Butte Chaumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buttes Chaumont.

Butte Chaumont
La Butte Chaumont vue depuis la RN 12, entre Pacé et Saint-Denis-sur-Sarthon
La Butte Chaumont vue depuis la RN 12, entre Pacé et Saint-Denis-sur-Sarthon
Géographie
Altitude 378 m
Massif Massif armoricain
Coordonnées 48° 28′ 53″ nord, 0° 01′ 39″ ouest[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne

Géolocalisation sur la carte : Orne

(Voir situation sur carte : Orne)
Butte Chaumont

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Butte Chaumont

La butte Chaumont est un des points les plus élevés de Normandie. Située dans l'Orne, plus précisément dans la forêt d'Écouves au nord-ouest d'Alençon, elle culmine à 378 m, entre le signal d'Écouves et le mont des Avaloirs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la Première Guerre mondiale, en 1916, la butte Chaumont avait été retenue au nombre des postes élevés, sur une ligne allant de Brest au-delà de Lyon, permettant la surveillance de l'éventuel passage des aéronefs et dirigeables allemands.

Le futur historien du Maine, André Bouton, mobilisé comme sergent au 117e régiment d'infanterie, investi en 1917 du commandement du poste de guet de Saint-Denis-sur-Sarthon, fut chargé de construire un pylône sur le haut de la Butte et d'installer sa troupe dans un baraquement en bois. Jamais il ne vit passer un avion ennemi... Son passage à la butte Chaumont permit à André Bouton de commencer ses premières recherches et de publier, en 1924, un ouvrage sur le site : Les environs pittoresques d'Alençon : la Butte-Chaumont.

Dans son ouvrage, André Bouton décrit le panorama exceptionnel qu'offre le site :

« Du sommet de la Butte-Chaumont, le géologue pourra situer les phases de tous les grands évènements (géologiques). Il aura principalement une belle vue d'ensemble sur le détroit jurassique compris entre les massifs anciens de Perseigne et d'Écouves et qui fait communiquer la campagne de Caen par les plaines d'Argentan, Sées et Alençon, avec la région du Saosnois. »

La butte Chaumont fut classée comme site protégé le .

Sources[modifier | modifier le code]

  • André Bouton, Les environs pittoresques d'Alençon : la Butte-Chaumont, imprimerie alençonnaise, 1924, in-8 (144 pages)
  • Philippe Bouton, André Bouton, historien du Maine, dans le volume de mémoires 1980 de la Société d'agriculture, sciences et arts de la Sarthe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées identifiées à l'aide de Google Earth