Burtigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Burtigny
Burtigny
Vue du village de Burtigny.
Blason de Burtigny
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Nyon
Communes limitrophes Marchissy, Longirod, Saint-Oyens, Essertines-sur-Rolle, Gilly, Bursins, Vinzel, Luins, Begnins, Le Vaud
Syndic Valérie Jeanrenaud
NPA 1268
No OFS 5854
Démographie
Gentilé Burtigniéran ou Burtignéran
Population
permanente
403 hab. (31 décembre 2020)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 28′ 00″ nord, 6° 15′ 30″ est
Altitude 734 m
Superficie 5,68 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Burtigny
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du canton de Vaud
City locator 14.svg
Burtigny
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Burtigny
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Burtigny
Liens
Site web www.burtigny.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Burtigny est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Nyon.

Population[modifier | modifier le code]

Gentilé et surnom[modifier | modifier le code]

Les habitants de Burtigny se nomment les Burtigniérans ou les Burtignérans (aussi les Burtignières au féminin).

Ils sont surnommés les Pies-Grièches (lè Matagace en patois vaudois)[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Clocher de l'école.

Église. En 1204, ce lieu de culte dépend de l'abbaye de Bonmont. Paroissial en 1253, il est attesté sous le vocable de Saint-Pierre en 1384. Le bâtiment subit une « reconstruction » vers 1669. Importante restauration en 1910-1914[4].

Château de Bioley. Au sud-ouest du village, touchant au territoire de Begnins, se trouvait un château fort mentionné en 1262. En 1267, la forteresse dépend du seigneur de Prangins, qui en est toutefois bientôt dépouillé par le baron de Vaud, Louis de Savoie. La châtellenie n'existe plus en 1314 et la forteresse est ruinée en 1493 déjà[4].

École. Construit en 1838, l'édifice est détruit lors d'un incendie du village en 1864. Restauration par l'architecte Alfred Cugnet qui ajoute une tour annexe sur la façade nord[4].

Blocs erratiques. Dans la forêt de Burtigny, au-dessus des Tattettes, un sentier pédestre permet de découvrir d'anciens blocs erratiques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Bissegger, Les Monuments d’art et d’histoire du canton de Vaud VII. Rolle et son district (Les monuments d'art et d'histoire de la Suisse 120), Berne 2012, [ (ISBN 978-3-03797-029-4)], 486 p. (Burtigny pp. 105-11).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le )
  2. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le ).
  3. Charles Roux, Noms et sobriquets des Vaudois, Yens-sur-Morges, Cabédita, , 129 p. (ISBN 2-88295-339-9), p. 13
  4. a b et c Paul Bissegger, Les Monuments d’art et d’histoire du canton de Vaud VII, Rolle et son district, Société d'histoire de l'art en Suisse, coll. « Monuments d’art et d’histoire de la Suisse », (ISBN 978-3-03797-029-4), p. 105-111

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :