C215 (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
C215
C215 - Grenoble, Juin 2016.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
BondyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Christian GuémyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

C215, pseudonyme de Christian Guémy, est un artiste urbain, pochoiriste français, né en octobre 1973 à Bondy.

Il travaille et vit à Vitry-sur-Seine, dans le Grand Paris, où il a invité des centaines d'artistes internationaux à transformer sa ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

icône image Image externe
Visage de Christiane Taubira peint en 2013.

De l'enfance aux débuts comme artiste urbain[modifier | modifier le code]

Christian Guémy est né en octobre 1973 à Bondy. Ses grands-parents l'ont élevé quand sa mère est morte, il avait alors 6 ans. Il est inscrit dans un collège catholique[1]. A l'université, il obtient plusieurs diplômes: maîtrise d’histoire, master d’histoire de l’architecture, et un autre d’histoire de l’art à la Sorbonne[2],[3]. Parallèlement à ses études, Christian Guémy contribue à l’encyclopédie des Compagnons du devoir. Ensuite, il devient chargé d’études pour un syndicat de meubles, avant de travailler comme responsable export dans l'industrie textile[4], puis dans la finance[5].

Christian Guémy réalise ses premières œuvres sur le tard, à partir de 2006. Enfant, il dessine toutefois avec du matériel que possédait sa mère et dans sa jeunesse, il réalise des bandes dessinées pour le journal de l'école ainsi que des caricatures de professeurs et d'élèves[6]. «Adolescent, j’avais un peu taggé, mais ça n’avait rien de sérieux», confie-t-il[4]. A l'été 1989, à l'âge de 15 ans, il graffe un peu, mais laisse tomber, ne se sentant pas en adéquation avec le mouvement hip-hop[7].

De son installation à Vitry jusqu'à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Christian Guémy s'installe à Vitry-sur-Seine en 2006 et commence à faire du pochoir[2]. Il participe au MUR dès 2007 et réalise, en 2013, un mur peint de 25 mètres à Paris, métro Nationale, représentant un chat.

En 2013, il peint également le visage de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, alors cible d'attaques racistes[8]. Connu au niveau international, Christian Guémy présente des œuvres peintes sur objets de recyclage dans de nombreuses galeries, en France et dans le monde.

L'artiste n'avait pas touché une console de jeu vidéo depuis les années 1980, lorsqu'il possédait une Vectrex. Pourtant, au printemps 2013, le studio Ubisoft Montréal le contacte par vidéoconférence pour lui proposer de réaliser des œuvres pour un jeu sur lequel le studio travaille. «Il y a, dans le travail de C215, une esthétique en totale symbiose avec l'esprit du jeu vidéo », avait indiqué Jean-Alexis Doyon, directeur artistique du jeu[9]. Au final, une quinzaine de ses illustrations parsèment le jeu d'action et d'aventures Far Cry 4, qui sort en novembre 2014[10]. Ses pochoirs ont été intégrés en respectant l'échelle indiquée par l'artiste. Et à «hauteur d'homme», précise-t-il[11].

Le 4 janvier 2016, l'artiste réalise au pochoir sur une boîte à feu un portrait multiple du policier Ahmed Merabet orné du fameux "Je suis Ahmed"[12]. L'œuvre a été réalisée à la demande du commandant Stéphane Motel, du commissariat du 11e arrondissement de Paris où travaillait Ahmed. Le portrait, conçu sur le boulevard Richard-Lenoir, a été dévoilé devant une centaine de personnes parmi lesquelles les collègues du policier et sa famille au complet[13].

C215 a réalisé le pochoir sur place, devant la famille. Il a peint Ahmed Merabet derrière les couleurs républicaines, pour le symbole qu'il représente. L'artiste a peint deux portraits sur base de photos confiées par la famille : un portrait de face, solennel, regardant vers l'endroit où il a été abattu, et un portrait de profil, plus souriant, regardant vers la rue[14].

En juin 2017, Christian Guémy dénonce le fait que La République en marche dans le XIIIe arrondissement de Paris utilise une de ses fresques en en-tête de leur page Facebook et Twitter[15],[16].

Style[modifier | modifier le code]

Ses sujets de prédilection sont l'enfance, les laissés-pour-compte, les anonymes, les amoureux, mais aussi les animaux (chiens, chats et oiseaux), particulièrement présents dans ses tableaux urbains. Son modèle principal est sa fille Nina, née en 2003. Son style va de la bichromie aux compositions les plus colorées. Les dimensions de ses œuvres demeurent à l'échelle humaine, ne réalisant que rarement de murs peints de très grandes dimensions.

Fervent admirateur du Caravage, C215 veut mettre de la poésie et de l'émotion au cœur des villes désincarnées. Ses visages d'anonymes aux traits expressifs témoignent de son besoin de retrouver une certaine humanité.

« Mes œuvres placent des invisibles au rang des célébrités. À travers ces visages, je souhaite que les passants se confrontent à leur propre humanité[18]. »

C215 revendique une «œuvre accessible»: il faut «une jouissance pleine et immédiate» de son travail «même pour quelqu'un qui ne possède pas les codes du graffiti ou de la pop». Il souhaite des œuvres qui «fédèrent»[1].

