Centre d'études supérieures de musique et de danse de Toulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis CESMD)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Centre d'études supérieures de musique et de danse de Toulouse (CESMD) aujourd'hui département spectacle vivant de l'institut supérieur de arts de Toulouse, est un établissement fondé en 1993 à l’initiative de l’État, de la ville de Toulouse et de l’Université de Toulouse le Mirail (aujourd’hui Université de Toulouse – Jean Jaurès) sous la direction de Marc Bleuse. En 2011, suivant les préconisations de l’État, le CESMD est devenu le département spectacle vivant de l’institut supérieur des arts de Toulouse, au sein de l’établissement public de coopération culturelle (EPCC) auquel a également adhéré l’École supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, devenue le département beaux-arts[1].

Les missions de l’isdaT spectacle vivant s’inscrivent dans la réforme nationale de décentralisation et de restructuration de l’enseignement supérieur artistique en l’adaptant au système Licence, Master, Doctorat (accord de Bologne)[2]. À l’instar de tous les établissements (Pôles supérieurs et CNSMD de Paris et Lyon), le département spectacle vivant délivre des diplômes d’État (DE) mais également des diplômes nationaux supérieurs professionnels de musiciens (DNSPM) reconnus partout en Europe.

Formation[modifier | modifier le code]

Offre de formation[modifier | modifier le code]

Dirigé depuis octobre 2012 par Noémie L. Robidas, le département spectacle vivant de l’isdat fait partie des Pôles supérieurs habilités par le ministère de la Culture[3]. En collaboration avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse, le Conservatoire à Rayonnement Départemental de Montauban, l’Université Toulouse – Jean Jaurès (anciennement le Mirail) et l’École des musiques vivaces Music’Halle, il offre des formations supérieures professionnelles en musique et danse à plus de 150 étudiants inscrits à temps complet.

Le département constitue également un centre de ressources pour l’ensemble des professionnels de la région en musique et danse. Il propose des formations continues diplômantes et non diplômantes, et l’accès aux diplômes par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

De plus, le département organise au nom de l’État pour tout le sud de la France deux sessions annuelles d’examen d’aptitude technique (EAT) en danse, donnant accès au cursus du diplôme d’État de professeur de danse. Plus de 500 candidats s’y présentent annuellement.

Diplômes délivrés[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Attitude, « Marc Bleuse : «Oui à la décentralisation !» », sur La Lettre du Musicien (consulté le 6 novembre 2017)
  2. « Accords de Bologne », HEG,‎ (lire en ligne)
  3. « Enseignement supérieur, diplômes et orientation professionnelle - Ministère de la Culture », sur www.culturecommunication.gouv.fr (consulté le 7 novembre 2017)
  4. Aline Bonzom, « Université Toulouse - Jean Jaurès - Master Interprétation musicale », sur www.univ-tlse2.fr (consulté le 7 novembre 2017)