C' Chartres basket féminin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cet article traite du club féminin. Pour le club masculin, voir C' Chartres basket masculin.
C' Chartres Basket Féminin
Logo du C' Chartres Basket Féminin
Logo du C' Chartres BF
Généralités
Nom complet C' Chartres Basket Féminin
Surnoms CCBF
Noms précédents AS TF (1960-1982)
AS GAMF (1982-1990)
Sport Azur (1990-1992)
Azur Basket Chartres (1992-2006)
Avenir Basket Chartres (2006-2018)
Fondation
Statut professionnel Oui
Couleurs Bleu de Chartres
Salle Halle Jean-Cochet
(1 200 places)
Siège 3 bis rue Jean Monnet
28000 Chartres
Championnat actuel Ligue féminine 2
Président Drapeau : France Jean-Eric Chevalier
Entraîneur Drapeau : France Benoît Marty
Site web cchartresbasketfeminin.com
Palmarès principal
National[note 1] Vice-champion de Ligue 2 en 2017

Maillots

 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile


Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2019-2020 de la Ligue 2
0

Dernière mise à jour : 2018.

Le C' Chartres Basket Féminin est un club de basket-ball féminin d'Eure-et-Loir fondé en 1960. Il est basé à Chartres et son équipe première évolue en Ligue féminine 2, deuxième échelon du basket-ball Féminin français.

D'abord section d'un comité d'entreprise changeant de nom au fur-et-à mesure de sa société de rattachement, l'association devient un club civil du groupe Azur Assurance en 1990, alors que l'équipe fanion vient d'intégrer la Nationale 4. L'Azur Basket Chartres est ensuite promue en N3 grâce à une refonte des championnats en 1994. L'ABC s'y maintient quatre ans jusqu'à obtenir sa promotion en Nationale 2. Le club reste en troisième division durant quatorze ans, ne faisant qu'un passage d'une saison à l'étage supérieure en 2003-2004. En 2013, renommé Avenir Basket Chartres, l'équipe obtient sa montée en Ligue 2 où elle se maintient depuis. Lors de la saison 2016-2017, les Chartrains remportent la saison régulière mais s'inclinent en finale de play-off.

Le club est présidé depuis 2018 par Bénédicte Proutheau et entraîné par Benoît Marty depuis 2014. L'équipe fanion évolue à la Halle Jean-Cochet en attendant la construction d'une nouvelle salle. En 2018, l'ABC est renommé « C' Chartres Basket Féminin » et sa couleur devient le bleu de Chartres.

Historique[modifier | modifier le code]

Dates clés[E 1]

Débuts en régional (1960-1990)[modifier | modifier le code]

En 1959, l'Association sportive des Travailleurs français (ASTF), est fondée par la société du même nom, consacrée aux assurances[1]. La première section créée est celle de football, la section basket-ball féminine et masculine fait son apparition l'année suivante[E 1].

En 1982, l'association prend le nom d'AS GAMF puis Sport Azur (Groupe Azur)[1],[E 2]. Le club comprend alors des équipes féminines et masculines.

Maintient au niveau national (1990-2013)[modifier | modifier le code]

En 1990, l'équipe seniors féminine obtient sa première accession au niveau national. Avec cette ascension au championnat de France de Nationale 4[E 2], le comité d'entreprise ne peut plus subvenir aux besoins du club. Celui-ci doit prendre son indépendance et trouver ses propres investisseurs, l'association devient un club civil[2] et change de nouveau de nom pour devenir l'Azur Basket Chartres[1]. Cette première saison à l'échelle nationale est un échec et le club redescend[E 2].

La saison suivante (1992-1993), le club remonte en Nationale 4 et finit à la 2e place. Pour la saison 1994-1995, la Fédération française de basket-ball effectue une refonte des championnats qui entraîne la suppression de celui de N4 : l'ABC se retrouve en Nationale 3. La saison suivante, l'ex-internationale française Françoise Quiblier-Bertal (134 sélections) prend les rênes de l'équipe. Elle décroche la 3e place de Nationale 3 lors de sa deuxième et dernière saison d'entraîneuse du club chartrain. Il s'ensuit un recrutement de qualité et l'arrivée de joueuses de haut niveau venant de clubs comme le CJM Bourges Basket ou Cholet Basket[E 2] et le départ d'un des espoirs du club, Géraldine Bertal[1].

