Câmara de Lobos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville du Portugal image illustrant Madère
Cet article est une ébauche concernant une ville du Portugal et Madère.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Câmara de Lobos
Blason de Câmara de Lobos
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Région autonome de Madère
Sous-région Région autonome de Madère
Ancienne province Funchal
District Région autonome de Madère
Maire Arlindo Pinto Gomes
Code postal 9300
Démographie
Population 35 666 hab. (2011[1])
Densité 688 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 38′ 00″ Nord 16° 59′ 00″ Ouest / 32.633333, -16.983333
Superficie 5 182 ha = 51,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Madère

Voir la carte administrative de Madère
City locator 14.svg
Câmara de Lobos

Géolocalisation sur la carte : Madère

Voir la carte topographique de Madère
City locator 14.svg
Câmara de Lobos
Liens
Site web http://www.cm-camaradelobos.pt/Home-1.aspx
Vue de Câmara de Lobos.

Câmara de Lobos est une petite ville située sur la côte sud de l'île de Madère, au Portugal, à l'ouest de Funchal, la capitale de l'île.

C'est l'un des premiers endroits abordés par João Gonçalves Zarco au XVe siècle. Le nom de la ville signifie la « baie des phoques moines » (lobos = « loups » de mer) ; ceux-ci furent rapidement massacrés par les premiers occupants portugais pour leur chair et l'huile obtenue à partir de leur graisse.

Une des plus hautes falaises d'Europe, le Cap Girão, se trouve à proximité.

La superficie de la ville est 52 km², et elle compte environ 35 000 habitants. Elle est administrativement divisée en 5 paroisses civile (« freguesia ») :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Winston Churchill a séjourné plusieurs semaines à Câmara de Lobos en 1950 et en a peint les paysages.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt)INE, « Résultats définitifs du recensement 2011 »,‎ (consulté le 5 janvier 2013)