Céline Audebeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Céline Audebeau
Celine Audebeau.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Céline Audebeau, née Christophe Audebeau à Neuf-Brisach, le 14 juin 1964, est cheffe d'entreprise française exerçant en Asie[1]. Femme transgenre, elle fut la première à obtenir officiellement l'acceptation du changement de genre au niveau administratif au Vietnam[2]. Militante de la cause transgenre, elle est l'auteure Du masculin au féminin, mon parcours singulier[3], témoignage autobiographique sur la transidentité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Céline Audebeau suit une formation en Technique de commercialisation à l'IUT de Colmar suivi d'une licence en Economie Gestion à l'UHA de Mulhouse. Autodidacte en informatique, elle enseignera plusieurs années dans les universités de Colmar et Mulhouse.

Transidentité et militantisme[modifier | modifier le code]

En 2015, Céline Audebeau entame un traitement hormonal de substitution (THS) qui la mènera à une transition qui aboutit en juin 2017 à son changement de sexe. Elle découvre le parcours médical et juridique que les personnes transgenres doivent emprunter pour vivre leur véritable identité. il aura fallut plusieurs mois pour obtenir les documents administratifs, essentiellement passeport, qui lui permettent de voyager sous sa nouvelle identité. Opérée en Thaïlande, elle n'accepte pas le fonctionnement du système français qui impose souvent une psychothérapie de deux ans auprès de psychiatres (SOFECT) ce qui démontre que la transidentité est toujours considérée comme une maladie[4]. Présente dans de nombreux médias, Céline évoque le système médical français intrusif et extrêmement long alors que les personnes qui ont suffisamment de moyens financiers peuvent se soustraire à ce système et partir à l'étranger[5].

Activités[modifier | modifier le code]

3 ans séparent ces deux photos

Céline Audebeau consacre son temps entre la direction de son usine au Vietnam, à l'écriture et à la médiatisation de la condition transgenre. Elle a donné un témoignage sur la transidentité dans un livre paru en 2018, Du masculin au Féminin, mon parcours singulier, aux éditions Kawa[3] ainsi que la version anglaise, Dad you're so beautiful en auto-édition. À travers cet ouvrage elle cherche à faire connaître et comprendre au grand public ce que vivent les personnes transgenres aujourd'hui.

« Je suis la plus heureuse des femmes, pas une seule seconde je n’ai regretté mon choix. Dans mon parcours, je n’ai connu aucune réticence de qui que ce soit, j’ai conscience d’être extrêmement chanceuse. Cette chance, je l’ai construite au fil des années, il n’y a pas de hasard. Du jour où l’on s’accepte, que l’on apprécie cette nouvelle image, l’on devient invincible. »


Articles et entretiens[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Entretiens[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Directrice Générale d'une usine de confection de gilets de sauvetages près d'Hanoï au Vietnam
  2. En novembre 2015, le Vietnam reconnait officiellement le droit des personnes transgenres et permet le changement des documents d'état civil. A ce jour, le décret d'application n'est pas signé. Une loi sera en discussion en 2020 au parlement Vietnamien.
  3. a et b « Céline Audebeau - Editions Kawa - L'Éditeur différent ! », sur Editions Kawa,
  4. En février 2010, la France avait été le premier pays au monde à retirer "le transsexualisme" et les "troubles précoces de l’identité de genre" de la liste des affections psychiatriques. L'OMS a attendu le mois de mai 2019 pour en faire de même
  5. La Thaïlande effectue plus de 50.000 interventions de chirurgie de réattribution sexuelle par an[réf. nécessaire].