Lors de la saison 1998-1999, l'équipe finit première de sa poule de N3, échoue en demi-finale de playoffs qui permet tout de même de monter en Nationale 2. Sous les ordres de Patrick Bondis de 1997-1998 à 2003-2004, le club végète plusieurs saisons en troisième division. En 2002-2003, après plusieurs saisons en N2, l'AB Chartres recrute sa première joueuse étrangère, la Polonaise Kasia Kieda en poste 4. Le club change de poule et passe de celle Nord à celle Ouest, jugée plus facile. L'équipe remporte son groupe, ne concédant que deux défaites, et finit à nouveau demi-finaliste du championnat, assez pour monter en Nationale 1. L'ABC devient le premier club de sport collectif d'Eure-et-Loir à accéder à la seconde division de sa discipline. Comme lors de l'accession en N3 en 1990, l'équipe ne parvient pas à se maintenir à ce nouveau niveau avec seulement deux victoires. L'année suivante, les basketteuses chartraines terminent 1re ex-æquo de N2 mais ratent leur remontée au point-average[1],[E 3].

Logo de l'Avenir Basket Chartres

En 2006-2007, le club change de nom à la suite de la fusion d'Azur Assurance et de MMA. L'association se nomme depuis l'Avenir Basket Chartres. L'équipe séniors ne réussie toujours pas à accéder à la NF1, la faute à un effectif trop instable dû à de nombreuses blessures et maladies[1].

À l'été 2012, Alain Boureaud pose ses valises au club et l'Avenir Basket chartrain finit la saison régulière de Nationale 1 2012-2013[note 2] à la 2e place de la poule B. Les joueuses sont ainsi qualifiées pour les playoffs dont elles finissent 3e, insuffisant pour être promues. Mais deux clubs déposent le bilan au niveau supérieur et, par ricochet, l'ABC monte en Ligue féminine 2[E 3].

Maintien en Ligue 2 (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Les Chartraines prouvent lors de la saison 2013-2014 qu'elles ont leur place à ce niveau en réussissant à se maintenir de justesse (premier non-relégable).

Mieux, à l'orée de la saison 2014-2015, leur seule ambition est à nouveau le maintien. Les filles maintenant emmenées par Benoît Marty finissent l'exercice en trombe avec six victoires en sept matchs dont la dernière chez Dunkerque, le troisième. L'ABC finit ainsi en 5e position, donnant accès aux barrages d'accession en Ligue féminine. Dans le match pour accéder au carré final à Limoges, elles ne font jeu égal que la première mi-temps (76-53). Le club fait alors partie du Top 20 français (19e)[E 4].

La saison 2015-2016 est une déception aux vues de la fin de saison précédente. Les basketteuses chartraines terminent huitièmes sur douze.

La saison 2016-2017 est proche de déboucher sur un exploit. L'AB Chartres termine premier de la saison régulière, avec 22 victoires pour 4 défaites et est resté leader 21 journées sur 26, alors qu'il visait le top 8 en début de saison. Emmenée par Magali Mendy, de retour après un an en Allemagne et sacrée meilleure joueuse de LF2 en fin de saison, l'ABC se hisse jusqu'en finale de play-off perdue contre Roche-Vendée[3]. Les Euréliennes poussent leur adversaire, favori pour le titre, jusqu'au troisième match décisif[4]. Reçu à la mairie de Chartres pour leur performance, le 9e budget de Ligue 2 avec 480.000 € (335.000 € de subvention de la mairie), loin derrière le premier Toulouse (850.000 €), voit le maire Jean-Pierre Gorges déclarer vouloir aider le club et anticiper financièrement la montée[5].

