Călin Alupi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Călin.
Călin Alupi
Cǎlin Alupi Self-portrait.jpg
Autoportrait de Călin Alupi.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
IașiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Călin Alupi, né le et mort le , est un peintre roumain associé au mouvement post-impressionniste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de paysans de Bessarabie Călin Alupi gardera de son enfance un attachement particulier pour la nature et les hommes et les choses simples. Plus tard, son œuvre se caractérisera par son authenticité.

Bien que rien ne le prédestinât à la peinture, sa vocation se manifesta spontanément à l’âge de 13 ans lorsqu’il entra à l’École normale de Sendriceni. Son professeur, Nicolae Tonitza, découvrit en lui un talent prometteur et l’encouragea. En 1925, il intègre l’Académie des Beaux Arts de Iași, où il suit les cours de Ștefan Dimitrescu. Malgré la pauvreté ne l'ayant jamais définitivement quitté, ces premières années sont tout particulièrement marquées par la misère. Il ne subsiste que grâce à une maigre bourse obtenue par Stefan Dimitrescu.

À partir de 1933, diverses expositions de groupe et personnelles font découvrir ses premières œuvres. Deux ans plus tard il occupe un poste de professeur remplaçant à l’École normale de Sendriceni. Lorsque Nicolae Tonitza entame la décoration du monastère de Durau, Călin fait partie des apprentis venus aider le maître, aux côtés d’autres étudiants comme Corneliu Baba ou Mihai Camarut qui deviendront après la guerre ses illustres contemporains.

Celle-ci interrompt brutalement ses débuts artistiques. En 1940, il est réquisitionné et envoyé au front. Pendant quatre ans il sera en première ligne, avec la tâche de dessiner les positions ennemies souvent dans des conditions extrêmes de survie.

Lorsque l’armistice est signé, il rentre à pied d’Odessa, avec des séquelles graves : un ulcère à l’estomac et des calculs aux reins qui l’empêcheront dorénavant de mener une carrière continue. Au total ce seront dix opérations qu’il aura à subir jusqu’à la mort. Par ailleurs, il découvre avec amertume que presque tous ses tableaux ont disparu.

En 1947, à 40 ans, il est nommé professeur à l’Académie des Beaux Arts de Iași et se marie ; il aura une fille trois ans plus tard, Antonina Alupi.

Cependant, en 1954, les Beaux Arts de Iași sont supprimés ; Alupi s’établit alors avec sa famille dans la capitale. Il y occupe un poste de professeur au Lycée d’arts plastiques jusqu’en 1963, lorsque l’Institut pédagogique (ex-Beaux Arts) de Iași rouvre ses portes. Il rentre alors à Iași. Lorsqu’il atteint la retraite, en 1968, il retourne vivre encore 12 ans à Bucarest avec sa famille. Mais ce n’est qu’un interlude prolongé : à partir de 1980 il rentre définitivement à Iași, la ville de sa jeunesse. C’est là qu’il passera les dernières années de sa vie en compagnie de son épouse. Il décède le 19 septembre 1988.

Le Père Androme, 1972

Les expositions se sont succédé tout au long de sa vie, à deux ou trois ans d’intervalle : en Roumanie surtout (tous les Salons interrégionaux d’art plastique de Iași, les expositions annuelles d’art graphique de Bucarest, les expositions personnelles, etc.), mais aussi à l’étranger : expositions de groupe (Sofia en 1954 et Varsovie en 1955) ou personnelles (Rome et Trieste en 1971, Paris et Saint-Germain-en-Laye en 1979).

N'étant pas carriériste, il ne chercha jamais à promouvoir son œuvre en exécutant les commandes du parti. C'est ce qui explique qu'il fut tenu relativement à l’écart. En réalité, on peut dire qu’il a totalement négligé sa « réussite sociale », non pas en signe de protestation mais par indifférence, se satisfaisant des joies que lui procurait la peinture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • www.alupi.com : Site de l'Association des amis des Călin Alupi à Paris : biographie, textes critiques, œuvres.
  • Biographie en anglais sur Answers.com
  • Numéro Hors série Beaux Arts magazine - Călin Alupi - Sinceritate. Parution le 9 mars 2010, disponible à la librairie du Louvre, Artcurial et autres points de vente spécialisés.
  • Atelier Alupi : L'atelier de peinture créé par Calin Alupi à Paris en 1983. Les cours de dessin et stages de peinture sont maintenant dispensés par sa fille et son petit-fils.