Cécile Magnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cécile Magnet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
CachanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Cécile Marie Anne MagnetVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant

Cécile Magnet est une actrice française de cinéma et de théâtre, née le à Saint-Germain-en-Laye et morte le à Cachan[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a étudié au Conservatoire national d'art dramatique dans la classe de Michel Bouquet.

Ses premiers rôles au théâtre, à la fin des années 1970, sont dans des pièces de Goldoni, Barouffe à Chioggia en particulier. Puis elle joue dans la version théâtrale de ce qui deviendra le film Le Garçon d'appartement : la pièce T'empêches tout le monde de dormir, de Gérard Lauzier, où elle a pour partenaires sur scène Daniel Auteuil, Philippe Khorsand et Elisa Servier, en 1981.

Elle crée ensuite en 1983 le spectacle de Claude Confortès tiré des bandes dessinées de Reiser, Vive les Femmes, mais n'interprète pas le film tiré de la pièce.

Dans les années 1980, on la voit aussi dans les films Le Cadeau et Trois hommes et un couffin. Elle tient le rôle principal de la série télévisée Hôtel de police après Corinne Touzet.

En 1989, elle interprète le rôle difficile de Jeanne d'Arc dans un téléfilm basé sur le procès-verbal du procès de l'héroïne et s'y exprime dans la langue du XVe siècle.

L'année suivante, on la retrouve dans le film Tom et Lola de Bertrand Arthuys.

On l'a vue sur scène aux côtés de Francis Perrin, Jean-Luc Moreau et Bunny Godillot dans la pièce Chat et Souris, de Ray Cooney, avec laquelle elle a tourné pendant les saisons 2007-2008 et 2008-2009 et dont la dernière a été diffusée en direct sur France 2.

Elle crée plusieurs pièces de l'auteur québécois Michel Tremblay.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rue du Conservatoire, « Au revoir, Cécile » (consulté le )
  2. « matchID - Moteur de recherche des décès », sur deces.matchid.io (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]