Cécile McLorin Salvant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cécile McLorin Salvant
Description de cette image, également commentée ci-après
Cécile McLorin Salvant en 2014.
Informations générales
Naissance (30 ans)
Miami, Floride
Genre musical jazz
Années actives depuis 2008
Site officiel cecilemclorinsalvant.com

Cécile McLorin Salvant (née le à Miami, en Floride) est une chanteuse franco-américaine[1],[2] de jazz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le père de Cécile McLorin Salvant, originaire d'Haïti, est médecin, et sa mère, française originaire de Guadeloupe, née à Monastir en Tunisie[3] est la fondatrice et la directrice d'une petite école franco-anglaise à Miami[4]. Ses parents font écouter à la jeune Cécile de la musique du Sénégal, du Cap-Vert, des Appalaches, d'Amérique du Sud, des Caraïbes, du bluegrass, ainsi que de la pop, et du Sarah Vaughan[3]

Elle commence le piano classique à l’âge de cinq ans, sans avoir de réelle passion pour l'instrument[3], et le chant choral et lyrique dès huit ans. Elle étudie le droit, et en 2007 passe une audition au conservatoire de musique d’Aix-en-Provence pour entrer dans la classe de chant lyrique ; c'est le professeur de jazz qui la remarque[3]. Elle étudie dans la classe de jazz de Jean-François Bonnel (piano et chant) et dans la classe de Laure Florentin (chant lyrique et baroque)[5].

En 2010, alors qu'elle est toujours au conservatoire, elle est lauréate du premier prix du concours international de jazz vocal Thelonious Monk[6]. À son retour, son professeur lui impose de se concentrer sur le piano[3].

Connue pour son interprétation originale des standards, mais également pour celle de morceaux du répertoire de jazz rares et peu enregistrés, Cécile commence sa carrière en Europe et aux États-Unis où elle se produit accompagnée par des musiciens comme Jean-François Bonnel, Rodney Whitaker (en), Dan Nimmer (en), Wynton Marsalis, Rhoda Scott, Jacky Terrasson.

En 2015 paraît son deuxième album, For One to Love (en). L'album remporte Grammy Award du meilleur album de jazz vocal en 2016[7].

En 2017 parait Dreams and Daggers (en), qui remporte le Grammy Award du meilleur album de jazz vocal[8].

En 2018 parait The Window, en duo avec le pianiste Sullivan Fortner. L'album remporte le Grammy Award du meilleur album de jazz vocal[9].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que leadeuse
Participations

Filmographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annie Yanbékian, « Cécile McLorin Salvant, nouvelle étoile du jazz vocal », sur Culturebox, (consulté le 22 avril 2016).
  2. Michel Contat, « Cécile McLorin Salvant, la wonder woman du jazz vocal », Télérama,‎ (lire en ligne).
  3. a b c d et e (en) Ethan Iverson (en), « Interview with Cécile McLorin Salvant », sur ethaniverson.com, (consulté le 4 mars 2019).
  4. (en) Ben Ratliff (en), « Cécile McLorin Salvant, Jazz Vocalist, Tweaks Expectations », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  5. « Jazz Night – Cécile McLorin », sur Radio Grenouille, (consulté le 2 janvier 2013).
  6. Manu Gros, « La voix de traverse jazzy de Cécile », La Provence,‎ (lire en ligne).
  7. (en) Chris Barton, « Grammys 2016: Cécile McLorin Salvant and Maria Schneider are among the jazz winners », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  8. a et b Sylvain Siclier, « Après l’Académie du jazz, Cécile McLorin Salvant récompensée par un Grammy Award », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  9. (en) Tasha Robinson, « 2019 Grammys: the complete list of winners », sur theverge.com, .
  10. (nl) « Paul Acket Award voor Cécile McLorin Salvant », sur De Telegraaf, (consulté le 10 janvier 2019)
  11. ITunes
  12. Amazon
  13. Agathe

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :