César (La Planète des singes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir César.
César
Personnage de fiction apparaissant dans
La Planète des singes.

Sexe Masculin
Espèce Chimpanzé
Activité Chef de la rébellion des singes
Caractéristique Yeux anormalement verts
Marque de naissance sur la poitrine droite.
Famille Zira (mère)
Cornelius (père)
Beau Yeux (mère)
Entourage Armando
Will Rodman
Caroline Aranha
Charles Rodman
Buck (un gorille)
Kooba (le bonobo défiguré)
Maurice (un Orang-outan)

Créé par Paul Dehn
Rupert Wyatt
Interprété par Roddy McDowall
Andy Serkis
Films La Conquête de la planète des singes (1972)
La Bataille de la planète des singes (1973)

La Planète des singes : Les Origines (2011)
La Planète des Singes : L'Affrontement (2014)
La Planète des singes : Suprématie (2017)

César (Caesar en VO) est un chimpanzé de fiction de l'univers inspiré du roman La Planète des singes.

Remarquablement intelligent, il est l'un des personnages principaux de La Conquête de la planète des singes (1972) et La Bataille de la planète des singes (1973), avant d'apparaître dans La Planète des singes : Les Origines de Rupert Wyatt (2011) où son histoire est différente.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Avant sa naissance et premiers jours[modifier | modifier le code]

Les parents de César, les scientifiques Zira et Cornélius arrivent sur Terre en 1973, à bord d'une navette spatiale, en compagnie du Docteur Milo.

Peu de temps après leur arrivée, le Dr. Milo meurt dans un tragique accident, sous le regard de Zira et Cornélius. Leurs premiers jours sur la planète se passent bien et les humains les accueillent en leur faisant découvrir leur monde. Malheureusement, leur présence ne tarde pas à déranger. Le couple se trouve dans une situation d'autant plus critique que Zira est enceinte. Cependant, ils bénéficient de l'aide de certaines personnes comme Armando, le propriétaire d'un cirque qui les cache quelques heures. Zira met au monde son bébé chimpanzé et décide avec son mari Cornélius de l'appeler Milo, en hommage au défunt docteur. Malheureusement, ils sont tués comme de vulgaires criminels, et Zira parvient, dans un dernier effort, à jeter le bébé dans l'eau. Mais auparavant, celle-ci avait échangé leur bébé Milo avec celui d'un autre chimpanzé du cirque. Les dernières images du film montrent Milo dans une cage du cirque, en train d'appeler sa maman, en prononçant clairement « maman ».

Croissance avec Armando et émancipation[modifier | modifier le code]

En 1991, les hommes dressent les singes pour les utiliser comme esclaves. Armando a élevé Milo, qui a pris le nom de César. Ce dernier doit perpétuellement se cacher car il est le seul singe capable de parler, du fait qu'il descend de singes évolués venus du futur. Après avoir été arrêté, Armando doit se suicider pour protéger le secret de César. Celui-ci se trouve livré à lui-même au milieu des autres singes. Petit à petit, il instruit ses semblables primitifs. Les singes le prennent alors pour chef et César prend la tête du soulèvement des singes.

En paix avec les humains[modifier | modifier le code]

César a réussi à créer et diriger une société dans laquelle humains et singes vivent en paix. Mais il est confronté à certains gorilles qui contestent son pouvoir et veulent détruire les hommes. César, lui, privilégie la diplomatie mais n'est pas prêt non plus à faire complètement confiance aux humains. Une colonie d'humains mutants vivant dans les ruines de la ville va semer le trouble. César voit son pouvoir vaciller quand son fils Cornélius (nommé comme son père) est tué mais fini par triompher des mutants et des gorilles rebelles. Des siècles plus tard, César est devenu un personnage de légende, dont les anciens content l'histoire.

