Célie Pauthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Célie Pauthe
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Célie Pauthe, née en 1975, est une metteuse en scène de théâtre française.

Elle dirige depuis septembre 2013 le Centre dramatique national Besançon Franche-Comté .

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études théâtrales à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, Célie Pauthe a été assistante auprès de Ludovic Lagarde, Jacques Nichet, Guillaume Delaveau et Alain Ollivier. En 2001, elle intègre l’Unité nomade de formation à la mise en scène au Conservatoire national de Paris, où elle suit un stage auprès de Piotr Fomenko ainsi qu’auprès de Jean-Pierre Vincent[1].

En 2003, elle met en scène au Théâtre national de Toulouse Quartett d’Heiner Müller, distingué du Prix de la révélation théâtrale de l’année[2] par le Syndicat de la critique.

En 2008 elle assiste Stéphane Braunschweig pour sa mise en scène du Tartuffe de Molière au Théâtre national de Strasbourg, qui reçoit le prix Georges-Lerminier du Syndicat de la critique pour le meilleur spectacle théâtral créé en province[3]. Elle présente également cette année-là S'agite et se pavane d’Ingmar Bergman, une « tentative de mettre à nu les mécanismes de vie, de mort et de folie emmêlés qui sous tendent tout geste de création » selon Joëlle Gayot de France Culture[4].

De la saison 2010/2011 à la saison 2013/2014, Célie Pauthe est artiste associée au Théâtre national de la Colline.

« Devenue au fil des années une des metteuses en scène les plus intéressantes dans le paysage hexagonal » selon Fabienne Darge du Monde[5], Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture, la nomme à la direction du CDN Besançon Franche-Comté[6] à partir du .

Lors de la création d'Aglavaine et Sélysette de Maurice Maeterlinck, au Centre dramatique national Besançon Franche-Comté, spectacle présenté au Théâtre national de la Colline en mai 2014, Christophe Bident du Magazine littéraire écrivait « Voici plus de dix ans que Célie Pauthe crée d’étonnantes mises en scène de Heiner Müller, Thomas Bernhard, Ingmar Bergman, Sean O’Casey, Eugene O’Neill, Sarah Berthiaume… Elle plonge avec subtilité et délectation dans ces univers différents, tous marqués cependant par des sensibilités écorchées, en proie à leurs propres troubles, à leurs passés, à leurs morts. Elle voit dans l’écriture des auteurs qu’elle choisit la possibilité de penser un rapport au monde, «à partir de cette expérience sensible, intime, à partir de ce que l’on ressent dans sa chair». »[7]

Parallèlement à ses créations, elle mène un travail de pédagogie dans différentes écoles de théâtre françaises (Ensatt, École Supérieure d'Art Dramatique de Paris, Erac). 

Metteuse en scène[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]