Cédric Daury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cédric Daury
Image illustrative de l’article Cédric Daury
Cédric Daury en 2007
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AJ Auxerre (dir. sportif)
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (49 ans)
Lieu Meudon (France)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. 19882001
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1978-1982Drapeau : France CO Courcouronnes
1982-1986Drapeau : France ES Viry-Châtillon
1986-1988Drapeau : France Stade de Reims
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1988-1990Drapeau : France Stade de Reims 014 0(1)
1990-1994Drapeau : France Angers SCO 144 (38)
1994-1996Drapeau : France Le Havre AC 078 (12)
1996-1997Drapeau : France AS Cannes 035 0(3)
1997-1998Drapeau : France Stade lavallois 019 0(1)
1998-2001Drapeau : France LB Châteauroux 075 0(4)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1991Drapeau : France France espoirs002 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2003-2006Drapeau : France LB Châteauroux rés.
2006-2008Drapeau : France LB Châteauroux
2009-2012Drapeau : France Le Havre AC
2015-2016Drapeau : France LB Châteauroux
2016-2017Drapeau : France AJ Auxerre
2019Drapeau : France AJ Auxerre
2019Drapeau : France AJ Auxerre (dir. sportif)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Cédric Daury est un footballeur puis entraîneur français, né le 19 octobre 1969 à Meudon dans les Hauts-de-Seine. Il évolue au poste d'attaquant puis de milieu de terrain de la fin des années 1980 au début des années 2000.

Formé au Stade de Reims, il joue ensuite notamment au SCO Angers, au Havre AC, à l'AS Cannes, et à La Berrichonne de Châteauroux où il achève sa carrière de joueur.

Il est actuellement directeur sportif de l'AJ Auxerre[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Il forme avec son ami et complice Christophe Lagrange un duo mémorable en L2 puis en L1, qui enflamme, six années durant, les tribunes du SCO. Transféré au HAC, son entente avec Alain Caveglia permettra au club doyen d'atteindre son meilleur classement dans l'élite et les demi-finales de la Coupe de France. Après 365 matchs en professionnel, Il devient ensuite entraîneur.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Débuts à Châteauroux[modifier | modifier le code]

Après avoir dirigé les équipes de jeunes, puis la réserve, Il entraîne l'équipe première de La Berrichonne de Châteauroux à partir de mars 2006 avec pour mission de sauver le club de la relégation. Confirmé dans ses fonctions pour deux saisons supplémentaires, il conduit "la Berri" à la 6e place du championnat de Ligue 2 dès l'année suivante, lors de la saison 2006-2007, mais doit arrêter son activité en mars 2007 en raison d'un cancer de la parotide. Informé de sa maladie à la veille d'un match, il garde l'information secrète jusqu'au lendemain de celui-ci pour protéger l'équipe. La force qui lui permit de vaincre la maladie, laquelle lui impose aujourd'hui une paralysie faciale, lui vaudra l'admiration de beaucoup. Sa culture naturelle du combat, sa force de caractère et son sens de l'organisation lui valent alors le surnom de Samouraï[2].

Passage au Havre[modifier | modifier le code]

Il revient sous les couleurs du Havre AC, fraichement relégué de Ligue 1, en septembre 2009, en tant qu'entraîneur de l'équipe première. Il obtient le diplôme d'entraineur professionnel (DEPF) en 2010 et devient à l'époque le plus jeune entraineur diplômé en activité dans un club professionnel (40 ans).

Entraineur au profil "formateur", il fait débuter en championnat professionnel un grand nombre de jeunes joueurs, parmi lesquels Alharbi El Jadeyaoui (19 ans), Johnny Placide (20 ans), Gueïda Fofana (17 ans), Maxime Le Marchand (20 ans), Benjamin Mendy (17ans), Ryan Mendes da Graça (19 ans), Zacharie Boucher (19 ans), Riyad Mahrez (20 ans), Drissa Traore, Elhadji Ba et également des joueurs issue du championnat National recrutés pour leur potentiel, tels Brice Jovial, Geoffrey Malfleury.

En pleine reconstruction, le HAC vit une saison 2011-2012 difficile lors de laquelle il parvient tout de même à sauver le club de la relégation.

Il est démis de ses fonctions et remplacé par Christophe Revault le 13 novembre 2012[3].

Retour à La Berrichonne[modifier | modifier le code]

Le 16 février 2015, il est nommé entraineur de La Berrichonne de Châteauroux, alors relégable depuis le 22 novembre 2014, pour prendre la succession de Pascal Gastien afin de maintenir le club en Ligue 2. Pour son premier match dirigé, il subit une cinglante défaite 6 à 0 en déplacement à Nancy. La journée suivante, à domicile, il remporte sa 1re victoire avec son groupe face à Nîmes, le club est alors à 4 points du premier non-relégable : le Valenciennes FC. À cette occasion, il lance Louis Souchaud et Ulrich Nnomo qui connaissent leurs premières titularisations en Ligue 2[4]. Il enchaine par quatre défaites, face à Brest, la lanterne rouge Arles-Avignon (1-2, 28e journée), Sochaux et un autre concurrent au maintien Tours (30e journée, 1-0), le club est alors 20e à 9 points du 17e. À la suite d'une victoire, sa seconde, 2-1 face à l'AJ Auxerre lors de la 33e journée, le club quitte la dernière place. Pour la première fois depuis sa prise de fonctions, la Berri n'encaisse pas de buts lors de la 35e journée face à Valenciennes (victoire 3-0), performance rééditée au cours de la 36e (victoire 1-0 à Dijon) et de la 37e journée (0-0 face au Havre), ce match nul face à son ancien club étant synonyme de relégation pour Châteauroux. Après 14 matchs à sa tête, la Berri a encaissé 27 buts pour 9 marqués, connu quatre fois la victoire contre 9 défaites et un match nul et au terme de la saison, se trouve à la 19e place avec 32 points, à 9 points du 17e.

Nouveau départ : AJ Auxerre[modifier | modifier le code]

Le 7 octobre 2016, il devient le nouvel entraîneur de l'AJ Auxerre en remplacement de Viorel Moldovan, démis de ses fonctions pour mauvais résultats et suite à des propos critiques sur ses dirigeants. Suite à sa réussite dans sa mission de maintenir le club en Ligue 2, il est prolongé de deux ans et est nommé directeur sportif de l'AJ Auxerre le 1er juin 2017[5].

Il reprend le rôle d’entraîneur en mars 2019 jusqu’a la fin de la saison 2018-2019 suite au licenciement de Pablo Correa[6] et réussi à maintenir le club à la dernière journée de Ligue 2. Pour la saison suivante, il retourne à son poste de Directeur Sportif.

Joueur[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

  • Sélections nationales : International espoir Drapeau de la France

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1er du groupe A de Division 2 en 1993 avec le SCO d'Angers et montée en L1

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]