C. S. Seshadri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Conjeevaram Srirangachari Seshadri
Description de l'image SeshadriinBengaluru2010_182.JPG.
Naissance
Kanchipuram (Tamil Nadu) (Drapeau de l'Inde Inde)
Domicile Chennai (Tamil Nadu)
Nationalité Inde
Domaines Géométrie algébrique, Théorie des représentations
Institutions Institut mathématique de Chennai (en)
Diplôme Thèse de doctorat
Directeur de thèse K. Chandrasekharan
Étudiants en thèse Vikraman Balaji (en)
Renommé pour constante de Seshadri (en), théorème de Narasimhan-Seshadri (en), théorie des monômes standards (en)
Distinctions Shanti Swarup, Padma Bhushan, Membre de la Royal Society

C. S. Seshadri FRS, né le 29 février 1932[1], est un éminent mathématicien indien. Il est directeur émérite de l'Institut mathématique de Chennai (en)[2] et il est connu pour ses travaux en géométrie algébrique et en théorie des représentations. La constante de Seshadri (en) est nommée en son honneur.

Il reçoit le Padma Bhushan en 2009[3], la troisième plus haute distinction civile du pays[4].

Éducation et carrière[modifier | modifier le code]

C. S. Seshadri reçoit sa licence (Honours degree) en mathématiques de l'université de Madras en 1953. Il y avait pour professeurs le Frère Racine, un ancien étudiant d'Élie Cartan, et S. Naryanan[5]. Il soutient sa thèse de doctorat en 1958 à l'université de Bombay sous la direction de K. Chandrasekharan[6]. Il est élu Fellow de l'Académie indienne des sciences en 1971[7].

C. S. Seshadri travaille à l'École de mathématiques du Tata Institute of Fundamental Research (TIFR) à Bombay de 1953 à 1984, gravissant tous les échelons d'étudiant de troisième cycle à professeur. De 1984 à 1989, il travaille à l'Institut des sciences mathématiques de Chennai (IMSc). De 1989 à 2010, il travaille en tant que directeur fondateur de l'Institut mathématique de Chennai (en) (CMI), dont il quitte la direction en décembre 2010. Il reste rattaché au CMI en tant que Directeur émérite depuis le .

Visites longues à l'étranger[modifier | modifier le code]

Il est invité au congrès international des mathématiciens en 1970 à Nice.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Travaux de recherche[modifier | modifier le code]

Les contributions mathématiques principales de Seshadri portent sur la géométrie algébrique. Son travail avec M. S. Narasimhan (en) sur les fibrés vectoriels unitaires et le théorème de Narasimhan-Seshadri (en) ont eu une influence importante sur le domaine. En théorie des représentations, ses recherches sur la théorie des monômes standards (en) sont largement reconnues également. L'œuvre de Seshadri comprend la création de l'Institut mathématique de Chennai (en), une institution dédiée à l'enseignement et à la recherche en mathématiques dans l'État du Tamil Nadu (Inde).

Publications[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « C S Seshadri — A Glimpse of His Mathematical Personality », Asia Pacific Mathematics Newsletter, vol. 2,‎ , p. 17–21 (lire en ligne).
  2. (en) « Profil officiel de C.S. Seshadri à l'Institut mathématique de Chennai » (consulté le 24 avril 2018).
  3. (en) « Padma Bushan, 2009 », The Hindu,‎ (lire en ligne).
  4. (en) « Prof. C S Seshadri to be conferred prestigious Rathindra Puraskar from Visva Bharrati », Businesswire India,‎ (lire en ligne).
  5. (en) « ‘Constant’ Mathematician », The Hindu,‎ (lire en ligne).
  6. (en) C. S. Seshadri sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  7. Information de l'Académie indienne des sciences : (en) « Profil de membre du Professeur C. S. Seshadri ».
  8. « Conjeevaram Srirangachari Seshadri docteur honoris causa » (consulté le 24 avril 2018).
  9. (en) « TWAS Directory: Seshadri, Conjeevaram Srirangachari ».
  10. (en) Maureen O'Leary, « 72 New Members Chosen By Academy », National Academy of Sciences (consulté le 22 septembre 2010).
  11. (en) « List of Fellows of the American Mathematical Society ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « C. S. Seshadri » (voir la liste des auteurs).