Buurtzorg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Buurtzorg
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Jos de Blok (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Organisme sans but lucratif[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan Humanity over bureaucracyVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social AlmeloVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activité Soins de santé[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 10 000 ()[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.buurtzorgnederland.com
www.buurtzorg.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Buurtzorg est une entreprise néerlandaise à but non lucratif de soins infirmiers à domicile créée en 2006 par Jos de Blok.

Histoire et données[modifier | modifier le code]

L'ancien infirmier pendant seize ans puis cadre dans le domaine de la santé Jos de Blok fonde en 2006 l'entreprise. En janvier 2020, elle compte 10 000 infirmiers et 65 000 patients aux Pays-Bas[4].

Le chiffre d'affaires est de 400 M€ en 2017[5].

En dehors du personnel médical, Buurtzorg comptait en 2017 une cinquantaine de personnes à son siège et dix-huit coaches[6].

Management[modifier | modifier le code]

Buurtzorg est connue pour avoir chamboulé le secteur des soins à domicile. L'entreprise repose sur des équipes de soins de proximité, composées cinq à douze infirmiers, sur un territoire donné. Il en existe environ 4 000 aux Pays-Bas. Le territoire compte entre quinze et vingt mille personnes, et chaque équipe prend en charge quarante à soixante patients. Les équipes sont en autonomie totale et sont invitées à partager leurs conseils aux autres via l'intranet de l'entreprise. Par rapport au système précédent où le personnel de santé devait effectuer des actes chronométrés générateurs d'anxiété et sans possibilité de dialogue, Buurtzorg s'est imposée et contrôle en 2018 70 % des soins à domicile[5],[4],[7].

Analyse[modifier | modifier le code]

Pour Frédéric Laloux, Buurtzorg est un exemple d'entreprise relevant du Paradigme opale, c'est-à-dire qu'elle repose sur l'auto-gouvernance et la responsabilisation des employés[8].

Dans d'autres pays[modifier | modifier le code]

Le modèle de Buurtzorg a été mis en place dans vingt-quatre pays du monde[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]