Célony

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article a besoin d’être illustré (en discuter) (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Pour améliorer cet article, des médias (images, animations, vidéos, sons) sous licence libre ou du domaine public sont les bienvenus.
Si vous êtes l’auteur d’un média que vous souhaitez partager, importez-le. Si vous n’êtes pas l’auteur, vous pouvez néanmoins faire une demande de libération d’image à son auteur.

Célony
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissement Aix-en-Provence
Canton Aix-en-Provence-Nord-Est
Intercommunalité Communauté d'agglomération du pays d'Aix
Commune Aix-en-Provence
Code postal 13540
Démographie
Population 10 000 hab.
Géographie
Coordonnées 43° 33′ 23″ N 5° 25′ 14″ E / 43.55645, 5.42063343° 33′ 23″ Nord 5° 25′ 14″ Est / 43.55645, 5.420633
Altitude Min. 310 m – Max. 350 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte administrative des Bouches-du-Rhône
City locator 15.svg
Célony

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

Voir sur la carte topographique des Bouches-du-Rhône
City locator 15.svg
Célony

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Célony

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Célony

Célony est un village dépendant de la commune d'Aix-en-Provence et du canton d'Aix-en-Provence-Nord-Est. Il compte environ 10 000 habitants[1].

On peut y trouver une chapelle, une école maternelle et primaire, une crèche, quatre boulangeries, une pharmacie, un médecin, un coiffeur, un club du troisième âge, un comité d'intérêt de quartier[2], un bureau de tabac, un distributeur de billet, deux bars, quelques restaurants et de nombreux commerces et artisans réparties le long de la route nationale 7.

On trouve également à Célony le « Country Club aixois[3] », qui organise un tournoi ayant été joué quatre fois. Ce club de tennis est réputé pour avoir entrainé entre autres Nicolas Escudé et Arnaud Clément[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Situé au nord-ouest de l'agglomération d'Aix-en-Provence, Célony est un point de passage très fréquenté sur la route nationale 7. On estime que 25 000 véhicules par jour empruntent cette voie qui traverse le village[1]. Malgré de nombreux projets permettant de réduire le nombre des passages, la solution n'a pas encore été apportée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jadis, Célony fournissait un plâtre, dit « plâtre de Célony », qui rivalisait avec le plâtre de Roquevaire pour la fabrication des santons[4]. Il était produit au XIXe siècle dans une usine nommée « Plâtrière de la Croix-de-Célony[5] ». En 1845, un moulin à vapeur est construit dans ce quartier aixois destiné à l'exploitation du plâtre et rivalise avec l'autre moulin à vapeur de la ville d'Aix-en-Provence, situé au quartier des Minimes. Des bennes contenant 900 kg de plâtre remontent le produit de la mine et le déversent tout à côté du moulin où il est concassé et réduit en poudre par la seule force de la vapeur[6]. Ce quartier a conservé son nom de « Plâtrières ».

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

Le village compte aussi une église baptiste. Au XIXe siècle, une fraternité de moines franciscains, qui desservaient la paroisse de Biver, s'était installée dans le village, sous la patronage de Notre-Dame-des-Anges[7].

Flore[modifier | modifier le code]

On trouvait au XIXe siècle des spécimens de Narcissus incomparabilis entre la Croix-de-Célony et la Calade, sur la route d'Avignon[8].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Dans les années 1940, Éliane Amado Levy-Valensi se réfugia à Célony avec sa famille, dans la propriété de celle-ci.

Elle y reçut à plusieurs reprises Francine Bloch.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carole Barletta, « Célony : un pont, une bastide et beaucoup d'inconnues », La Provence, 29 novembre 2010.
  2. Site du Comité d'intérêt de quartier de Célony
  3. a et b Site du Country Club aixois.
  4. Traditions populaires de Provence: Les fêtes et les croyances, Claude Seignolle, éd. Maisonneuve & Larose, vol. 2 : « Les fêtes et les croyances », 1996, p. 81.
  5. Le Mémorial d'Aix, 1er juin 1845, n° 49, p. 2.
  6. Le Mémorial d'Aix, 13 mars 1845, n° 36, p. 2.
  7. Le Diocèse d'Aix-en-Provence, dir. Jean-Rémy Palanque, « Histoire des diocèses de France », vol. 3, Paris, 1975, p. 241.
  8. Mémoires de l'Académie des sciences, agriculture, arts et belles-lettres d'Aix, t. IX, Aix-en-Provence, 1867, p. 227

Voir aussi[modifier | modifier le code]