En 2017-2018, malgré le départ de Magali Mendy, le club se montre ambitieux pour la saison prochaine et vise les demi-finales de play-off après un recrutement à la hauteur[6]. Pour autant, l'AB Chartres vit une saison très compliquée, où les blessures s'accumulent. À un mois et demi de la fin de la saison régulière, l'équipe est relégable. Elle obtient quatre victoires sur les cinq derniers matches, pour obtenir sa qualification pour les play-offs lors de la dernière journée. Face au premier Landerneau, l'ABC s'incline en quart de finale[7]. Le club continue a se structurer et parvient à obtenir la labellisation de son centre d'entrainement, et ainsi assurer son équipe réserve à jouer en NF3 la saison 2018-2019.

En avril 2018, la municipalité chartraine impose une identité commune aux principaux clubs de la ville évoluant au niveau national dans les sports collectifs, en déclinant sa marque territoire « C' Chartres ». Les changements vont au-delà de l'appellation des associations. Les clubs doivent également adopter un nouveau logo adapté à chaque discipline et une couleur dominante pour leur maillot : le bleu de Chartres, un bleu clair[8].

Après avoir dominé le début de saison 2018-2019 de Ligue 2, l'équipe connaît des blessures et une forte de baisse de résultats début 2019. Elle parvient tout de même à réaliser son meilleur parcours en Coupe de France avec une élimination en quarts-de-finale contre Bourges. Quatrième de la saison régulière, le CCBF s'incline malgré l'avantage du terrain en quarts-de-finale de playoffs face à Montbrison.

Résultats sportifs[modifier | modifier le code]

Titres et trophées[modifier | modifier le code]

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Saison après saison depuis 2010
Saison Championnat Coupe de France Entraîneur
Division Rang PV Pts J G P Pp Pc Diff Play-off
2010-2011 Nationale 1 Sébastien Corvillo
2011-2012 Nationale 1 Corvillo puis Bondis
2012-2013 Nationale 1 - grp. B 2e 72,7 22 Alain Boureaud
2013-2014 Ligue 2 11e / 14 38,5 % 36 pts 26 10 16 1652 1659 -7 -
2014-2015 Ligue 2 5e / 14 53,6 % 41 pts 26 15 11 1578 1545 +33 Quarts de finaliste 16e de finale Benoît Marty
2015-2016 Ligue 2 8e / 12 45,45 % 32 pts 22 10 12 1343 1401 -58 - 16e de finale
2016-2017 Ligue 2 1re / 14 84,61 % 48 pts 26 22 4 1686 1446 +240 Finaliste 16e de finale
2017-2018 Ligue 2 8e / 12 36,36 % 30 pts 22 8 14 1342 1398 -56 Quarts de finaliste 16e de finale
2018-2019 Ligue 2 4e / 12 59,09 % 35 pts 22 13 9 1317 1234 +83 Quarts de finaliste Quarts de finale
2019-2020 Ligue 2 ? / 12 % pts - ?

Structures du club[modifier | modifier le code]

Identité et image[modifier | modifier le code]

Noms[modifier | modifier le code]

Années Nom Sigle
1960-1982 Association sportive des travailleurs français AS TF
1982-1989 AS du groupe d'assurances mutuelles de France AS GAMF
1989-1991 Sport Azur -
1991-2006 Azur Basket Chartres ABC
2006-2018 Avenir Basket Chartres ABC
depuis 2018 C' Chartres Basket Féminin CCBF

Durant son histoire, le club change plusieurs fois de nom. Initialement crée, en 1960, sous le nom de section basket-ball de l'« Association sportive des travailleurs français », le club change de nom en 1982 et devient l'« Association sportive du groupe d'assurances mutuelles de France » durant huit années[1],[E 1]. Suite à la reprise du club par le Groupe Azur, il en porte le nom de 1989 à 1991 : « Sport Azur »[E 2].

Avec l'émancipation du groupe Azur en 1991, le club change de nom : « Azur Basket Chartres »[E 2]. Il modifie à nouveau sa dénomination pour la saison 2006-2007 et devient « Avenir Basket Chartres »[1], sans changer de signe qui reste AB Chartres.

En 2018, la municipalité chartraine impose une identité commune aux principaux clubs de la ville évoluant au niveau national dans les sports collectifs, en déclinant sa marque territoire « C' Chartres ». L'AB Chartres devient donc le « C' Chartres Basket Féminin »[8].

Historique des logos et couleurs[modifier | modifier le code]

Cathédrale de Chartres présente sur le logo de 2006 à 2018.

Au fil de ses nombreuses dénominations, le club change autant de fois de logotype. En tant que section basket qu'une association omnisports, le club de basket-ball prend comme logo celui de l'association qui porte successivement plusieurs noms.

En 1991, le club prend son indépendance. Le logo de l'Azur Basket Chartres est inconnu. En 2006, le mot « Azur » est remplacé par « Avenir » n'entrainant pas de modification de sigle. Le logo a donc pu être sensiblement identique auparavant. L'image de l'Avenir Basket Chartres est fait en largeur. Il se compose d'un ballon de basket-ball orange devant lequel la Cathédrale Notre-Dame de Chartres est dessinée en blanc. Sur la droite, les initiales « A.B. » en bleu au-dessus de « Chartres » en écriture manuscrite orange sont inscrits.

Lors du renommage en 2018, le club se voit imposer le logo de la marque territoire « C' Chartres » adapté à sa discipline par la municipalité chartraine[8]. Ainsi le « C' » bleu ciel au-dessous duquel « Chartres » en bleu foncé se voit greffer « BF » à droite du C' et « basket » à hauteur de Chartres.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Historiquement, le club évolue en bleu et blanc. La conservation du mot « Azur » dans le changement de nom en 1991, alors que le club quitte la société du même nom, est la preuve de l’attachement à cette colorie. En 2018, le C' Chartres BF se voit imposer le bleu de Chartres comme couleur principale[8].

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Le club est basé à Chartres.

Statut du club et des joueurs[modifier | modifier le code]

Le club est fondé en 1960 en tant que club sportif régi par la loi sur les associations établie en 1901. Il est affilié à la Fédération française de basket-ball. Il appartient de plus à la Ligue du Centre de basket-ball et au Comité d'Eure-et-Loir. Lors du changement de nom en 2018, le club modifie l'adresse de son siège social, passant du 13 place Saint-Louis à Chartres au 3 bis rue Jean-Monnet.

Les joueuses sont juridiquement sportives amateures jusqu'en juillet 2013 et le passage au professionnalisme. Auparavant, en 2012-2013, l'AB Chartres ne peut plus proposer de contrat à 100 % professionnel, ce qui limite sa marge de manœuvre[9]. Les joueuses se retrouvent à partir de cette date salariées du club et sont rémunérées sur la base d'un contrat. Lors de la saison 2016-2017, l'AB Chartres emploie trois salariés à plein-temps, un contrat d'apprentissage et le groupe professionnel des joueuses[10].

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Lors de sa seconde saison en Ligue féminine 2, le budget de l'AB Chartres est de 380 000 €[11].

Pour la saison 2016-2017, l'ABC possède un budget de 480 000 €, dont 335 000 € de subvention de la mairie de Chartres[5]. Cela en fait le huitième budget de Ligue 2, en dessous des 600 000 € de moyenne[10]. Sur l'exercice 2018-2019, le nouveau CCBF compte 600 000 € de budget[12].

Budget prévisionnel par saison
Saison 2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016 2016-2017 2017-2018 2018-2019 2019-2020
Budget 380 000 € en augmentation 480 000 € en augmentation 600 000 € en augmentation 650 000 €
Division NF1 LF2

Sponsors et équipementiers[modifier | modifier le code]

En 2017-2018, l'AB Chartres compte plus de vingt-quatre partenaires privés.

Pour la saison 2018-2019, la marque américaine Spalding devient l'équipementier de l'équipe fanion.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Façade de la halle Jean Cochet.

Le club utilise plusieurs gymnases de la ville de Chartres pour ses entraînements et ses matchs. L'équipe fanion évolue à la Halle Jean-Cochet tandis que les autres équipes seniors et jeunes pratiquent à la salle Madeleine, dans le quartier du même nom, Fulbert, au CRJS de Chartres et même dans le gymnase de la ville voisine de Luisant.

