Cécile Pozzo di Borgo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cécile Pozzo di Borgo
Image dans Infobox.
Fonctions
Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises
-
Pascal Bolot (d)
Préfète de l'Aveyron
-
Danièle Polvé-Montmasson (d)
Jean-Luc Combe (d)
Ambassadrice de France au Pérou
-
Pierre Charasse (d)
Jean-Jacques Beaussou (d)
Ambassadrice de France en République dominicaine
-
Jean-Claude Moyret (d)
Roland Dubertrand (d)
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Cécile Marie Thérèse Mouton-BradyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
École des chartes (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Retraités, femme politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Jean Mouton-Brady (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Cécile Pozzo di Borgo (née en 1952) est une diplomate et haute fonctionnaire française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cécile Marie Thérèse Mouton-Brady[1] est née le dans le 16e arrondissement de Paris[2],[3], originaire du Pays basque[4], fille du diplomate Jean Mouton-Brady[5], Cécile Pozzo di Borgo passe son enfance dans différents pays européens[6]. Elle est ancienne élève de l'École nationale des chartes et archiviste paléographe (promotion 1975)[7].

Elle est d'abord conservatrice d'archives diplomatiques au ministère des Affaires étrangères (1975-1987)[8].

En 1987, elle devient conseillère technique auprès de Bernard Bosson, ministre délégué aux Affaires européennes puis, en 1992, conseillère à l'ambassade de France en Belgique, et en 1998, chef du service des Affaires internationales à la direction des Matières premières du secrétariat d'État à l'Industrie[8].

De 2000 à 2002, elle est sous-directrice de la Communication, puis directrice adjointe de la Communication et de l'Information et porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères[9],[8],[10].

Elle est ensuite ambassadrice de France en République dominicaine (2005-2008) puis au Pérou (2008-2011)[11]

En novembre 2011. elle prend ses fonctions de préfète de l'Aveyron, avec un agenda comprenant l'intercommunalité dans le département, les jonctions routières et l'approvisionnement en eau des productions agricoles[12]. Elle assure le poste de préfet de l'Aveyron jusqu'en 2014[13].

Le 18 septembre 2014, elle est nommée administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises ayant rang de préfet, par décret présidentiel[14]. Le 20 février 2018, elle a fait valoir ses droits à la retraite[15]. Son mandat reste marqué par l'arrivée de L'Astrolabe. En mai 2018, elle se retire officiellement de ses fonctions d'administratrice supérieure des TAAF[16].

Pour Pierre Jullien, du Monde, elle a mené « une carrière « atypique » en n'étant ni « issue du corps préfectoral » ni « sortie de l'ENA »[17].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Mariée à Alain Pozzo di Borgo, elle a trois enfants[18]. Elle est la belle-sœur de Philippe Pozzo di Borgo[19].

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Philatélie au quotidien - Actualités, vidéos et infos en direct », sur Le Monde.fr (consulté le 7 août 2020).
  2. « Cécile Pozzo di Borgo », sur whoswho.fr, .
  3. « Mouton-Brady (Cécile-Marie-Thérèse), comtesse Alain Pozzo di Borgo [1975] », dans Bernard Barbiche (dir.), Livret de l'École des chartes (1967-2007), Paris, École des chartes, (ISBN 978-2-35723-009-5, notice BnF no FRBNF42222797), p. 341.
  4. « Le nouveau préfet des TAAF est une préfete : Cécile Pozzo di Borgo », sur la1ere.francetvinfo.fr, .
  5. « Jean Mouton-Brady », sur whoswho.fr, .
  6. « Les ambassadrices refont le monde », sur madame.lefigaro.fr, Madame Figaro, .
  7. Sous la dir. de Bernard Barbiche et Michel François, La Carrière d’un prélat diplomate au début du XVIIe siècle : Denis Simon de Marquement, archevêque de Lyon et cardinal (1572-1626), Paris, École nationale des chartes, .
  8. a b et c « Biographie de Son Excellence Mme Cécile Pozzo di Borgo » (version du 10 octobre 2006 sur l'Internet Archive), sur ambafrance-do.org.
  9. « Cécile Pozzo Di Borgo », sur lesechos.fr, Les Échos, .
  10. « Selon RSF, des proches des ravisseurs de Florence Aubenas avaient demandé une rançon », sur lemonde.fr, Le Monde,
  11. « Cécile Pozzo Di Borgo prend ses fonctions comme nouveau Préfet des TAAF », sur zinfos974.com, .
  12. Rodez. Premier poste de préfète pour Cécile Pozzo di Borgo, www.ladepeche.fr, 8 novembre 2011 (consulté le 21 octobre 2018)
  13. « Cécile Pozzo di Borgo devient préfet des TAAF », sur meretmarine.com.
  14. Prise de fonction de Mme Cécile POZZO DI BORGO, nouveau préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises, www.taaf.fr, 10 octobre 2015 (consulté le 31 octobre 2018)
  15. https://jorfsearch.steinertriples.fr/name/C%C3%A9cile%20Pozzo%20di%20Borgo
  16. La préfète prend sa retraite en quittant les TAAF, www.clicanoo.re, 29 mai 2018 (consulté le 1 novembre 2018)
  17. Pierre Jullien, « Rencontre avec le préfet des TAAF, Cécile Pozzo di Borgo (16e partie) », sur mondephilatelique.blog.lemonde.fr, .
  18. Guy Audouy, « La nouvelle préfète : Cécile Pozzo di Borgo a pris ses fonctions », sur midilibre.fr, .
  19. Marie-Christine Bessou, « La préfète sensible aux « Intouchables », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, .
  20. Décret du 14 mai 2001 portant promotion et nomination
  21. Décret du 14 novembre 2011 portant promotion et nomination
  22. Décret du 11 juillet 2008 portant promotion et nomination
  23. Décret du 30 décembre 2016 portant promotion et nomination
  24. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres septembre 2016 », sur Ministère de la Culture (consulté le 14 août 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :