Cécile Renouard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cécile Renouard
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Paris
Nationalité
Formation
ESSEC, EHESS
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Ordre religieux
Distinction

Cécile Renouard, née en 1968, religieuse de l'Assomption, est philosophe, auteure de nombreux ouvrages sur la responsabilité éthique des entreprises[1]. Elle est cofondatrice et présidente du Campus de la Transition[2],[3] et enseigne dans le supérieur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en philosophie (EHESS) et diplômée de l'ESSEC, Cécile Renouard est également titulaire d’une licence canonique de théologie (Centre Sèvres) et d’une habilitation à diriger des recherches en philosophie[4].

Elle est professeur de philosophie au Centre Sèvres (faculté jésuite de Paris)[4] ; elle enseigne aussi à l’Ecole des mines de Paris, à l’ESSEC, et à Sciences Po[5]. Elle est directrice scientifique du programme de recherche « CODEV - Entreprises et développement », de l’Institut ESSEC Iréné[6], où elle étudie la mise en œuvre par les acteurs privés de leurs responsabilités éthiques et politiques.

Dans le cadre de partenariats avec des entreprises, ONG et agence publique de développement, elle a travaillé depuis 2006 sur l'évaluation et la mesure de la contribution des entreprises à la qualité du lien social et écologique, dans différents territoires (Nigéria, Inde, Indonésie, Mexique, France)[7]. Elle a notamment construit, avec Gaël Giraud et d’autres chercheurs, un indicateur de capacité relationnelle (RCI)[8]. Ses travaux actuels portent aussi sur les ressources éthiques et spirituelles, individuelles et collectives, favorisant une justice des communs.

Elle est cofondatrice et présidente du Campus de la Transition[3],[2], institution créée fin 2017, afin de former des étudiants et des professionnels à des modèles économiques et des modes de vie cohérents avec la transition écologique et sociale dans les territoires.

Elle est membre du conseil scientifique de la Fondation pour la nature et l'homme (FNH) et a été administratrice de l’Agence française de développement (2014-2017)[4]. Elle est également conseillère à la rédaction de la revue Étvdes.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de la Légion d'honneur
  • Chevalier de l'ordre national du Mérite
  • Membre associé de l'Académie royale de Belgique

Publications[modifier | modifier le code]

  • La Responsabilité éthique des multinationales, PUF, 2007
  • Un monde possible. Les acteurs privés face à l’injustice, Seuil, 2008
  • 20 Propositions pour réformer le capitalisme (codirigé avec Gaël Giraud), Flammarion, 2009 ; 2e édition en 2012
  • Michael Walzer. L'art libéral du civisme, Temps Présent, 2010
  • Éthique et entreprise, Éditions de l’Atelier, 2013 ; Poche, 2015
  • L’Entreprise au défi du climat (avec Frédéric Baule et Xavier Becquey), Éditions de l’Atelier, 2015
  • Le Facteur 12. Pourquoi il faut plafonner les revenus (avec Gaël Giraud), Carnets Nord, 2012 ; 2e édition en 2017
  • L'Entreprise comme commun (avec Swann Bommier), Éditions Charles Léopold Mayer, 2018
  • Manuel de la grande transition (avec Rémi Beau, Christophe Goupil, Christian Koenig, Collectif FORTES), LLL, 2020
  • Pédagogie de la transition (avec Frédérique Brossard Borhaug, Ronan le Cornec, Jonathan Dawson, Alexander Federau, Perrine Vandecastele, Nathanaël Wallenhorst), Collection Petits Manuels de la grande transition, LLL, 2021

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]