César d'Estrées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre​ 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

César d'Estrées
Image illustrative de l'article César d'Estrées
D'après François de Troy, Portrait du cardinal César d'Estrées, évêque de Laon (1685), château de Versailles.
Biographie
Naissance
Paris (France)
Décès (à 86 ans)
Paris (France)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
in pectore
par le pape Clément X
Titre cardinalice cardinal-prêtre de S. Maria in Via
cardinal-prêtre de La Trinité-des-Monts
cardinal-évêque d'Albano
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Dernier titre ou fonction Cardinal, évêque émérite de Laon
Fonctions épiscopales évêque de Laon (France)
cardinal-évêque d'Albano
16981714
Évêque de Laon
février 1653
Précédent Philibert de Brichanteau Jean d'Estrées, son neveu Suivant

Ornements extérieurs Cardinaux.svg
Blason François Hannibal d'Estrées (v.1573-1670).svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

César d'Estrées, né le à Paris, où il est mort le , est un ecclésiastique et un homme politique français, duc-évêque de Laon et cardinal de l'Église catholique romaine.

C'est l'un des enfants de François Hannibal d'Estrées, le frère de Gabrielle d'Estrées.

Biographie[modifier | modifier le code]

César d'Estrées est abbé de Saint-Germain-des-Prés, duc et évêque de Laon.

Le pape Clément X le crée cardinal in pectore lors du consistoire du 24 août 1671[1]. Sa création est publiée le 16 mai 1672 et il reçoit le titre de cardinal-prêtre de Santa Maria in Via (1672)[1]. Il est ambassadeur près le Saint-Siège et en Espagne (envoyé par Louis XIV auprès de Philippe V), commandeur du Saint-Esprit et pair de France. Il est élu membre de l'Académie française en 1658.

En 1693, étant abbé commendataire de l'abbaye Saint-Sauveur d'Anchin, il veut exercer le droit de juridiction et de punition contre son Prieur claustral et ses religieux qui vont plaider devant le Grand Conseil qui dans un arrêt en date du , donne raison aux religieux[2]

Il devient cardinal-évêque d'Albano en 1698[1].

C'est lui qui consacra l'église Saint-Montain de La Fère en 1657, en présence de Louis XIV, de la reine mère Anne d'Autriche, du duc d'Anjou, du cardinal Mazarin et de quantité de seigneurs.

Dans l'espoir, dit-on, d'être nommé à la tête du Conseil de conscience chargé de désigner les titulaires des plus hautes charges ecclésiastiques, il fit construire et offrit au roi les sphères de Coronelli.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « César Cardinal d’Estrées », sur catholic-hierarchy.org (consulté le 29 décembre 2015).
  2. S'il veut exercer ce droit, il lui faut obtenir une bulle du pape et qu'il la fasse confirmer par lettre patente adressée au Parlement dans le ressort de son abbaye et la faire enregistrer. (Nicolas Bergier, Dictionnaire de Théologie, extrait de l'Encyclopédie méthodique, 1823, p. 539).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]