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 2015
  • 2014
  • 2013
    • Mea Culpa, Wunderkammern gallery, Rome
  • 2012
  • 2011
    • Smoke gets in your Eyes, Shooting gallery, San Francisco
    • Borderline, Signal Gallery, Londres
  • 2010
    • Midnight Dreams, Signal Gallery, Londres
    • Community Service, Itinerrance Gallery, Paris
  • 2009
    • C215, galerie Pierre Cardin / Studio 55, Paris
    • Shoe Shiner, Signal Gallery, Londres
    • Hummingbirds, CARF charity association headquarters, Bergen

2008

  • Junk Store, Ad Hoc Gallery, New York
  • Nina mon amour, Plastik Gallery, Sao Paolo

2007

  • Nukod Galerie (ex Dadawan+Madturnip - Paris Gare du Nord) Exposition collective C215 du livre rouge du même nom incluant L'Atlas, Tchikioto, Supakitsh, Eroné, Terratag, Playmoo, Ciou...

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 2014
  • 2013
    • Avant-Garde, Fine Arts Museum, Tudela, Espagne
    • Ten Years of Wooster Collective, Johanthan Levine, New York
    • Nuart Art Festival, Stavanger, Norvège
    • Participation au projet La Tour Paris 13[19], un bâtiment de neuf étages investi par 108 street-artistes de dix-huit nationalités et ouvert au public entre le 1er et le 31 octobre 2013.
  • 2012
    • Au-delà du street art, Post Museum, Paris
    • Urban masters, Opera gallery, Londres
    • Moniker urban art fair, Londres
    • Musée de la gravure, La Louvière, Belgique
  • 2011
    • B. A. L., Musée de la poste, Paris
  • 2010
    • Contemporary Art Biennale, Moscou
  • 2009
    • Parallel Universe (with Logan Hicks), Show&Tell Gallery, Toronto
    • Stepanska Street Art, French institute of Prague, Prague
    • Justice, Bridewell police station, Long Arm Gallery, Bristol
  • 2008
  • Banksy's can's festival, International Festival of Stencil, Londres

Réalisation[modifier | modifier le code]

  • 2016
    • Divers pochoirs de personnalités réalisés lors du Grenoble Street Art Fest en 2016

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stencil History X, Éditions C215, français/anglais, novembre 2007 (ISBN 2-9525682-2-7)
  • Vitry ville street art, Critères éditions, Grenoble, 2013
  • Au-delà du street art, Critères éditions, Grenoble, 2013
  • ARTtitude 1, Frédéric Claquin, Herscher, Paris, 2012
  • Vitry vit le street art, Critères éditions, Grenoble, 2011
  • Paris de la rue à la galerie, Pyramyd éd, Paris, 2011
  • Walls and frames, Gestalten, Berlin, 2011
  • Trespass Taschen, Paris, 2010
  • Street Artist Guide, Graffito Publishing, London, 2009
  • Paris Street Art, Prestel Verlag, Paris, 2008

Monographies[modifier | modifier le code]

  • C215, Patrick Le Fur, collection « Opus Délit », Critères éditions, Grenoble (ISBN 2917829176), 2010
  • C215, Community Service, collectif, Critères éditions, Grenoble (ISBN 978-2-917829-38-7), 132 pages, 2011
  • C215, Pyramyd éd, Paris, 2012
  • C215, A stencil Master, Sabina De Gregori, Castelvecchi, Rome, 2013
  • C215. Un maître du pochoir, Cristiano Omodeo, Critères éditions, Grenoble (ISBN 9782917829981), 2014
  • C215, La Monographie, Albin Michel, 2015

Photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b StreetArtNews, « C215 Interview (French) », YouTube,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Andréas Petit, « Derrière les visages de C215 », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. Vincent Morgan, « Interview C215 », FatCap,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Sophie Pujas, « C215 : « Ce que je fais est un art contextuel » », artistikrezo.com,‎ (lire en ligne)
  5. Etienne Gallais, « Sur les traces de C215 – Interview à cœur ouvert avec le roi du scalpel », Urban Art Paris,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Street Art Paris, « Interview with C215 aka Christian Guemy », Street Art Paris,‎ (lire en ligne)
  7. Antoine Duchamp, « C215 - Interview pour Beware Magazine », Beware Magazine,‎ (lire en ligne)
  8. Voir sur rtl.fr.
  9. « Far Cry 4 s'expose à Paris. C215, du jeu vidéo au street art », Le Journal des Loisirs Interactifs,‎ (lire en ligne)
  10. Olivier Dumons, « C215, le street artiste qui a décoré des rues virtuelles », lemonde.fr (consulté le 22 décembre 2014).
  11. Joël Métreau, « «Far Cry 4»: Des œuvres du street artiste français C215 à dénicher dans les montagnes », 20 Minutes,‎ (lire en ligne)
  12. « L'artiste C215 nous parle de son pochoir pour rendre hommage à Ahmed Merabet, policier assassiné par les frères Kouachi », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  13. Lauren Provost, « L'artiste C215 nous parle de son pochoir pour rendre hommage à Ahmed Merabet, policier assassiné par les frères Kouachi », huffingtonpost.fr,‎ 5 janvier 2016. (lire en ligne)
  14. « Charlie Hebdo, un an après: un artiste rend hommage au policier Ahmed Merabet », RTL Info,‎ (lire en ligne)
  15. Fanny Delporte, « Non, l’artiste C215 n’est pas «En Marche !» », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  16. Romain Herreros, « L'artiste C215 dénonce les "menaces" d'En marche après avoir demandé de ne pas utiliser son oeuvre », HuffPost,‎ (lire en ligne)
  17. Ben Cheikh, Djerbahood : Le musée de street art à ciel ouvert, Montreuil, Albin Michel, (ISBN 9782226259189)
  18. « Christian Guémy (C215) », sur Espace Trévisse (consulté le 18 novembre 2014).
  19. « Le projet "Tour Paris 13" », sur Tour Paris 13 (consulté le 16 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]