Butaritari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le monde insulaire image illustrant les Kiribati
Cet article est une ébauche concernant le monde insulaire et les Kiribati.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Butaritari
Grande-Makin
Image satellite de Butaritari.
Image satellite de Butaritari.
Géographie
Pays Drapeau des Kiribati Kiribati
Archipel Îles Gilbert
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 3° 10′ 04″ N, 172° 49′ 33″ E
Superficie 13,6 km2
Nombre d'îles plus de 11
Île(s) principale(s) Butaritari
Géologie Atoll
Administration
Aucun découpage territorial -
Démographie
Population 3 224 hab. (2015)
Densité 237,06 hab./km2
Plus grande ville Ukiangang
Autres informations
Fuseau horaire UTC+12

Géolocalisation sur la carte : Kiribati

(Voir situation sur carte : Kiribati)
Butaritari
Butaritari
Îles aux Kiribati

Butaritari est un atoll des Kiribati, théâtre d'une bataille entre États-Unis et Japon en 1943.

Son nom signifie en gilbertin « parfum de mer » (au sens de désagréable).

Butaritari possède un aéroport (code AITA : BBG).

À l'extrémité nord des îles Gilbert, les atolls proches de Butaritari et de Makin sont « découverts » par Pedro Fernandes de Queirós en 1606 (qui la baptise île du Bon Voyage, Buen Viaje) mais ils ne seront redécouverts qu'au XVIIIe siècle. Ces deux atolls sont souvent appelés Makin, avec Grande-Makin pour Butaritari et Petite-Makin pour Makin proprement dite[1]. Au XVIIIe siècle, ils sont souvent désignés comme les îles de Pitt (Pitt Islands). Possédant un lagon intérieur (de 11 miles de large, soit 18 km) et avec trois passes vers la mer libre, la population vit dans deux îlots principaux, Butaritari et Kuma.

L'écrivain écossais Robert Stevenson[1] donne une description remarquablement incorrecte de la royauté océanienne, du moins dans cette île.

L'île est occupée par le Japon en 1941 et libérée lors de l'opération Galvanic (bataille de Tarawa).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Robert Louis Stevenson, Dans les mers du Sud, 1892.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :