Côte-de-l'Or danoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte maritime de la Côte-de-l'Or, où sont portés tous les comptoirs européens (vers 1700).

La Côte-de-l'Or danoise(da) Danske Guldkyst ou Dansk Guinea — est le nom donné aux emplacements et comptoirs danois en Côte-de-l'Or, en Afrique de l'Ouest, dans l'actuelle région sud-est du Ghana.

Quelque temps après la fin de l'union du Danemark-Norvège, les territoires sont vendus aux Britanniques en 1850.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1659, des navires danois sillonnent le golfe de Guinée et fondent Fort Fredriksborg et Fort Cong avec l'accord du « Dey de Fetu ».

Le 20 avril 1660, ils s'emparent de deux forts suédois qu'ils renomment Fort Christiansborg et Carlsborg, et qui étaient administrés par la Compagnie suédoise d'Afrique depuis 1650. Carlsborg est récupéré par les Britanniques en 1664 et Fredriksborg en 1685, contre compensation.

La Compagnie danoise des Indes occidentales est fondée en 1671.

Les Danois mettent plusieurs décennies à s'établir durablement sur cette côte. En 1734 est fondé Fort Frendensborg (en), l'actuelle Old Ningo. Puis en 1784, sont établis Fort Prinsensten et Fort Kongensten. Enfin, en 1787, est fondé Fort Augustaborg.

L'ensemble de ces comptoirs fut vendu aux Britanniques en 1850.

Voir aussi[modifier | modifier le code]