Cédric Bannel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Cédric Bannel
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités

Cédric Bannel (CK Bannel pseudo de romancier) est un entrepreneur et écrivain français, né en 1966.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École nationale d'administration (ENA), il a d'abord occupé des responsabilités à la Direction du Trésor du Ministère des Finances, au contrôle des investissements étrangers en France, où il est chargé de lutte contre le blanchiment et des sanctions financières contre la Libye et l'Irak. Il a ensuite rejoint le service des Participations du Trésor où il a participé à plusieurs opérations de privatisations et d'ouverture du capital, notamment celle de Renault, avant d'être nommé Attaché financier à l'Ambassade de France à Londres. Remarqué par Louis Schweitzer, alors PDG de Renault, au Trésor, il a rejoint en 1998 le groupe Renault-Nissan comme membre du Comité de direction financière et Directeur des relations financières, devenant ainsi le plus jeune cadre dirigeant de Renault à avoir occupé de telles fonctions[réf. nécessaire]. Il a participé activement aux rachats de Nissan, de Samsung Motors et de Dacia[réf. nécessaire]. En 2000, il fonde, avec le soutien de Renault et d’investisseurs institutionnels emmenés par le groupe japonais Nomura, le site Internet Caradisiac, site d'information et d'intermédiation automobile. Après avoir cédé Caradisiac.com au groupe Spir, Cédric Bannel l’a fusionné avec la Centrale des particuliers pour créer Car & Boat Media. Il a ensuite intégré en 2007 le fonds d'investissement britannique 3i comme Senior Partner (Coté à Londres, 3i est un des leaders mondiaux du Private Equity, spécialisé dans les opérations de Mid Capital en LBO) qu'il quitte après moins de deux ans pour créer le fonds Latour Capital. Latour Capital se veut plus industriel et moins financier, avec une politique d'investissement basée sur un petit nombre d'opérations, dans lesquelles les fondateurs de Latour Capital s'engagent opérationnellement aux côtés des managers. Latour Capital est doté de près de 450 M€ de capital et il est destiné à aider des entreprises de croissance française à se développer en France et à l'international. Latour Capital est notamment actionnaire des sociétés Proxiserve (350 millions d'euros de chiffre d'affaires, 3500 collaborateurs dans toute la France) et de Primonial (11 Milliards d'euros sous gestion). Par ailleurs, Cédric Bannel a également été l'actionnaire de référence et le Président de CanalBlog, revendu en 2012 à Webedia.

Cédric Bannel a publié chez Robert Laffont, en collection Best Sellers, 5 romans thrillers policiers. Le dernier, BAAD, paru en juin 2016, est une enquête policière en Afghanistan, avec pour héros Oussama Kandar, chef de la brigade criminelle de Kaboul. Il est la suite de l'Homme de Kaboul qui a connu un immense succès de librairie à l'international, notamment dans des pays comme l'Allemagne, sous le titre Das Kabul Komplott, l'Italie sous le titre L'Uomo di Kabul ou l'Australie et l'Angleterre sous le titre The Mandrake File. Tous les livres de Cédric Bannel ont été traduits dans de nombreuses langues[réf. nécessaire].

Il a effectué une très courte carrière politique en Bretagne jusqu'en 2004, comme conseiller régional non inscrit. En 2002, il est candidat dans la 4e circonscription du Morbihan où il était suppléant du sortant Loïc Bouvard depuis 1997, sous l'étiquette UDF, obtenant 24,54 % des voix au premier tour. Il se retire du second[1].

Cédric Bannel est ceinture noire 3e Dan de Karaté et Président du MAK, Mouvement Autonome de Karaté, un des plus importants clubs français[réf. souhaitée]. Il pratique à haut niveau les arts martiaux extrêmes comme le Karaté contact, la boxe thaïlandaise et s'entraine au combat libre (MMA) avec Jean-Marie Merchet, fondateur du club Haute Tension qui compte dans ses rangs une vingtaine de champions du monde en Boxe thaïlandaise, Pancrace et combat libre MMA.[réf. souhaitée][Quand ?]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Le Huitième Fléau (1999)[modifier | modifier le code]

Dans ce thriller, le gouvernement anglais découvre qu'une partie de la population a été contaminée par le prion de la vache folle ; à long terme, une bonne partie de la population est condamnée. Des terroristes s'emparent de la découverte permettant de guérir cette maladie.

Un psychiatre veuf et surdoué, ancien du MI5, constitue une équipe formée d'un cambrioleur mélomane et ancien taulard, d'une jeune femme de la DGSE et d'un tueur de la CIA (ayant quelques remords) pour retrouver la formule.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Tout comme Tom Clancy, cet auteur avait envisagé un attentat analogue à celui du 11 septembre 2001 et cela quelques mois que celui-ci ne se produise : Au chapitre 5, un terroriste envisage de faire tomber un avion de ligne sur New York.[réf. nécessaire]

Signification du titre[modifier | modifier le code]

Le titre fait sans doute référence aux sept fléaux de l'Apocalypse.

L'homme de Kaboul (2011)[modifier | modifier le code]

Dans ce thriller, le chef de la brigade criminelle de Kaboul, Oussama Kandar est confronté à un suicide suspect. Malgré les pressions de sa hiérarchie, il décide de mener son enquête jusqu'au bout, envers et contre tous. À ses risques et périls... Au delà du suspense et de l'intrigue policière, ce roman, salué par la critique et finaliste du prix des maisons de la presse, permet de mieux comprendre la réalité de l'Afghanistan. Le lecteur comprend ses différentes ethnies et culture, s'imprégne des coutumes locales et appréhende la réalité politique et religieuse du pays, tiraillé entre talibans et partisans d'un mode de vie plus occidental. Le livre s'appuie sur une enquête très fouillée menée par l'auteur en Afghanistan, dans la région de Kaboul et du Panshir.[non neutre]

Autres livres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]