C'est quoi ce bordel ?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

C'est quoi ce bordel ?
Image illustrative de l’article C'est quoi ce bordel ?
Logo de l'émission.

Présentation Laurent Baffie
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Diffusion
Station Europe 2, Europe 1 puis Rire et Chansons
Création (Europe 2), (Europe 1), (Rire et Chansons)
Disparition (Europe 2), (Europe 1), (Rire et Chansons)
Horaires Tous les dimanches de 11 h à 12 h
Podcasting  Oui

C'est quoi ce bordel ? était une émission de radio présentée par Laurent Baffie.

D'abord diffusée sur Europe 2 de à , l'émission, coprésentée par l'animatrice Marie Lecoq, reçoit des personnalités invitées. De à , l'émission est programmée sur Europe 1. Laurent Baffie est, cette fois, accompagné par l'animatrice Julie. De à , Laurent Baffie anime l'émission sur Rire et Chansons.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Europe 2[modifier | modifier le code]

L'émission est lancée pour la première fois sur Europe 2 en juillet 1999 pour s'arrêter un an plus tard. Laurent Baffie présente alors l'émission aux côtés de Marie Lecoq.

Europe 1[modifier | modifier le code]

Durant les deux premières saisons, l'émission change de nom toutes les semaines. Elle est rebaptisée tour à tour Coloscopie, Demain c'est mardi, Les deux connards qui nous ont plantés ou encore C'était bien mieux dimanche dernier ![1].

L'émission est jugée d'humour gras et provocateur[2], car Baffie n'hésite pas à faire sonner les jingles de la station de radio concurrente RTL, ou de peindre sur une bâche « Fuck Lagardère », en référence au propriétaire d'Europe 1[3],[4].

L'émission du 19 juin 2011 est enregistrée dans la rue François Ier, à l'entrée de la station, en hommage à Coluche.

En , la direction d'Europe 1 annonce que l'émission n'est pas reconduite pour une nouvelle saison, invoquant des « raisons économiques »[5],[2].

Rire et Chansons[modifier | modifier le code]

En , Laurent Baffie arrive sur Rire et Chansons. Il annonce ne pas « changer une virgule » par rapport à son émission d'Europe 1, allant jusqu'à garder le même titre et la même tranche horaire du dimanche de 11 h à 12 h[6],[7]. Seule nouveauté, l'émission change de coanimatrice toutes les semaines. Ainsi, l'émission est coanimée en alternance par Muriel Cousin, Marie Lecoq (qui fut la toute première coanimatrice de C'est quoi ce bordel ? en 1999) et Koxie. Cependant, il est arrivé que certaines personnalités invitées coaniment elles aussi l'émission comme Pascal Sellem, Sophie Favier, Chantal Lauby, Julie Leclerc, Dominique Besnehard, Danièle Gilbert ou encore Antoine Duléry.

Comme sur Europe 1, l'émission est composée d'interviews décalées, de canulars téléphoniques, de jeux humoristiques et de gags sonores[3],[6].

En janvier 2013, Laurent Baffie annonce son licenciement de la station[8].

Organisation de l'émission[modifier | modifier le code]

L'émission est enregistrée le lundi soir précédant la diffusion, ou le jeudi soir lors de la première saison sur Europe 1. L'enregistrement dure deux heures, pour n'en garder qu'une heure après le montage.

Le générique de l'émission est le Requiem pour un con de Serge Gainsbourg, que Baffie garnit, au cours de la saison 2009-2010, de messages du répondeur d'auditeurs mécontents et d'insultes prononcées par Julie.

Après avoir ironisé sur le nombre d'auditeurs de l'émission ou les invités, Laurent Baffie lance le Mister Tchatche : un auditeur et une auditrice sont en compétition pour gagner un panier garni, un smartphone, un appareil photo ou un autre appareil électrique. Ils doivent, pendant toute la durée de l'émission, et sans s'arrêter, sous peine d'élimination, chanter ou parler autour d'un thème généralement défini par la présence d'un ou plusieurs invité(s) précis. Ils sont régulièrement mis à l'antenne, notamment après un changement de plateau. Le gagnant est la plupart du temps choisi par le public, à l'applaudimètre, à la fin de l'émission.

Lors de certaines émissions de la troisième saison, l'animateur choisit un mot mystère qu'il est le seul à connaître, et lance son verre d'eau à la personne qui a le malheur de le prononcer. Dans la même veine, des contraintes sont imposées aux invités, à Julie et à Laurent, dans certaines émissions de la quatrième saison, sous peine d'être aspergé : Laurent ne devait par exemple pas être grossier tout le long d'une émission.

L'émission est rythmée par les questions des auditeurs, les happenings, les quiz ou les jeux téléphoniques aux anonymes, auxquels se soumettent les invités :

  • Passe moi l'autre con : si la personne passe une autre personne, elle gagne un cadeau ;
  • Ni allô, ni bonjour : Baffie fixe une cagnotte à plusieurs millions d'euros, et demande ensuite à la coanimatrice de tripler la somme. Si la personne ne dit ni allô, ni bonjour, elle remporte alors, pour des raisons évidentes, un panier garni plutôt que la cagnotte ;
  • Le jeu pourri de Julie (Europe 1) : quiz autour de l'invité, que Baffie aime à saboter en faisant résonner ses jingles ;
  • Écoute cette blague (Rire et Chansons) : les invités répètent une blague et si la personne rit, elle gagne un cadeau ;
  • des appels à des petites annonces (Rire et Chansons) ;
  • parfois, un blind test musical.

Après le choix du gagnant du Mister Tchatche, Baffie remercie ses invités, la coanimatrice et le public.

Adaptation[modifier | modifier le code]

À partir d', l'émission est diffusée sur la chaîne de télévision Virgin 17[9],[4], pour s'arrêter à la fin de la saison.

Notes et références[modifier | modifier le code]