Pour la rentrée 2019, une salle de 4 200 places doit voir le jour à Chartres près de la gare[13].

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Présidents, entraîneurs et joueuses de renom ayant marqué l'AB Chartres[1] :

Présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents
Période Nom
19??-19?? Drapeau : France Daniel Siourd
19??-1996 Drapeau : France Pierre Cellot
1996-2004 Drapeau : France Patrick Beau
2004-2008 Drapeau : France Eric Habert
2008-2011 Drapeau : France Jean-Marc Foucaud
2011-2014 Drapeau : France Anthony Guisembert
2014-2016 Drapeau : France Jean-Eric Chevalier
2016-2018 Drapeau : France Pierre Jarrousse
2018-2019 Drapeau : France Bénédicte Proutheau
depuis 2019 Drapeau : France Jean-Eric Chevalier

En mars 2014, Jean-Eric Chevalier est élu président de l'AB Chartres et succède à Anthony Guisembert, qui souhaite prendre du recul. Au club en tant que bénévole depuis cinq ans, Jean Eric Chevalier fait alors partie du comité directeur depuis trois saisons. À court terme, ses projets sont le maintien des deux équipes seniors (L2F et N3)[11],[14].

En octobre 2016, Pierre Jarrousse est nommé président, accompagné de Bénédicte Proutheau et Jean-Eric Chevalier, vice-présidents[10].

À la fin de la saison 2017-2018, Pierre Jarrousse, pris par ses obligations professionnelles, démissionne de son poste de président et devient trésorier-adjoint. Bénédicte Proutheau est élu à la présidence, Jean-Eric Chevalier reste vice-président[15]. Proutheau quitte son poste au terme de l'exercice suivant, aussi pour raison professionnelle[16]. Alors co-président et ayant déjà tenu le rôle principal entre 2014 et 2016, Jean-Eric Chevalier reprend la place. Arnaud marquer devient co-président[17]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Liste des entraîneurs
Période Nom
1988-1990 Drapeau : France Martial Leprince
1990-1991 Drapeau : France Christophe Moulin
1991-janv. 1994 Drapeau : France Brian Sanders
janv. 1994-1995 Drapeau : France Christophe Moulin
1995-1997 Drapeau : France Françoise Quiblier-Bertal
1997-1998 Drapeau : France Philippe Perez
1998-2010 Drapeau : France Patrick Bondis
2010-janv. 2012 Drapeau : France Sébastien Corvillo
janv.-juin 2012 Drapeau : France Patrick Bondis
2012-2014 Drapeau : France Alain Boureaud
depuis 2014 Drapeau : France Benoît Marty

En 1988, Martial Leprince arrive le Sport Azur Chartres en tant qu'entraîneur-manageur. Joueur à l'Alliance de Dreux (N3) puis au CASG Paris (N4 puis N3)[18], Leprince permet à l'équipe de monter pour la première fois en National 4. Mais l'équipe ne se maintient pas et Martial quitte son poste.

Brian Sanders arrive après la première saison de retour en Régionale[19]. Dès son arrivée, il fait remonter l'équipe en N4.

En mars 2014, le comité directeur annonce que le contrat d'Alain Boureaud n'est pas renouvelé au terme de la saison 2013-2014[14]. Comme pressenti[14], Benoît Marty, entraîneur de l'équipe réserve et responsable technique du secteur jeune, signe pour un an à la tête de l'équipe fanion[20]. En 2016, Marty signe un nouveau contrat de trois saisons[21].

Joueuses emblématiques[modifier | modifier le code]

En juillet 2018, le club propose d'élire le 5 majeur des trois dernières années. Il en ressort 52 votes[22] et l'équipe suivante[23] :

Joueuse à Limoges, en première division, Nathalie Derolez arrive à l'Azur Basket Chartres en 2000. Elle déclare en 2019 : « J’avais envie de quitter Limoges pour rejoindre un club de N2 où je pouvais m’exprimer davantage. L'AB Chartres m’a proposé un emploi jeune ». Lors de la montée en National 1 au terme de la saison 2002-2003, Derolez est la leader de l'équipe. En 2008, le club l'embauche en CDI où elle s’occupe de la partie administrative et entraîne plusieurs équipes[24].

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus sur les bandeaux.
Cette section contient une ou plusieurs listes. Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques. Les listes peuvent demeurer si elles sont introduites par une partie rédigée et sourcée, de façon à bien resituer les différents items. Par défaut de sourçage d'ensemble, ce sont chacun des items qui devront être sourcés.  (6 juin 2018).

Joueuses notables passées au club :

(voir aussi Catégorie:Joueuse de l'Avenir Basket Chartres)

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Deux joueuses du C'Chartres Basket Féminin, encore sous contrat, la meneuse Elise Marié, et l'intérieure Emily Prugnières font encore partie de l’effectif pour la saison 2019-2020. Deux autres, l'arrière Joelly Belleka et l'intérieure Kekelly Elenga, restent aussi chartraines. En revanche, sept autres quittent le CCBF et sont remplacées. Deux joueuses de l'INSEP sont recrutées, vice-championnes du monde U17 en 2018 : Yohana Ewodo et Camille Hillotte[25].

Effectif du C' Chartres BF pour la saison 2019-2020[26] (maj : 03/08/2019)
Joueurs Encadrement technique
P. Nat.[27] Nom Date de naissance Université Ancien club Contrat
21 Me France Marié, ÉliseÉlise Marié 8 885  (24 ans) - Tarbes GB 2015-2020
4 Me France Peyrègne, MathildeMathilde Peyrègne 7 167  (19 ans) - Bourges 2019-
0 Ar France Belleka, JoellyJoelly Belleka 8 849  (24 ans) - AL Aplemont Le Havre 2016-2021
5 Ar France Hillotte, CamilleCamille Hillotte 6 606  (18 ans) - INSEP 2019-
1 Ar France Tayeau, JohannaJohanna Tayeau Capitaine 11 272  (30 ans) - sans équipe 2019-
8 Ai France Ewodo, YohanaYohana Ewodo 6 844  (18 ans) - INSEP 2019-2021
2 Ai France Traoré, AssetouAssetou Traoré 9 030  (24 ans) - Toulouse MB 2019-
18 AiF France Elenga, KekellyKekelly Elenga 10 441  (28 ans) - Roche Vendée 2018-2021
11 AiF France Prugnières, ÉmilyÉmily Prugnières 8 301  (22 ans) - Toulouse MB 2018-2020
14 Pi États-Unis Burdgess, LeezaLeeza Burdgess 10 610  (29 ans) Pittsburg Drapeau : République tchèque Slavia Prague 2019-
Entraîneur(s)

Drapeau : France Benoît Marty

Entraîneur(s) assistant(s)

Drapeau : France Marie-Julie Levant


Légende


Autres équipes[modifier | modifier le code]

Équipe réserve[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2018-2019, l'équipe réserve est repêchée en Nationale 3 car le club dispose désormais d'un centre d'entraînement labellisé. Salarié au club depuis quatre ans, assistant de Benoît Marty sur l'équipe fanion et responsable du secteur associatif, Maxence Barthel prend en plus la gestion de l'équipe B pour cette saison. Il dispose d'un groupe de dix-huit joueuses de 16-17 ans de moyenne d'âge, qui font partie de la section sportive du lycée Marceau. Barthel déclare que « la grosse priorité, c'est de faire jouer les filles à un niveau supérieur, afin qu'elles progressent, sans obligation de résultat »[28].

