Céline Géraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Géraud.
Céline Géraud
Image illustrative de l’article Céline Géraud
Céline Géraud en septembre 2018.

Naissance (50 ans)
Forbach (Moselle)
Nationalité Française
Profession Journaliste sportif
Spécialité Judo
Médias
Média principal Télévision
Pays France
Télévision France Télévisions (1993-2005)
TF1 (2005-2008)
Orange Sport (2008-2012)
France Télévisions (2012-2018)
RMC Sport (Depuis 2018)
Radio RMC
Fonction Présentatrice de RMC Sport matin

Céline Géraud, née à Forbach en Moselle le , est une ancienne judokate française devenue animatrice de télévision.

Biographie[modifier | modifier le code]

Céline Geraud est la fille d'un ingénieur des mines et d'une infirmière. Elle a deux frères[1].

Elle commence le judo à l'âge de 7 ans. Elle intègre par la suite l'équipe de France de judo. Elle est sacrée championne d'Europe de judo en 1984. En 1986, elle obtient la deuxième place du championnat du monde. Elle se reconvertit à la suite de sa carrière sportive dans le monde médiatique[1].

Elle a passé un bac Économie en 1986, un Deug Communication au CELSA en 1987 et est diplômée du Centre de Formation des Journalistes avec la formation Sportcom[2].

Elle a trois filles, Margaux née en 1994, Anouk née en 1999[3] et la dernière, prénommée Sasha, née en 2013[4].

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Carrière médiatique[modifier | modifier le code]

En 1993, elle débute au service des sports de France Télévisions. Pigiste pour plusieurs émissions, la judoka gravit les échelons et devient reporter pour Stade 2. Elle couvre ainsi plusieurs grands événements sportifs comme le Tour de France et le Paris-Dakar[7]. En 1998, elle coprésente l'émission Tout le sport sur France 3 et couvre les Jeux olympiques d'hiver de Nagano pour France télévision. En 2000, elle commente la victoire de David Douillet en judo aux Jeux olympiques de Sydney. En février 2002, elle présente Les nuits de Salt Lake City entre 23 h et h durant les Jeux olympiques d'hiver de Salt Lake City sur France 3[8].

Elle quitte ensuite France Télévisions pour rejoindre TF1. Sur cette chaine, elle anime de 2005 à 2008 L'Île de la tentation. Elle travaille aussi pour les émissions Automoto, Téléfoot et la Star Academy[9]. De 2007 à 2008, elle présente Automoto sur TF1 et le Journal de la Coupe du monde de rugby sur LCI. En 2008, elle présente Auto Critiques et Moto Critiques sur Eurosport France, en alternance avec Denis Brogniart.

En juillet 2008, elle présente l’émission Orange football Tour et des magazines VOD de la chaîne Orange sport (ex-Orange foot) d'Orange TV. Elle retrouve Patrick Chêne qui l'avait fait entrer à France Télévisions. En juin 2012, elle quitte Orange sport qui va bientôt arrêter sa diffusion pour revenir sur France Télévisions et présenter le magazine sportif Stade 2 à partir de [10].

Durant les Jeux olympiques de Sotchi en 2014, elle anime, en direct de Sotchi, un magazine chaque matin de h à h pour présenter les temps forts de la journée à venir et les chances de médailles françaises, expliquer les disciplines les moins connues et recevoir des invités, notamment les médaillés de la veille[11].

Lors des Jeux olympiques de Rio en 2016, elle commente les épreuves de judo avec Lucie Décosse, présente des plateaux en direct du Club France, notamment pour recevoir les médaillés français, et remplace certains jours Matthieu Lartot ou Laurent Luyat à la présentation du direct des épreuves olympiques et de Bom Dia Rio.

En 2017, à compter de septembre, elle cède la présentation de Stade 2 à Matthieu Lartot et Clémentine Sarlat pour prendre celle de Tout le sport sur France 3 durant le week-end[12]. À partir de , elle assure la présentation de Tout le sport en semaine suite au départ de Thomas Thouroude[13].

