Buse (tuyau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buse.
Buse grillagée présentant un « goulot d'étranglement » important, qui implique un nettoyage régulier de la grille, pour contrôler le risque de rétention de l'eau.
Buses en ciment sur un chantier de travaux publics utilisées pour remplacer des fossés servant à évacuer les eaux pluviales.

Une buse (du néerlandais buis, « tube ») est un conduit rigide de gros calibre servant à l'écoulement d'un fluide. La buse est constituée d'un ou de plusieurs éléments en ciment, béton, céramique ou fonte.

Buse d'écoulement / de franchissement[modifier | modifier le code]

L'ouvrage est constitué d'au moins un conduit de forme cylindrique ou ovale, généralement fait de béton, de métal (type ARMCO) ou de PVC laissant circuler l'eau sous une route, une voie ferrée ou toute autre structure. Dans cette application, une buse est un substitut économique à ce qui aurait autrefois été un pont construit en maçonnerie.

Un ouvrage similaire de coupe polygonale s'appelle un dalot.

Buse d'aération de tunnel[modifier | modifier le code]

Pour un tunnel long de quelques centaines de mètres, l’aérage doit être assuré par l'appoint de buses de tirage, car les deux extrémités ne suffisent plus à renouveler l'air et notamment à évacuer le gaz carbonique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • buse (tuyère) - un embout permettant la pulvérisation, grâce à la formation de fines gouttelettes par réduction de la section.

Notes et références[modifier | modifier le code]