C'est la faute de la samba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
C'est la faute de la samba
Titre original Blame It on the Samba
Réalisation Clyde Geronimi
Sociétés de production Walt Disney Productions
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre animation
Durée 6 min
Sortie 1948


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

C'est la faute de la samba (Blame It on the Samba) est un court métrage d'animation américain des studios Disney, sorti initialement seul le puis le en tant que séquence du long-métrage Mélodie Cocktail.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Chantée par les Dinning Sisters, cette séquence raconte l'apprentissage par Donald Duck et José Carioca de la samba enseignée par l'Aracuan, l'oiseau fou des Trois Caballeros (1944)[1], accompagné à l'orgue par Ethel Smith.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution et voix originales[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

C'est la faute de la samba reprend les héros des Trois Caballeros Donald Duck et José Carioca qui sont littéralement bleus et qui reprennent des couleurs (aussi littéralement) grâce à un cocktail et la musique de la Samba servi par l'Aracuan et l'organiste Ethel Smith[6]. Donald et José Carioca ne parlent pas dans ce court-métrage. L'Aracuan est aussi irresponsable et destructif que dans ses précédentes apparitions[7]. José Carioca possède un caractère plus proche de celui de Saludos Amigos, plus amical, que la version cruelle des Trois Caballeros[7]. Grant note que dans la séquence, les trois personnages ont plutôt des rôles passifs, subissant l'action[7]. La séquence intègre des prises de vue réelle d'Ethel Smith et les « interactions » entre l'orgue et l'Aracuan (ce dernier emplit l'instrument de dynamite et le fait exploser[8]) ont été obtenues grâce aux effets spéciaux d'Ub Iwerks[9], déjà à l'œuvre sur les précédentes productions mêlant animation et acteurs. Grant les considère comme aussi achevé que ceux de Qui veut la peau de Roger Rabbit (1988)[7]. La séquence comporte de nombreuses idées d'animation assez complexe dans des scènes agencées dans un rythme brusque[10]. À la fin de la séquence, Aracuan donne un coup de pied à l'orgue et à Ethel, bien que la Production Code Administration ait demandé la suppression de cet élément[11].

Douglas Brode considère que le désarroi de Donald et José dans C'est la faute de la Samba est une frustration provoquée par la mauvaise réussite des deux compilations sud-américaines sorties quelques années plus tôt[12]. Il ajoute que la couleur bleue est ici associée à la fois à la mélancolie et à la sexualité[12]. L'Aracuan sert un cocktail aux deux personnages attristés et avec la musique, la vie reprend des couleurs. Brode associe la boisson à un alcool[12]. Il rappelle aussi que la cafétéria du studio a longtemps été l'une des seules d'Hollywood à servir de la bière durant les repas[12].

Dave Smith ne mentionne que la ressortie individuelle de 1955[5] et non celle d'avril 1948 indiquée par IMDb, qui ajoute que la séquence est « issue de Mélodie cocktail », alors que le long-métrage est postérieur[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]