Biographie alternative[modifier | modifier le code]

Will Rodman (James Franco) est un scientifique de San Francisco qui tente de développer un remède (ALZ-112) contre la maladie d'Alzheimer en testant génétiquement un rétrovirus sur des chimpanzés. Après des années d'études, il parvient à élaborer une solution qui semblerait fournir aux chimpanzés une intelligence dépassant l'imagination... Pourtant, lors de la présentation de ce virus novateur, "Beaux Yeux", le cobaye principal, s'évade et est finalement abattue dans la salle de réunion. Le directeur de la compagnie Steven Jacobs (David Oyelowo) ordonne alors aux employés d'euthanasier tous les autres sujets. Mais Beau Yeux avait secrètement accouché dans sa cellule d'un petit mâle, que Will recueille dans son propre foyer.

Rapidement, César développe une intelligence hors du commun transmise génétiquement par sa mère. Trois ans plus tard, Will décide d'injecter un échantillon du même virus ALZ-112 à son père, Charles (John Lithgow), qui souffre de la maladie d'Alzheimer. Du jour au lendemain, l'état de ce dernier s'améliore au-delà de toute attente, mais au bout de cinq ans, son système immunitaire commence à combattre le rétrovirus. Un jour, pris de démence, Charles entre en conflit avec un voisin. Témoin de la scène, César se précipite alors sur l'agresseur et le jette au sol en le mordant.

Capturé par les autorités, le singe est forcé de rejoindre un refuge pour primates, à San Bruno, où il découvre bientôt ses semblables, maltraités par des gardiens sans scrupules. César parviendra à s'échapper de sa cage et à assurer son autorité sur le mâle dominant, grâce à l'aide d'un gorille, Buck.

Pendant ce temps, Will crée une forme plus puissante de rétrovirus, le ALZ-113 et obtient l'autorisation d'effectuer de nouvelles expériences sur des chimpanzés. Cependant, son collègue Franklin (Tyler Labine) découvrira à ses dépens la toxicité du virus pour les hommes. Avant sa mort, et en tentant d'avertir Will, il contaminera malgré lui le voisin de ce dernier.

César s'échappe du refuge et pénètre dans la maison de son ancienne famille. Il y volera deux flacons du nouveau virus pour contaminer ses compagnons du refuge. Doués d'intelligence, les primates se réunissent pour établir le plan de leur libération, ce qui alertera un gardien. Après une courte lutte, les singes s'échappent et envahissent la ville afin de libérer tous leurs semblables du zoo de San Francisco.

Après avoir combattu les policiers sur le Golden Gate Bridge, les singes fuient dans la forêt du monument national Muir Woods. Pendant ce temps, le virus se répand rapidement sur la planète, contaminant les humains...

Personnalité[modifier | modifier le code]

Dans une interview accordé au journal Le Figaro, l'acteur Andy Serkis décrit César comme cela : « Imaginez qu'on vous dise : « C'est l'histoire d'un personnage que l'on suit de sa petite enfance jusqu'à sa métamorphose en leader révolutionnaire. César a été élevé dans un environnement aimant. Petit à petit, il prend conscience de sa grande intelligence et comprend que ses parents adoptifs l'ont enlevé à sa tribu d'origine. Il n'est donc pas ce qu'il croyait être. Incapable de contrôler sa part d'agressivité, il est envoyé en prison. Il réussira à s'évader à la tête des prisonniers… » Et l'on vous précise : « Au fait, César est un singe ! » Voilà pourquoi j'ai accepté le rôle de ce Che Guevara des primates. Il s'agissait d'exprimer toutes ses idées, toutes les valeurs de ce personnage, en essayant de trouver le bon filtre, une façon juste de manifester l'intelligence émotionnelle et mentale d'une sorte de monstre de Frankenstein primate, tiraillé entre son humanité acquise et son appartenance à l'espèce des chimpanzés qu'il trouve arriérée. Le risque était de trop humaniser un tel personnage mais César est un enfant surdoué, complètement innocent. Il évolue lorsqu'il prend conscience de sa différence. »

Interprètes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]