Cénotaphe de Dante Alighieri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cénotaphe de Dante Alighieri à Santa Croce
Image dans Infobox.
Artiste
Date
entre 1819 et 1830
Technique
Statues et sarcophage en marbre,
caissons, piédestaux et panneau du fronton en marbre veiné
Collection
Localisation
Dante pensif par Stefano Ricci.

Le cénotaphe de Dante Alighieri est un monument funéraire dédié à sa mémoire ; il est situé sur le côté droit de la nef de la basilique Santa Croce de Florence, entre la deuxième et la troisième travée, près d'autres monuments funéraires dédiés aux grands hommes toscans (Michel-Ange, Galilée, Machiavel...).

Initialement prévu comme tombeau[1] pour accueillir ses ossements, il devint un simple cénotaphe, Ravenne qui avait accueilli le poète après son exil de Florence n'ayant jamais accepté que ses restes reviennent dans la ville toscane, qui offre, malgré tout, l'huile pour la lampe du tombeau à Ravenne, chaque année.

Histoire[modifier | modifier le code]

Malgré plusieurs projets pour ce monument (entre autres celui de Pietro Lombardo[2]), il faut attendre le XIXe siècle pour que le projet aboutisse à l'occasion de l'approche du sixième centenaire de l'anniversaire de sa naissance.

On doit le monument final de 1802 à Luigi de Cambray Digny (1778-1843) et les sculptures, datant de 1830, à Stefano Ricci (1765-1837).

Description[modifier | modifier le code]

Dante est représenté assis, en haut du monument, pensif, le torse nu enveloppé d'une cape, la tête couverte et couronnée de lauriers ; plus bas sur le côté droit d'un sarcophage (qui ne contient pas ses ossements restés à Ravenne), la figure allégorique de la Poésie effondrée, pleure sur sa disparition, un livre ouvert, une couronne à la main. Une autre figure symbolique, celle de l'Italie, se tient sur la côté gauche, en Cybèle (reconnaissable à sa coiffure en forme de ville fortifiée) debout tenant la hampe d'un étendard, portant également une étoile au-dessus de son casque, rappelant l'intention des villes italiennes pour le monument (dédicace du piédestal).

Les piédestaux des deux allégories portent, sous des couronnes de lauriers en bronze, mentions des dates et des associations promotrices du monument (l'association nationale des villes italiennes à gauche, l'association Studium Dantis à droite).

Sous la statue de Dante, posée sur un grand piédestal, figure l'inscription en lettres dorées :

ONORATE L'ALTISSIMO POETA

Sur le panneau avant de marbre veiné figure une dédicace :

DANTI ALIGHERIO
TUSCI
HONORARIUM - TVMVLVM
A MAIORIBVS-TER-FRVSTRA-DECRETVM
ANNO-M-DCCC-XXIX.
FELICITER-EXCITARVNT

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De nombreux guides et ouvrages touristiques font encore la confusion entre ce cénotaphe, simple monument, et le véritable tombeau de Dante situé à Ravenne
  2. Debra Pincus, A drawing of the tomb attributed of Dante attributed of Tullio Lombardo, "The Burlighton Magazine", n. 1244, 2006, 734-746.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :