Burramys parvus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Burramys parvus
Description de l'image Defaut 2.svg.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Mammalia
Super-ordre Marsupialia
Ordre Diprotodontia
Famille Burramyidae

Genre

Burramys
Broom, 1896

Nom binominal

Burramys parvus
Broom, 1896

Statut de conservation UICN

( CR )
CR B1ab(iii,v)+2ab(iii,v) :
En danger critique d'extinction

Répartition géographique

Description de l'image Mountain Pygmy Possum area.png.


Burramys parvus, l'Opossum nain des montagnes[1] ou Souris-opossum des montagnes[2], est une espèce de la famille des Burramyidae. Ce tout petit « possum », comme on dit localement, est un opossum pygmée végétarien d'Australie. C'est la seule espèce du genre Burramys. C'est une espèce en danger, grandement menacée par le réchauffement climatique[3].

Description[modifier | modifier le code]

Il mesure 11 cm de long de la tête à la queue, la queue mesurant à elle seule 14 cm et pèse 45 g. Il ressemble à une souris avec une fourrure grise qui devient beige sur le ventre, la queue est dépourvue de poils. La femelle possède quatre mamelles dans la poche marsupiale.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

On le trouve dans le Sud de l'État de Victoria et dans le Parc national du Mont Kosciuszko en Nouvelle-Galles du Sud, dans les régions montagneuses entre 1 400 et 2 000 m d'altitude. Ils vivent dans les éboulis et les amas de rochers.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit d'insectes, d'araignées, de vers, de fruits, de noix et de graines qu'il peut stocker en été pour la saison froide.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

C'est un animal nocturne qui passe ses journées à dormir. La plus grande partie de l'année, les mâles et les femelles vivent séparément, les femelles habitant plus haut que les mâles. À la saison des amours, les mâles montent rejoindre les femelles. Au mont Higginbotham, les mâles devaient traverser une route pour rejoindre les femelles, ce qui mettait leur vie en danger. On a donc construit un tunnel qui passe sous la route (le Tunnel de l'Amour) et des panneaux routiers invitent les automobilistes à faire attention.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La saison des amours est en été, en novembre-décembre. Les portées sont généralement de quatre petits. Ce marsupial connu depuis 1895 comme fossile, a été redécouvert vivant en 1966.

Survie de l'espèce[modifier | modifier le code]

Sa population était estimée à 2 600 animaux en 1994, dont environ 2 000 femelles et 600 mâles.

C'est l'une des espèces les plus vulnérables à l'augmentation des températures en Australie au XXe siècle, car son cycle vital exige des montagnes enneigées sur une longue période. Or, un accroissement de température de °C détruirait son habitat[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals : in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. ISBN 0444518770, 9780444518774. 857 pages. Rechercher dans le document numérisé
  2. Règlement (CEE) no 3646/83 de la Commission du 12 décembre 1983 modifiant le règlement (CEE) no 3626/82 du Conseil relatif à l'application dans la Communauté de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction. Journal officiel n° L 367 du 28/12/1983 p. 0002 - 0048. Lire en ligne sur Eurlex, consulté en mai 2010.
  3. a et b « Coup de chaleur sur les forêts australiennes », Planète Science, vol. 5, no 3, juillet – septembre 2007. Lire le document pdf. p. 20

Références externes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Mountain Pygmy Possum sur animalinfo.org