Byron Bay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Byron Bay
Byron Bay
Le phare de Byron Bay
Administration
Pays Drapeau de l'Australie Australie
État Nouvelle-Galles du Sud
Zone Comté de Byron
Code postal NSW 2481
Démographie
Population 9 246 hab. (2016)
Géographie
Coordonnées 28° 39′ 00″ sud, 153° 37′ 00″ est
Altitude m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Galles du Sud
Voir sur la carte topographique de Nouvelle-Galles du Sud
City locator 14.svg
Byron Bay
Géolocalisation sur la carte : Australie
Voir sur la carte topographique d'Australie
City locator 14.svg
Byron Bay

Byron Bay est une ville australienne située dans le comté de Byron en Nouvelle-Galles du Sud.

Géographie[modifier | modifier le code]

Byron Bay est la ville la plus à l'est du « continent » australien. Elle est située au nord-est de la Nouvelle-Galles du Sud, à 800 km au nord de Sydney et à 200 km au sud de Brisbane.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville doit son nom à la présence à côté d'elle du cap Byron, appelé ainsi par le capitaine James Cook en l'honneur du navigateur John Byron, grand-père du poète Lord Byron.

Le cap Byron possède un phare depuis 1901. Ce phare est le plus puissant d'Australie (2,2 millions de candelas ; il est visible à 27 milles nautiques).

Économie[modifier | modifier le code]

La ville est un lieu touristique important avec ses longues plages qui attirent de nombreux surfeurs. Elle abrite la première ligne de train solaire depuis fin 2017, longue de 3 km[1]. Celle-ci relie le centre-ville à un complexe hôtelier de luxe en sept minutes, grâce à des batteries de 77 kWh[2].

Près de Byron Bay, un parc national a été créé en 2001 par ses propriétaires ancestraux, les Arakwal. Les négociations avec le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud ont débouché sur un accord territorial. Des fonds ont été obtenus pour gérer le parc et recruter des Aborigènes qui assurent la conservation de la biodiversité et protègent les espèces menacées. Parmi elles, deux rares orchidées locales et deux espèces de grenouilles. En 2003, à Durban, les Arakwal furent primés pour leur action lors du congrès de l’International Union for the Conservation of Nature.

Surf[modifier | modifier le code]

Byron Bay est réputée parmi les sites de surf de la côte est-australienne pour les possibilités qu'elle propose. En effet, la variété des vagues que l'on peut trouver devant les multiples plages de Byron Bay permet aux surfeurs de tout niveau de profiter d'une bonne session.

The Main Beach est la plage principale de Byron Bay. Celle-ci est constituée de deux spots de surf : The Clarkes Beach et The Wreck.

Tallow Beach est une plage sauvage du côté nord de Byron Bay. Elle s'allonge jusqu'à Broken Head. Le meilleur spot pour surfer sur cette plage est The Cosy Corner. L'inconvénient de cette plage est qu'elle reste catégorisée comme une plage « sauvage » et ne dispose que rarement de surveillance de sécurité. Les vagues y sont aussi plus sauvages, moins régulières et la faune y est plus présente (requins, dauphins, serpents).

Wategos Beach est une plage beaucoup plus calme et familiale. Les vagues n'y sont pas très grandes, c'est donc le spot idéal pour les débutants.

Climat[modifier | modifier le code]

La moyenne des précipitations annuelles est de 1,7 mètre par an[3].

Byron Bay a un climat subtropical humide avec des été chauds et des hiver doux. La température moyenne journalière en hiver est de 19,4 °C et le thermomètre ne descend pas en dessous de 12 °C. L'été, au contraire, peut être chaud, avec une température moyenne quotidienne de 27 °C[4].

Une partie de la ville pourrait être submergée par la montée du niveau de la mer d'ici 2100[5].

Culture[modifier | modifier le code]

En 2002, le groupe de metalcore Parkway Drive, nom tiré de la rue du même nom, a été créé dans la ville. Plus important pour la notoriété de la ville, étant donnée la visibilité internationale du groupe, Byron Bay est également le berceau du quintet pop Parcels.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bruce Mackenzie, « World-first solar train now leaving the platform in Byron Bay with zero emissions », sur abc.net.au, ABC North Coast, (consulté le ).
  2. Isabelle Dellerba, « Le premier train 100% solaire roule sur la côte de Byron Bay », Le Monde,‎ , p. 6 (lire en ligne).
  3. Climate statistics for Australian locations
  4. (en) « Byron Bay, New South Wales », Wikipedia,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Environnement : C’est ce qui arrivera à l’Australie si nous n’agissons pas – Courrier Australien » (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :