Céline Pigalle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pigalle.
Céline Pigalle
Image illustrative de l’article Céline Pigalle

Naissance (47 ans)
Gonesse, Val-d'Oise (France)
Nationalité française
Profession Journaliste de radio et de télévision, dirigeante de télévision
Médias
Fonction(s) principale(s) Directrice de la rédaction de BFM TV
Télévision i>Télé, LCI[1] BFM TV

Céline Pigalle, née le à Gonesse, est une journaliste de radio et de télévision française.

Après avoir passé quinze ans à Europe 1 et une année à Canal+, elle est nommée directrice de la rédaction de la chaîne d'information i-Télé en . En janvier 2014, elle devient directrice de l'information du groupe Canal +[2]. Elle occupe ces fonctions jusqu'au .

Le 25 février 2016, la directrice de l'information de TF1 annonce qu'elle va diriger la rédaction de LCI à partir du 21 mars, dans le cadre de la nouvelle structuration de l'organigramme du groupe. Sa mission sera essentiellement de mener à bon terme le passage de la chaîne en clair.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1994, elle est admise à Sciences-Po Paris. Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris puis en 1996 de l'École supérieure de journalisme de Lille, Céline Pigalle remporte la bourse Lauga-Delmas en 1996, ce qui lui permet d'entrer à Europe 1 comme reporter aux informations générales[3]. Elle travaille quinze années pour la station de la rue François-Ier où elle collabore successivement au service économie, devient correspondante à Berlin de 2000 à 2004 puis à Bruxelles de 2006 à 2008, participe comme coprésentatrice d'une émission estivale consacrée à la découverte aux côtés d'Alain Ciriou et d'Astrid Bard[4] puis devient rédactrice en chef des éditions du matin en 2008[5]. En 2009, elle est nommée directrice adjointe de la rédaction[6].

En mai 2011, elle quitte Europe 1 pour rejoindre Canal+ comme rédactrice en chef de l'émission quotidienne La Matinale. En , elle est nommée directrice de la rédaction d'i>Télé, chaîne d'information en continu du groupe Canal+[7]. Dont, elle quitte cette fonction le 4 septembre 2015, date où elle quitte également le groupe Canal +[8].

Le 19 décembre 2014, elle prend la décision de mettre fin à la collaboration d'Éric Zemmour à l'émission Ça se dispute, après l'interview que celui-ci a donné au journal italien Corriere della Serra[9],[10]. Elle justifie l'arrêt du débat qui l'opposait à Nicolas Domenach, qui constituait le seul moment où l'audience d'i>Télé dépassait celle de BFM TV, par l'évolution du comportement du polémiste : « Éric a longtemps eu une lecture des événements enrichissante. Mais lors de la sortie du Suicide français, il a multiplié les provocations gratuites pour mieux vendre son livre. Je ne l’ai pas licencié par idéologie mais par pragmatisme. Il ne respectait plus rien »[11]. Cependant, en novembre 2016, i>Télé est condamnée à verser 50 000 euros à Éric Zemmour pour « rupture brutale et abusive du contrat, sans préavis et sans invoquer aucun manquement contractuel »[12].

En 2015, elle doit répondre aux critiques concernant la couverture médiatique des attentats de janvier 2015 et du musée du Bardo[13],[14].

Le , elle est démise de ses fonctions à i>Télé ainsi qu'à Canal+[15], au profit de Guillaume Zeller.

Le , la directrice de l'information de TF1 annonce qu'elle va diriger la rédaction de LCI à partir du 21 mars, dans le cadre de la nouvelle structuration de l'organigramme du groupe. Sa mission sera essentiellement de mener à bon terme le passage de la chaîne en clair[16]. Elle reste cependant seulement trois mois en poste[17]. Le 22 décembre, elle rejoint BFM TV en tant que directrice de la rédaction[18].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Céline Pigalle, Femmes au travail. De qui se moque-t-on ?, Paris, éditions Prat, coll. « Droit de Regard », , 199 p. (ISBN 978-2858904785)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. LCI recrute Céline Pigalle, ex de i>télé, pour lutter contre BFM TV, www.lepoint.fr, le 25 février 2016
  2. Thierry Wojciak, « Céline Pigalle directrice de l'information du groupe Canal+ », sur Cbnews.fr, article du 22 janvier 2014 (consulté le 7 septembre 2014)
  3. « International Women's day 2010 » [PDF], sur accenture.com, , p. 6
  4. « Europe 1 : mise en place de la grille estivale », sur radioactu.com,
  5. « Europe 1 : Laurent Guimier redéfinit son équipe rédactionnelle », sur radioactu.com,
  6. « Europe 1 : Pierre-Marie Christin nommé Directeur-délégué de la rédaction », sur radioactu.com,
  7. « i-Télé : Céline Pigalle à la place d’Albert Ripamonti », sur Libération,
  8. Alexandre Piquard et Alexis Delcambre, « La direction d’i-Télé remerciée par Vincent Bolloré », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 4 septembre 2015)
  9. Éric Zemmour viré d'i>Télé !, lepoint.fr, 20 décembre 2014
  10. i-Télé met fin à sa collaboration avec Eric Zemmour, Alexandre Piquard, lemonde.fr, 19 décembre 2014
  11. Dominique Perrin, « Dans la cash machine des néo-réacs », sur GQ Magazine.fr,
  12. Pour avoir viré Eric Zemmour, iTélé condamnée à lui verser 50.000 euros, marianne.net, 22 novembre 2016
  13. BFMTV et iTélé répondent aux critiques sur leur couverture des attentats, lesinrocks.com, 27 mars 2015
  14. Attentat de Tunis: les chaînes d'info à nouveau pointées du doigt, lefigaro.fr, 19 mars 2015
  15. « Groupe Canal+: Bolloré fait le ménage à iTELE », La Tribune de Genève, 4 septembre 2015
  16. Céline Pigalle devient la nouvelle directrice de la rédaction de LCI, www.jeanmarcmorandini.com, le 25 février 2016
  17. Caroline Sallé, « Thierry Thuillier, nouvel homme fort de LCI », Le Figaro, encart « Le Figaro et vous », samedi 23 / dimanche 24 juillet 2016, page 26.
  18. « Céline Pigalle rejoint BFM-TV », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 15 juillet 2019)