajon Aussos
Arrouède Cabas-Loumassès Saint-Blancard
Mont-d'Astarac
(par un quadripoint)
Manent-Montané

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le village vu depuis les hauteurs de la commune.

Le relief de la commune est vallonné[1].

Cabas-Loumassès se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Cabas-Loumassès est située sur l'Arrats et l'Arrats de devant, dont les eaux alimentent le lac de l'Astarac.

Ces deux rivières sont regulées par le canal de la Neste.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La D 40 traverse le village et la D 128 passe à 300 mètres du village.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église de Cabas-Loumassès.

Cabas-Loumassès est une petite commune mais semble être entrée très tôt dans l'histoire (son nom vient du latin Capatius). On peut considérer Cabas-Loumassès comme « une bastide avortée qui n'a pas réussi à se développer ».

Une charte avait été octroyée en 1140 et renouvelée en 1248. Vers la fin du XIIIe siècle, Bertrand Catolha, qui était à l'époque précepteur de Cabas, conçoit le projet d'ériger une bastide avec l'accord de Guillaume de Villaret, qui était à l'époque un grand Prieur de Saint-Gilles. C'est Centulle III, qui était comte d'Astarac, qui signa un traité de paréage à Castelnau-Barbarens le avec le précepteur de la commanderie de Cabas - commanderie de fondation templière passée aux hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem au milieu du XIVe siècle.

Cabas-Loumassès a d'abord été connue sous le nom de Sainte Grâce, puis plus tard sous le nom de Cabasso puis de Cabas et enfin à partir de 1821 sous celui qu'on lui connait aujourd'hui puisque Lou Massès (maison) lui sera rattachée. Le château de Loumassès se trouvait apparemment au midi de l'église de Massès, au lieu-dit Métairie due Monte, fief de la famille de Béon.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

L'ancienne mairie du village, située aujourd'hui dans l'ancienne école du village.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 En cours Henri Soumeillan[3] DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2017, la commune comptait 52 habitants[Note 1], en augmentation de 1,96 % par rapport à 2012 (Gers : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
136113162140200228220172166
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
178171163156163172182162138
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1481229910210381778983
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2017
908372565048525152
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

En l'an XI, Cabas comptait 113 habitants contre 57 pour Loumassès. La population de Cabas-Loumassès n'a ensuite cessé de diminuer depuis le début du XIXe siècle. C'est une chute qui fait qu'en un siècle et demi, la commune a perdu 220 % de ses habitants.

Comme dans toutes les campagnes entourant Cabas-Loumassès, le déficit des naissances s'est accentué à partir de 1914. La création d'un lotissement adjacent au village atténue cependant la diminution du nombre d'habitants.

Cabas-Loumassès est ainsi la 9e commune la moins peuplée du Gers.[Quand ?]

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école de la commune a été fermée en 1966.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La salle des fêtes de Cabas-Loumassès.

La commune dispose d'une salle des fêtes.

Économie[modifier | modifier le code]

Les activités principales présentent sur Cabas-Loumassès sont la polyculture et l'élevage. Il y a sept exploitations agricoles sur la commune qui se partagent 202 hectares de terres labourables. 50 % des exploitants agricoles ont disparu en moins de 30 ans. Deux ateliers de gavage sont présents sur Cabas-Loumassès.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le clocher-mur de l'église de Cabas-Loumassès.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan séisme
  3. Site de la préfecture - fiche de Cabas-Loumassès
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  8. Michel de La Torre, Gers : Le guide complet de ses 462 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5032-2, notice BnF no FRBNF35576310)