Céline Lazorthes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Céline Lazorthes
Naissance (37 ans)
Toulouse
Nationalité Française
Diplôme
IIM Léonard de Vinci (2007), HEC Paris (2008)
Profession

Céline Lazorthes est une cheffe d'entreprise française, fondatrice et dirigeante du groupe Leetchi qui édite le site internet de cagnotte en ligne leetchi.com et Mangopay une solution de paiement sur Internet pour les acteurs de l’économie collaborative.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Originaire de Toulouse[1], Céline Lazorthes est la petite-fille du médecin et universitaire français Guy Lazorthes. Elle intègre dans un premier temps la classe préparatoire de l’école d’ingénieurs EPITA[2] avant de poursuivre un master à l'Institut Internet et Multimédia (IIM) du pôle universitaire Léonard-de-Vinci[2] en 2003, puis un master à HEC Paris en 2007[3],[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Après quelques courtes expériences professionnelles, Céline Lazorthes crée Leetchi en 2009[2] qu'elle cédera en 2015 au groupe Crédit Mutuel Arkéa[4] et dont elle restera dirigeante. En 2013, après l’obtention d’une licence européenne d’établissement de monnaie électronique, elle crée Mangopay[3],[5], une solution de paiement sur Internet pour les acteurs de l’économie collaborative[6].

Prix[modifier | modifier le code]

Elle reçoit en 2014 le prix Clémentine de la femme d'affaires de l'année[7].

Activités secondaires[modifier | modifier le code]

Parallèlement à la gestion de ses sociétés, Céline Lazorthes est membre du conseil d’administration de l'association France Digitale[réf. souhaitée].

Elle participe à des conférences sur le monde de l'entrepreunariat et représentante de la France à l'Alliance des jeunes entrepreneurs du G20 en 2010 et 2011[6].

Positionnement politique[modifier | modifier le code]

Céline Lazorthes est active publiquement sur les réseaux sociaux, où elle soutient le président français Emmanuel Macron et où elle se moque du président des États-Unis Donald Trump[8][source insuffisante].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ces start-up toulousaines qui épatent les Américains », sur Ladepeche.fr, (consulté le 24 juillet 2014).
  2. a b c et d Perrine Créquy, « Céline Lazorthes, la "Wonder Woman" de la cagnotte », sur Latribune.fr, (consulté le 24 juillet 2014).
  3. a et b Interview Céline Lazorthes : « Céline Lazorthes (Leetchi): "Xavier Niel me fascine" », sur Challenges.fr, (consulté le 6 novembre 2018).
  4. Après Leetchi, Lepotcommun.fr racheté à son tour par une banque, sur Challenges.fr, 21 octobre 2015.
  5. « Céline Lazorthes (Leetchi) : «L'ambition européenne est une belle ambition !» », sur Lefigaro.fr, (consulté le 24 juillet 2014).
  6. a et b « Céline Lazorthes (Leetchi): Il n'y a pas d'âge ni de diplôme pour entreprendre » [vidéo], sur Yahoo! France - Finance, (consulté le 6 novembre 2018).
  7. V.K., « Pourquoi aller à VivaTech : pour encourager les femmes », sur leparisien.fr, (consulté le 6 novembre 2018)
  8. Francis Lecompte, « le twitter de Céline Lazorthes, la patronne de Leetchi », sur capital.fr, (consulté le 8 janvier 2019)