Palmarès
  • Championnat Région Centre : 2010, 2017
  • Coupe d'Eure-et-Loir : 2005, 2006, 2007, 2010

Équipes jeunes[modifier | modifier le code]

Palmarès
  • Cadettes 1 et 2 (U17)
    • Championnat de France : 2006, 2008
    • Coupe d'Eure-et-Loir : 2005, 2010
  • Minimes 1 et 2 (U15)
    • Championnat Région Centre : 2006
    • Championnat d'Eure-et-Loir : 2007, 2010
  • Benjamines 1 et 2 (U13)
    • Championnat Région Centre : 2004
    • Championnat d'Eure-et-Loir : 2010
  • Poussines (U11)
    • Championnat d'Eure-et-Loir : 2005, 2010, 2013
    • Coupe d'Eure-et-Loir : 2005

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. En 2010, le championnat de Nationale féminine 2 est renommé Nationale féminine 1 à la suite de la transformation du nom de la NF1 en Ligue féminine 2.

Ouvrage de référence[modifier | modifier le code]

  • Gérald Massé & Romain Léger, Les exploits des sportifs d'Eure-et-Loir : 1965-2015, Dreux, Antipodes, , 336 p. (ISBN 978-2-9553628-0-8)

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i « Historique », sur abchartres.com
  2. « Historique de l'association », sur annivcmmas.canalblog.com (consulté le 6 juin 2018)
  3. « Magali Mendy, la meilleure joueuse du championnat quitte l’AB Chartres pour l’Espagne », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 12 septembre 2017)
  4. « L'AB Chartres échoue au bout d'une saison en Ligue 2 exceptionnelle », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 12 septembre 2017)
  5. a et b « La mairie veut accompagner l'AB Chartres », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 12 septembre 2017)
  6. « L’AB Chartres visera un Top 4 la saison prochaine », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 12 septembre 2017)
  7. « Éliminé en quart de finale, l'AB Chartres a fini sa saison », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 5 juin 2018)
  8. a b c et d « C' Chartres : les principaux clubs sportifs de la ville réunis sous la même marque », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 23 avril 2018)
  9. « Les Chartraines bientôtde retour sur les parquets », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 7 juin 2018)
  10. a b et c « Pierre Jarrousse, l’un des deux coprésidents de l’AB Chartres : "Nous misons sur la jeunesse" », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 30 mai 2018)
  11. a et b « L’Avenir basket Chartres veut s’installer en Ligue 2 féminine », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 7 juin 2018)
  12. « La bonne surprise peut venir du C'Chartres Basket Féminin », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 13 août 2019)
  13. « Une salle de 4 200 places à Chartres à la rentrée 2019 », sur basketeurope.com, (consulté le 7 juin 2018)
  14. a b et c « Jean-Eric Chevalier est le nouveau président de l’AB Chartres », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 23 février 2017)
  15. « Emily Prugnières signe à l'AB Chartres », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 5 juin 2018)
  16. « Retour sur l'élimination du C'Chartres Basket Féminin », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 3 août 2019)
  17. « Organigramme Bureau », sur cchartresbasketfeminin.com (consulté le 3 août 2019)
  18. auteur inconnu, « Les basketteuses de Sport Azur rêvent de la Nationale 4 », périodique inconnu,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mars 2019)
  19. HP, « Deux points et la nationale 4 pour les basketteuses de l'Azur Chartres », périodique inconnu,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mars 2019)
  20. « Benoît Marty succède à Alain Boureaud sur le banc », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 23 février 2017)
  21. « L'AB Chartres vers un renouvellement de son effectif », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 5 juin 2018)
  22. « Elisez votre 5 majeur des 3 dernières années », sur facebook.com/CHARTRESBASKETFEMININ, (consulté le 6 août 2018)
  23. « Vous avez élu votre 5 majeur de ces trois dernières années. », sur facebook.com/CHARTRESBASKETFEMININ, (consulté le 6 août 2018)
  24. « Nathalie Derolez de retour avec les anciennes Chartraines, le samedi 30 mars, à la halle Jean-Cochet », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 14 mars 2019)
  25. « Sept départs et deux prolongations au C'Chartres Basket Féminin », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 3 août 2019)
  26. (en) « CChartres Basket Feminin », sur basketball.eurobasket.com (consulté le 3 août 2019)
  27. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  28. « Maxence Barthel nommé entraîneur de la réserve du C’ Chartres Basket féminin », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 10 septembre 2018)