Côte Sauvage (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La côte sauvage est une appellation touristique française désignant plusieurs sites du littoral dans les régions de Bretagne, des Pays de la Loire et de Nouvelle-Aquitaine.

La Côte sauvage de la presqu'île guérandaise[modifier | modifier le code]

Frange du littoral s'étendant en réalité sur la côte occidentale de la presqu'île du Croisic comptant les communes du Croisic, de Batz-sur-Mer et du Pouliguen en Loire-Atlantique.

L'île d'Ouessant[modifier | modifier le code]

Côte sauvage de Landunvez[modifier | modifier le code]

Une route touristique longe la Côte sauvage sur le territoire de la commune de Landunvez (Finistère)[1].

Belle-Île-en-Mer[modifier | modifier le code]

Désigne le littoral sud-ouest de l'île, de la pointe des Poulains à la pointe de Skeul.

Presqu'île de Quiberon[modifier | modifier le code]

S'étend sur la partie ouest de la presqu'île depuis le village de Portivy, à Saint-Pierre-Quiberon, jusqu'à Port Maria, à Quiberon.

L'île d'Yeu[modifier | modifier le code]

Désigne la côte sud de l'île vendéenne.

Côte sauvage de l'île d'Oléron[modifier | modifier le code]

Désigne la côte ouest de l'île charentaise, à l'opposé du pertuis d'Antioche.

Côte sauvage de la presqu'île d'Arvert[modifier | modifier le code]

Désigne la côte du Pays royannais s'étendant de la Pointe Espagnole au nord de la presqu'île d'Arvert, jusqu'à la Pointe de la Coubre à la limite des communes des Mathes et de La Tremblade. Cette côte est bordée par la forêt de la Coubre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]