Cégep de Drummondville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cégep de Drummondville
Image illustrative de l’article Cégep de Drummondville
Coordonnées
Localisation Drummondville, Québec
Canada
Adresse 960, rue Saint-Georges
Coordonnées 45° 52′ 28″ nord, 72° 30′ 24″ ouest
Site web http://www.cegepdrummond.ca/
Informations
Fondation 1968
Régime linguistique Français
Chiffres clés
Nombre de campus 1

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Cégep de Drummondville

Le Cégep de Drummondville est un collège d'enseignement général et professionnel situé à Drummondville, dans la région administrative du Centre-du-Québec.

Historique[modifier | modifier le code]

Entrée du Cégep de Drummondville.

Le 15 avril 1968, les Corporations de l’Externat Classique Saint-Raphaël et du Collège Marie-de-la-Présentation ont décidé d’un commun accord de former un consortium pour l’année scolaire 1968-1969, c’est-à-dire, de grouper les deux institutions tant au point de vue administratif qu’au point de vue pédagogique pour offrir l’enseignement aux étudiants de Philosophie I et II, ainsi que l’enseignement de Collège I à tous les étudiants, garçons et filles, ayant réussi le Secondaire V (ou l’équivalent) qui seront aptes à entreprendre les études de ce niveau. À l'époque, les autres institutions de Drummondville qui dispensent déjà l’enseignement au niveau collégial : L’école des Infirmières, l’Institut familial Sainte-Marie et le cours technique de l’École de Métiers seront invitées à se joindre au consortium.

Le Collège de Drummondville fut le premier établissement à dispenser l'enseignement collégial à Drummondville en 1968, un an après la création des cégeps. Comme le Collège de Drummondville n'avait pas le statut de cégep, il est invité à s'affilier au Cégep de Saint-Hyacinthe en 1970. En 1972, le regroupement des établissements d'enseignement collégial de Drummondville, de Saint-Hyacinthe et de Sorel forme le Collège régional Bourgchemin. En 1968, environ 500 étudiants fréquentent le collégial à Drummondville.

L'expérience de la régionalisation prend fin en 1980. Le gouvernement du Québec octroie alors une charte de cégep autonome à Drummondville. Le 13 mai 1980, le Conseil d'administration mise en place le 27 janvier précédent nomme le premier directeur général[1]. Le nouveau Cégep de Drummondville ouvre ses portes au début de l'année scolaire 1980-1981. À la rentrée de 1980, le nouveau Cégep de Drummondville compte, 1171 étudiants à l’enseignement ordinaire et près de 475 à l’éducation des adultes. Depuis 1968, l'enseignement collégial à Drummondville est offert dans des locaux temporaires. En 1980, le Conseil d'administration entreprend un projet de construction pour regrouper les activités sous un même toit. En décembre 1982, le Cégep emménage dans ses nouveaux locaux, situés au 960, rue Saint-Georges. Comme la croissance des effectifs étudiants se poursuit, un agrandissement devient vite nécessaire. En janvier 1986, le Cégep prend possession de la phase II de son édifice.

Au début des années 1990, la croissance continue de l'effectif scolaire justifie la réalisation d'un troisième agrandissement afin de pouvoir accueillir 1800 étudiants. Le dernier agrandissement du Cégep fut complété en 1994. L'année scolaire 1995-1996 marque l'apogée de la croissance des effectifs scolaires. Le nombre maximal d'étudiants (près de 2000) est atteint au cours de l'année 1995-1996. En 2006, le Cégep de Drummondville compte 1900 étudiants à l’enseignement ordinaire et près de 200 à l’éducation des adultes.

Domaines de formation[modifier | modifier le code]

  • Administration, commerce et informatique
  • Art Plastiques
  • Bâtiment et travaux publics
  • Communication et documentation
  • Danse
  • Électrotechnique
  • Environnement et aménagement du territoire
  • Fabrication mécanique et métallurgie
  • Langues
  • Lettres, cinéma et théâtre
  • Logistique et transport
  • Musique et technologies sonores
  • Santé et secourisme
  • Sciences de la nature
  • Sciences humaines
  • Services sociaux, éducatifs et juridiques
  • Soins Infirmiers

Services aux entreprises[modifier | modifier le code]

(Veuillez prendre note que MUSILAB a fermé ses portes en 2009, faute de soutien de la part du gouvernement.)

Le Cégep de Drummondville est responsable depuis 1997 d'un centre collégial de transfert de technologie reconnu par le Ministère de l'Éducation, Enseignement supérieur et Recherche et qui lui est affilié. Ce centre, le Centre MUSILAB[2], offrait des services de recherche et développement, de soutien technique ainsi que de la formation aux entreprises en musique et technologie sonore. L'affiliation du défunt MUSILAB avec le Cégep de Drummondville produisait des retombés intéressantes sur l'enseignement offert en amenant tant élèves que professeurs à participer à divers projets.

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Le conseil d'administration du Cégep de Drummondville regroupe des représentants du milieu socioéconomique, des membres titulaires de diplômes d'études collégiales ainsi que des représentants de l'Association des parents, des étudiants, du personnel enseignant, du personnel de soutien et du personnel professionnel. Dix-neuf personnes le composent, incluant le directeur général et la directrice des études qui y détiennent, d'office, un siège. Le conseil d'administration comprend également un comité exécutif, formé de cinq membres du conseil[3].

Association étudiante[modifier | modifier le code]

Toute personne inscrite au Cégep de Drummondville est membre de l’Association générale étudiante du Cégep de Drummondville (AGECD). L’Association a comme mandat de protéger et de promouvoir les droits des étudiants aux plans économique, pédagogique, social, culturel et personnel. Afin de remplir adéquatement son mandat, elle compte sur une participation active de la population étudiante aux assemblées générales.

L’AGECD a des représentants à la Commission des études, au Comité de relations Cégep-Association (CRCA) et au Conseil d’administration du Cégep. Cette représentation permet aux étudiants de participer et d’influencer les décisions du Cégep et même de les orienter. L’Association étudiante a des comités, notamment le comité de mobilisation, la radio étudiante et le journal étudiant. Des étudiants de certains programmes sont également regroupés en associations ou comités qui fonctionnent sous l’égide de l’Association étudiante.

Professeurs célèbres[modifier | modifier le code]

Étudiants célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Un cegep autonome à Drummondville », Courrier Sud,‎ , p. 23 (lire en ligne)
  2. http://www.musilab.com
  3. http://www.cdrummond.qc.ca/informations/profil/administrateurs/index.shtml

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]