César Lecat de Bazancourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un historien image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un historien français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lecat et Bazancourt.
César Lecat de Bazancourt
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Père
Mère
Élisabeth d'Houdetot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie

Frédéric Joseph Lecat, baron de Bazancourt, connu sous le nom de plume de baron César de Bazancourt, né le à Paris (1er arrondissement ancien)[1] et mort le dans le 2e arrondissement de Paris[2], est un littérateur et historien français du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jean-Baptiste Lecat de Bazancourt et d'Elisabeth Marie Henriette Constance d'Houdetot (1785-1822). Elle était elle-même la fille de César Louis Marie François Ange d'Houdetot, colonel de cavalerie, et de Constance Joséphine Céré et petit-fille de Sophie Lalive de Bellegarde.

Son arrière-grand-père était Jean-Nicolas Céré, botaniste et agronome français. Lecat de Bazancourt est également le neveu de Prosper de Barante.

Bibliothécaire au Château de Compiègne, il est un des principaux feuilletonistes du journal Le Messager où il écrit aussi sous le pseudonyme de Victor Bonin et notamment la critique théâtrale.

Il publia de nombreux romans ayant pour sujet la peinture des mœurs aristocratiques.

En 1855, il est chargé par le gouvernement de Napoléon III d'une mission en Crimée, ce qui lui permet de devenir l’historien quasi-officiel des campagnes du Second Empire.

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1846, puis officier du même ordre en 1860 en qualité d'homme de lettres.

Sa sœur, Sophie de Bazancourt (29 octobre 1810- 22 mars 1850) épouse du lieutenant-Général François Aimé Frédéric Loyré d'Arbouville publia des nouvelles et poésies dans la Revue des deux Mondes qui furent regroupées par Amyot en 1855 sous le titre Poésies et Nouvelles (Le Manuscrit de ma grand'tante, le Brigand des Pyrénées, Stella, Méfiance n'est pas sagesse, proverbe; Poésies). Elle fut la muse de Sainte-Beuve.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les secrets de l'épée, 1862

Romans[modifier | modifier le code]

  • L’Escadron volant de la reine (1836, 2 vol.);
  • Un Dernier souvenir (1840);
  • À côté du bonheur (1845);
  • Le Comte de Rienny (1845);
  • Georges le Montagnard (1851,4vol.);
  • Noblesse oblige (1851);
  • La Princesse Pallianci (1852, 5 vol.)

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Histoire de Sicile sous la domination des Normands (1846, 2 vol.).
  • L’Expédition de Crimée jusqu'à la prise de Sébastopol - Chroniques de la guerre d'Orient, Paris ; Amyot, 1856
  • L’Expédition de Crimée : la marine française dans la mer Noire et la Baltique, Paris 1858
  • La campagne d'Italie de 1859 : chroniques de la guerre, Amyot 1860


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de baptême inséré dans son dossier de Légion d'honneur
  2. Archives de Paris, état-civil numérisé du 2e arrondissement, acte de décès No85 de l'année 1865. Le baron de Bazancourt décède à son domicile 46 rue Neuve-Saint-Augustin.

Liens externes[modifier | modifier le code]