En , elle présente les matinées des Jeux olympiques d'hiver à Pyeongchang de h à 12 h sur France 3[14].

En 2018, elle quitte France Télévisions après avoir couvert le Tour de France 2018 et présenté Tout le sport en direct des villes étapes[15]. Elle rejoint alors RMC Sport pour présenter la matinale RMC Sport matin, diffusée sur RMC Sport 1 et RMC Sport News, du lundi au vendredi de h à h[16].

Émissions présentées[modifier | modifier le code]

Activités radiophoniques[modifier | modifier le code]

Pendant l'été 2010, Céline Géraud anime le Club Sport sur Europe 1.

En février 2012, elle rejoint la Dream Team olympique de RMC Sport et intervient comme consultante judo dans les différentes émissions sports de la station RMC. Durant le mois de juillet 2012, elle anime Before London sur RMC avant les Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres. Elle continue à intervenir sur RMC en participant régulièrement aux Grandes Gueules du Sport.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Elle a reçu le prix du meilleur reportage sportif catégorie magazine, Prix Jean Mamère, au Micro d’or 1997[17].

En 2003, elle reçoit le Prix du commentateur sportif décerné par l'association des écrivains sportifs. Ce prix est décerné à un journaliste, professionnel, commentateur audiovisuel, aux connaissances et au jugement appréciés qui, dans ses interventions sur le sport, se sera exprimé avec le souci constant de respecter les règles de la langue française[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Céline Geraud : biographie », sur www.over-blog.com, (consulté le 13 août 2016)
  2. « Interview de Céline Géraud (2éme partie) », sur www.sport-avenir.com (consulté le 14 août 2016)
  3. SL, « Céline Géraud : "J'ai caché ma grossesse par choix !" », Public, 18 septembre 2013.
  4. Joachim Ohnona, « Céline Géraud, maman d'une petite Sasha : J'ai caché ma grossesse par choix », PurePeople, 18 septembre 2013.
  5. « Céline Géraud - toute son actu ! », sur Télé-Loisirs (consulté le 11 août 2016)
  6. Céline Géraud dans On n'est pas couché du 5 janvier 2013.
  7. « Biographie de Céline Géraud » (consulté le 12 août 2016).
  8. (fr) « LA FRANCE EN PISTE À SALT LAKE CITY », sur www.jeunes.gouv.fr (consulté le 13 août 2016).
  9. « Céline Géraud : "Une ambiance particulière va régner sur ces Jeux très controversés" », sur www.ozap.com, (consulté le 14 août 2016).
  10. Blog de jeanmarcmorandini, « Céline Géraud à la place de Lionel Chamoulaud aux commandes de "Stade 2" en janvier 2013 ? » (consulté le 14 août 2012).
  11. Benoit Daragon, « Céline Géraud : "Une ambiance particulière va régner sur ces Jeux très controversés" » (consulté le 14 août 2016).
  12. Chloé Gurdjian, « Thomas Thouroude, Céline Géraud, Clémentine Sarlat... Ça bouge au service des sports de France Télévisions ! », (consulté le 3 juillet 2017).
  13. Emilie Geffray, « Tout le sport : France 3 se sépare de Thomas Thouroude », sur tvmag.lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 9 mars 2018).
  14. « Pyeongchang 2018 : Comment suivre au mieux les Jeux Olympiques sur France Télévisions ? », sur www.mediasportif.fr, .
  15. « Céline Géraud quitte France Télé pour RMC », sur lequipe.fr, (consulté le 13 août 2018).
  16. Emmanuelle Litaud, « La matinale de RMC Sport pour Céline Géraud », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le 22 octobre 2018).
  17. « Palmarès des Micros d'Or », (consulté le 14 août 2016)
  18. « Prix du commentateur sportif », sur ecrivains-sportifs.fr, Association des écrivains sportifs (consulté le 4 mai 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ressource relative au sport : JudoInside.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Voir aussi[modifier | modifier le code]