CFOM-FM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
CFOM-FM
Description de l'image Logo rythme 102,9.png.
Présentation
Pays Drapeau du Canada Canada
Siège social Québec, Québec
Propriétaire Cogeco Média
Slogan On est si bien ensemble
Langue Français
Statut commerciale privée
Site web https://quebec.rythmefm.com
Différents noms

CFLS (1967-1995)

M 102.9 (2019-2021)
Historique
Création
Diffusion hertzienne
FM 102,9 MHz
RDS  Oui
Diffusion câble et Internet
Streaming  Oui

CFOM-FM, publicisée sous l'appellation Rythme 102.9, est une station de radio québécoise appartenant à Cogeco Média et diffusant dans la ville de Québec à la fréquence 102,9 MHz avec une puissance de 32 800 watts à partir du Mont Bélair. Elle était autrefois la tête du réseau Souvenirs Garantis. Elle diffuse de la musique populaire des années 1980 à la période contemporaine.

Historique[modifier | modifier le code]

CFLS[modifier | modifier le code]

CFLS a été lancé le sur la bande AM à la fréquence 1 240 kHz avec une puissance de 250 watts par la compagnie Levis-Lauzon Tribune et les studios étaient situés sur la route Trans Canada Est (aujourd'hui Boulevard Guillaume-Couture anciennement Boulevard de la Rive-Sud) à Lévis[1]. Le , le CRTC autorise la vente de CFLS à Radio Etchemin Inc.[2].

À l'automne 1976, CFLS est commanditaire du concert de Donna Summer au Colisée de Québec pour le et fait beaucoup de publicité. Quelques jours avant la date, le producteur Rubin Fogel tente d'annuler le concert. Sous les protestations du directeur général Pierre Picard et du directeur musical Guy Aubry, le concert est déplacé dans la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec, sans pré-avis raisonnable. Donna et ses musiciens ne font qu'une dizaine de chansons pour environ 45 minutes, puis quitte la scène en s'excusant d'être atteinte d'une laryngite. La station refuse le blâme[3].

En , CFLS change de fréquence pour le 920 kHz en augmentant la puissance à 1 000 watts[4], puis à 10 000 watts en 1982. En 1988, CFLS a appliqué auprès du CRTC pour convertir la station sur la bande FM à la fréquence 106,3 MHz avec une puissance de 54 350 watts. Fin juin, la demande est refusée[5]. Malgré les investissements pour améliorer la qualité de réception de la station, CFLS éprouvait des problèmes d'interférence et une perte d'auditoire. Le , CFLS a interrompu ses activités et mis 17 employés à la porte[6]. Elle revient en ondes le dans un format « services »[7].

En 1989, la compagnie change de nom pour Entreprises Radio Etchemin Inc. et CFLS est relancée avec un format de musique country[8] ainsi que de la musique folk en 1990. Le , le CRTC approuve la conversion de CFLS sur la bande FM à la fréquence 102,9 MHz avec une puissance de 32 600 watts et en conservant leur format de musique country[9]. La conversion s'effectuera en 1993.

CFOM[modifier | modifier le code]

En 1995, l'antenne est déplacée au mont Bélair et la puissance fut réduite à 5 315 watts[pertinence contestée]. CFLS change ses lettres d'appel pour CFOM et diffuse de la musique rétro. La puissance fut réduite à 3 597 watts en 1996. En 2001, Groupe Radio Astral inc. fait l'acquisition de Radio Etchemin inc. En 2002, la puissance fut augmentée à 16 800 watts[pertinence contestée]. Le , le CRTC approuve l'échange de stations entre Astral et Corus Entertainment et CFOM-FM devient propriété de Corus Québec.

Le , Corus abandonne le format FM Parlé de ses stations CHLT-FM à Sherbrooke, CJRC-FM à Gatineau, CHLN-FM à Trois-Rivières et CKRS-FM à Saguenay et les intègre au format Souvenirs Garantis.

Le , Cogeco annonce l'achat des stations de Corus Québec pour 80$ millions, transaction qui fut approuvée par le CRTC le [10]. Cogeco a pris le contrôle de CFOM-FM ainsi que des stations de radio de Corus Québec le .

Le , la station dévoile un nouveau logo et slogan, mettant fin à la marque Souvenirs garantis. Le 102,9 Québec, « la trame sonore de votre vie », est maintenant[Quand ?] l'image de marque de CFOM.

Le lundi , à 10 h 6, la station devient M-FM 102.9, une conception signée Gilles Parent et la puissance fut augmentée à 32 800 watts[pertinence contestée].

En , sous la direction de Bernard Laberge, la station opère un changement musical[réf. nécessaire].

À l'automne 2019, M-FM 102.9 devient le nouveau M 102.9. La station diffuse la musique populaire des années 1980 à aujourd’hui.

Le , Cogeco Média annonce que le M 102.9 deviendra une station du réseau Rythme FM à partir de la rentrée 2021[11]. Ce changement est devenu effectif le de la même année, le jour de la rentrée radiophonique.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La région de Québec compte un nouveau poste de radiodiffusion », Le Soleil, vol. 70, no 287,‎ , p. 23 (lire en ligne)
  2. « Conseil de la Radio-Télévision Canadienne - Demande 7003809 », Le Soleil, vol. 74, no 27,‎ , p. 7 (lire en ligne)
  3. Louis-Guy Lemieux, « CFLS refuse le blâme dans "l'affaire" Donna Summer », Le Soleil, vol. 80, no 262,‎ , F2 (lire en ligne)
  4. Pierre Champagne, « CFLS diffusea à 920 au cadran avant la fin de semaine », Le Soleil, vol. 81, no 190,‎ , A10 (lire en ligne)
  5. « Décision CRTC 88-435 », sur CRTC,
  6. Gilbert Leduc, « CFLS fermera ses portes le 15 juillet », Le Soleil, vol. 92, no 185,‎ , A3 (lire en ligne)
  7. Gilbert Leduc, « Pas de licence FM pour Radio Etchemin », Le Soleil, vol. 93, no 1,‎ , A4 (lire en ligne)
  8. Ghislaine Rhéault, « Western et Rigodon à CFLS », Le Soleil, vol. 93, no 125,‎ , C3 (lire en ligne)
  9. « Décision CRTC 92-698 », sur CRTC,
  10. « Décision de radiodiffusion CRTC 2010-942 », sur CRTC,
  11. Communiqué de presse : « Dès la rentrée, le 102.9 devient Le Rythme de Québec » (version du 3 juin 2021 sur l'Internet Archive), sur M1029,

Lien externe[modifier | modifier le code]