Buycott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le buycott est un néologisme récent, créé en opposition à boycott : le buycott consiste à orienter le choix des consommateurs vers des causes plus justes, plus respectueuses de l'environnement ou des droits des travailleurs (égalité homme-femme, enfants), plus éthiques, etc.[1]. À l'inverse du boycott, il suggère donc un choix positif, puisque le produit ou l'entreprise concerné est ainsi mis en avant pour des raisons louables[2].

Un exemple assez ancien de buycott remonte à la fin du XIXe siècle lorsque Elias Hicks, quaker américain, promeut les « free products », les produits fabriqués par des personnes libres, c'est-à-dire par des personnes qui ne sont pas des esclaves. Le premier magasin de produits libres voient le jour à Baltimore en 1826[3].

L'une des premières mentions de ce terme date de 1991 dans les colonnes du Los Angeles Times[4].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]