Buste d'Arles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Buste d'Arles
Jules cesar.jpg
Buste en marbre trouvé dans le Rhône près d' Arles.
Artiste
Inconnu
Date
Ie siècle av. J.-C.Voir et modifier les données sur Wikidata
Type
Hauteur
39,5 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
No d’inventaire
RHO.2007.05.1939Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Paris

Le buste d'Arles est un buste en marbre grandeur nature d'un homme, peut-être Jules César, datant du Ier siècle av. J.-C.[1]. Il fait partie de la collection du Musée de l'Arles antique.

Il a été découvert en septembre-octobre 2007 dans le Rhône près d'Arles, dans le sud de la France, par des plongeurs du Département français de la recherche archéologique subaquatique[2]. Au cours de la même campagne, des plongeurs ont également récupéré des statues plus petites de Marsyas de style hellénistique et une sculpture en marbre grandeur nature de Neptune datant, de son style, du IIIe siècle apr. J.-C.

Analyse[modifier | modifier le code]

Le réalisme sans compromis du portrait le place dans la tradition du portrait romain tardif républicain et des sculptures de genre du Ier siècle av. J.-C. Les archéologues ont suggéré qu'il s'agissait d'un portrait de Jules César et qu'il devrait être daté d'environ 46 av. J.-C., ce qui en fait, selon la ministre française de la Culture Christine Albanel, la plus ancienne représentation connue de César[3]. Ils ont en outre suggéré que le buste avait été discrètement éliminé après l'assassinat de Jules César en 44 av. J.-C., alors que ses portraits auraient pu être des possessions politiquement dangereuses.

L'histoire a été relayée par de nombreux grands médias[4]. Mary Beard a objecté qu'il n'y avait aucune base pour l'identifier comme César et a accusé les découvreurs d'avoir organisé un coup publicitaire[5]. D'autres historiens se sont également empressés de contester l'identification, parmi lesquels Paul Zanker, archéologue et spécialiste de César et d'Auguste. Beaucoup ont noté le manque de ressemblances avec les ressemblances de César émises sur les pièces de monnaie au cours des dernières années de la vie du dictateur, et avec le buste de César trouvé à Tusculum[6], qui est accepté comme une représentation de Jules César de son vivant, sur la base de sa similitude avec les portraits de pièces.

Après une nouvelle évaluation stylistique, Zanker a daté le buste d'Arles de la période augustéenne. Elkins a souligné le IIIe siècle apr. J.-C. comme le terminus extérieur post quem pour le dépôt des statues, contestant ainsi l'affirmation selon laquelle le buste a été jeté en raison des répercussions redoutées de l'assassinat de César en 44 av. J.-C.

La polémique sur l'identité du buste est en cours parmi les archéologues français[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le « César » d’Arles et le portrait des consuls de l’année 46 av. J.-C.
  2. French: Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm)
  3. Original communique (May 13, 2008); second communique (May 20, 2008); report (May 20, 2008)
  4. "Divers find marble bust of Caesar that may date to 46 B.C.", CNN-Online et al.
  5. (en) Mary Beard, « The face of Julius Caesar? Come off it! » [archive du ], sur timesonline.typepad.com, (consulté le )
  6. the "Tusculan bust": image at the AERIA library.
  7. "Quid de Cesar?", France 2 10 July 2010, on-line

Voir aussi[modifier | modifier le code]