Bus d'adresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Une proposition de fusion est en cours entre Bus d'adresse, Bus de contrôle, Bus de données et Bus informatique.

Les avis sur cette proposition sont rassemblés dans une section de Wikipédia:Pages à fusionner. Les modifications majeures apportées, entre temps, aux articles doivent être commentées sur la même page.

Le bus d'adresse est un bus informatique permettant l'adressage de la mémoire dans des systèmes à base de processeur, de microprocesseur ou de microcontrôleur[1]. Il ne faut pas le confondre avec le bus de données ou le bus de contrôle.

Structure d'un système à microprocesseur

Taille des bus[modifier | modifier le code]

La taille (c'est-à-dire le nombre de lignes) du bus d'adresse dépend directement du processeur choisi ; elle détermine l'espace adressable selon la relation M=2^N, où M est la quantité de mots de la mémoire et N le nombre de lignes d'adresse.

Les tailles les plus courantes ont été, ou sont :

  • 16 bits, soit 64 Ki mots
  • 20 bits, soit 1 Mi mots
  • 24 bits, soit 16 Mi mots
  • 32 bits, soit 4 Gi mots
  • 64 bits, soit 18 Ei mots (18446744073 Gi mots).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Sous-ensembles de bus, sur le site commentcamarche.net, consulté le

Articles connexes[modifier | modifier le code]